Bon Anniversaire Guybrush !

Publié le par Barbarian Bros

Des pirates, un trésor caché, des énigmes tordues, une jolie fille, du Grog qui fait fondre les verres, des duels d'insultes, un héros au nom bizarre et imprononçable, de l'humour, une musique inoubliable...

L'intro du jeu en version PC VGA, avec musiques MT-32

Si tout ça vous rappelle des souvenirs, préparez-vous à prendre un coup de vieux : le premier épisode de Monkey Island fête ce mois-ci ses 25 ans.

D'abord sorti fin septembre/début octobre 1990 en 16 couleurs PC EGA, avec une interface similaire à celle de Loom ou d'Indiana Jones et la Dernière Croisade suivi de près par une version PC VGA de toute beauté : le jeu est identique mais cette fois-ci en 256 couleurs.

Pour ceux qui n'ont pas peur d'avoir mal aux yeux, la version PC EGA est compatible CGA 4 couleurs !

Pour ceux qui n'ont pas peur d'avoir mal aux yeux, la version PC EGA est compatible CGA 4 couleurs !

En 1991 le jeu sort sur ST et Amiga, dans des versions ressemblant beaucoup à la version PC EGA, mais avec des graphismes légèrement améliorés grâce aux palettes plus larges de ces ordinateurs (16 couleurs sur 512 sur ST, 32 couleurs sur 4096 sur Amiga, la version PC EGA utilisant une palette 16 couleurs sur 64).

Côté son, c'est sonorités soundchip sur ST, du MOD sur Amiga, et Adlib/soundblaster sur PC (le jeu gère aussi le speaker, le son Tandy/PCjr et la CMS Gameblaster), mais LucasArts propose vite un patch pour permettre de profiter des musiques du jeu sur un module Roland MT-32.

Sur ST on peut aussi jouer en Haute Résolution 640x400 sur écran monochrome !

Sur ST on peut aussi jouer en Haute Résolution 640x400 sur écran monochrome !

En 1992, The Software Toolworks réalise une version 'Enhanced CD-ROM' pour PC :

- Graphismes de la version VGA.
- L'interface entièrement graphique reprenant celle de Monkey Island 2 qui vient de sortir : la liste de 12 verbes est remplacée par 9 boutons d'action, et surtout la liste des objets de l'inventaire est remplacée par des icônes en 256 couleurs.
- Les musiques MIDI sont remplacées par des pistes CD-Audio. Il s'agit en fait d'enregistrement des musiques MIDI d'origine, mais sur du matériel de studio professionnel.

Fin 1992 le jeu sort sur Macintosh (version disquette : identique à la version PC Enhanced CD mais sans les musiques CD) et au JVC/Victor Entertainment le publie au Japon sur FM-Towns (Identique à la version PC Enhanced CD, mais les icônes sont en 16 couleurs).

La version CD, gaphismes VGA, musiques CD et l'interface de Monkey Island 2

La version CD, gaphismes VGA, musiques CD et l'interface de Monkey Island 2

En 1993, Victor Entertainment publie le jeu sur Sega-CD, les musiques CD sont bien là, mais les graphismes sont proches des versions ST/Amiga/PC-EGA, et si on on a droit aux icônes dans l'inventaire elles sont en 16 couleurs. C'est le 2eme jeu d'aventure LucasArts à sortir sur Consoles (Maniac Mansion était sorti sur NES).

En 1993, Ron Gilbert (créateur de Monkey Island 1 et 2) quittera LucasArts, pour créer Humongus Entertainment qui se spécialisera dans les jeux d'aventure pour enfants (notamment les séries Putt-Putt et Pajama Sam).

LucasArt sortira quand même un 3eme épisode digne d'un dessin animé, puis un quatrième tout en 3D avec une interface plus 'console'.

Ron Gilbert aimerait bien faire un Monkey Island 3bis, puisqu'il avait toujours envisagé l'histoire comme une trilogie. Mais les droits appartiennent dorénavant à Disney, qui ne semble pas vouloir les revendre.

En attendant, sur le blog de Ron Gilbert, vous pouvez lire un texte hommage à Monkey Island, avec plein de souvenirs de ce qu'était la sortie d'un jeu en 1990 :

Happy Birthday Monkey Island, by Ron Gilbert

Bon Anniversaire Guybrush !

Publié dans NEWS

Commenter cet article

jObiwan 08/09/2015 21:26

Une série toujours aussi plaisante à rejouer. L'article a omis de mentionner, l'édition spéciale parue il y a quelques années ainsi que le cinquième épisode 'Tales of Monkey Island', probablement le moins bon graphiquement selon mon avis.

Loneken 08/09/2015 14:48

L'age d'or du point and click... Full Throttle, Maniac mansion, Day of tentacle, Sam & Max hit the road...

LucasArts savait faire des jeux comme on en voit presque plus... Y'avait une patte comme on dit...

Mais le genre est encore vivace et non seulement on nous ressert d'excellente version dépoussiéré mais on a aussi de très bonne licence moderne (Runaway par ex)

Tricopull 08/09/2015 10:29

Lucas art, à l'époque, c'était quand même quelque chose!
Ils avaient des univers bien particuliers et ne se reposaient pas sur les licences des films.
De bons jeux comme on n'en fait plus.

Falawide 08/09/2015 11:34

J'avais bien aimé Loom aussi, vraiment à part.

Falawide 08/09/2015 08:52

Beau papier. Happy birthday Guybrush