Sony à la Paris Games Week... le résumé pour les fainéants !

Publié le par Dr Floyd

Sony à la Paris Games Week... le résumé pour les fainéants !

Vous avez du temps devant vous ? Alors matez la conférence Sony du Paris Games Week (qui s'est terminée en début de soirée). Mais si vous êtes un homme pressé, fainéant, ou un gamopat poilu qui préfère jouer à l'Atari 2600, je vous propose un petit résumé, très rapide, dans l'ordre d'apparition des jeux.

On va zapper rapidement Call of Abruty Black Oups 3 et son mode kéké zombi, ainsi que Star Wars Battlefront, on en a assez entendu parler. La première grosse info c'est Street Fighter V confirmé pour le 16 février 2016, même si à priori ça sera un Street Fighter IV simplement plus spectaculaire, il ne faut pas attendre de révolution de gameplay du côté de chez Capcom ! Mais il aura un "concurrent" avec Tekken 7 de Bandai Namco (adapté de l'Arcade) qui ne fera surement pas le poids. Il est clair en tout cas que SFV va faire vendre de la PS4 par brouettes, gros coup dur pour BoboxOne.

Sont ensuite présentés Battleborn (Gearbox... be afraid), un jeu de shoot "badass" en coop' où il faut se monter une équipe, bof. Boundless est par contre très intrigant avec son système de portail pour passer d'un monde à un autre (ça me fait penser au roman de SF Hyperion en fait), mais passé l'exploit technique, quid de l'intérêt du jeu ? J'ai des doutes.

Deuxième temps fort de la conférence selon moi après SFV, No Man's Sky, le jeu d'exploration spatiale procédural de Hello Games. Son seul point faible : le non respect des échelles astronomiques... j'ai peur que cet oubli (volontaire pour rendre le jeu plus vivant) gâche un peu l'expérience. C'est en tout cas le jeu le plus ambitieux de ces dernières années. Sortie en juin 2016.

Ensuite viennent Matterfall (une sorte de kéké-Megaman moderne ?) et une sorte de remake du premier Ratchet & Clank... Bon pourquoi pas, plutôt qu'une x-ième suite sans intérêt. On s'arrêtera plutôt sur Horizon Zero Dawn, un TPS/RPG (faisant penser à Monster Hunter) qui semble très impressionnant techniquement, le gameplay lui semble très conventionnel.

On zappe l'extension Driveclub Bikes (oui des motos pour le flop Driveclub, à priori disponible dès ce soir) pour s'arrêter sur Gravity Rush 2. Après le succès d'estime du jeu sur PS Vita (une console portable, il parait) la suite déboule sur PS4, et sera je pense bien plus à l'aise avec plus de puissance, sur grand écran, et avec un bon pad. Pas fan de la version Vita, je demande à tester.

Uncharted 4, on connait... Sony nous a présenté le mode online, certes dynamique, mais surement peu intéressant. Et on s'endort ensuite devant Dreams du soporifique studio Media Molecude.... où vous allez traverser des rêves, et vous endormir pour de vrai devant ce jeu casu Wii-esque. A ce stade j'ai du boire un double café pour pour pouvoir continuer à mater la conférence.

What else ? Le Playstation VR, troisième point fort de la conférence ! Vous savez la réalité virtuelle.... les casque dont on nous parle depuis des années sans rien voir venir. A priori c'est vraiment pour 2016, avec par exemple RIGS, un jeu de sport robotique futuriste, Until Dawn: Rush of Blood pour flipper sous le casque. Mais le plus intéressant est à venir avec Robinson: The Journey de Crytek (de retour avec l'échec immérité de Ryse) qui tirera parti du casque.

On zappe Gran Turista Sport et le venue de "Casualnori" Yamauchi. On s'en tape de cette licence d'auto-tamponneuses, surtout que j'ai l'impression que c'est à nouveau une sorte de GT Prologue (du 7) à la noix pour faire patienter les fans 5 ans derrière....

Sony fait alors plaisir aux fromages qui puent avec deux créateurs français, et c'est le quatrième point fort de la conférence. Première création, Wild de notre Mimi Ancel national (avec Wild Sheep Studio, et non Rubisoft), un concept porté sur la nature qui à l'air d'être très intéressant, et visuellement superbe.

Et puis deuxième création "cocorico", le prochain David Gros Melon Cage, avec Detroit: Become Human, à priori toujours hyper scénarisé et qui se déroule dans un monde futuriste peuplé d'androïdes. Intéressant.

Voilà, les pro-PS4 ont surement le slip tendu, les pro-Xbox vont critiquer et dire que chez eux c'est mieux. Et vous, gamopat poilu fan de gros pixels, que pensez vous de cette conférence ? Bah oui pas de Ridge Racer, pas de WipEout, pas de Destruction Derby... il faut vivre avec son temps espèce de vieil aigri !

Publié dans NEWS

Commenter cet article

mrj 28/10/2015 14:14

j'espere que michel ancel feras le doublage pour les anglophone