On a retrouvé le VRAI Star Raiders II !!!!

Publié le par Dr Floyd

On a retrouvé le VRAI Star Raiders II !!!!

Star Raiders est une légende du jeu vidéo... les p'tits jeunes vous ne pouvez pas comprendre, et pourtant si aujourd'hui vous jouez à Elite Dangerous c'est grâce à ce jeu. On a du mal à croire que ce premier simulateur de combat spatial soit sorti en 1979 sur Atari 400 ! Bordel, c'était magique, on avait l'impression de vivre Star Wars en vrai ! Le jeu semblait profond et complexe, c'est un souvenir de folie.

Et bien saviez-vous que Star Raiders II (sorti en 1986) n'est pas vraiment la vraie suite de ce jeu culte... Je l'ai appris aujourd'hui ! En fait c'est l'adaptation du film SF The Last Starfighter (1984) ; le film ayant fait un bide, ils ont changé le nom en modifiant vaguement le jeu. Voilà ainsi pourquoi Star Raiders II ne ressemble pas du tout au premier opus ! Dingue non ?

Le vrai Star Raiders II programmé par Aric Wilmunder est hélas resté dans les cartons... et voilà que le jeu apparait comme par miracle sur AtariAge cette semaine... 30 ans après ! Un jeu hélas non terminé... Vidéo de gameplay postée par l'auteur lui même !

Superbe ! Et chose Incroyable, il est possible de survoler les planètes !!!! Ce jeu aurait fait un malheur à l'époque sur Atari 8bit... hélas abandoné à cause d'une daube d'adaptation cinématographique... Je vous jure que ce film était totalement nul (malgré des effets spéciaux novateurs).

Vous pouvez récupérer la ROM sur le forum de AtariAge.

Publié dans RETRO NEWS

Commenter cet article

Urbinou 14/12/2015 09:54

Ce film a fait rêver le gamin que j'étais à l'époque, j'ai peur de le revoir avec mes yeux d'adulte : )
Mais visuellement, c'était une belle claque ! Il me semble que même Tilt avait consacré de nombreuses pages à ce film.

rogue 14/12/2015 09:07

Je confirme pour The last starfighter ... un de "mes" films de jeunesse. A voir absolument car c'est tout sauf une daube.

Loneken 12/12/2015 21:06

The last starfighter... une daube d'adaptation cinématographique...???


Plop! Je remets ma casquette de cinéphile.

Starfighter est une bombe, un bijou du space opéra du début des années 80.

Référence à la culture geek, à la SF, au jeu vidéo sans tomber dans le lourdingue et la caricature habituelle et coutumière du genre...

Un sacré tour de force technique également avec les premières longues scènes de combat spatiaux entièrement en images de synthèse (même technique utilisé sur Tron de Lisberger de deux ans sont cadet) ce qui changeait des films et des séries de SF à base de maquette du pauvre et je peux vous en citer des brouettes... Buck Rogers (1979-1981), Galactica (la série originale 1978-1979 avec Dirk Benedict alias Futé de l'agence tous risque dans le rôle du Lt Starbuck), Les guerriers des étoiles (Ice pirates en VO 1984 à ne surtout pas confondre avec ce que vous savez), Enemy Mine (1985)...

Attention je parle bien de scènes spatiales, de vaisseaux et des effets spéciaux... Rien à voir avec la qualité générale d'un film ou d'une série... Si Enemy mine est affligeant en matière visuel et technique particulièrement dans les scènes dans l'espace il en reste pas moins un film excellent dans son genre, son histoire, sa narration etc... et je vous le recommande chaudement si vous ne l'avez pas encore vu.

Mais revenons à starfighter :

Alex Rogan est un jeune américain comme n'importe lequel d'entre eux à cette époque, il vit modestement avec sa famille dans un caravaning (sorte de parking-camping communautaire pour mobile homes et dont les habitants sont habitués à vivre entre eux sans désir de voyager ailleurs et restant au même endroit par habitude)

Alex bricole à droite à gauche, rendant de menu service à chacun mais s’ennuie profondément rêvant d'ailleurs et d'une meilleure vie... Quand il a du temps libre, pour s'évader, il s'amuse avec l'unique borne d'arcade du caravaning, "Starfighter" une simu de pilotage et de dogfight spatial de type Wing Commander...

"Salut Starfighter, vous avez été recruté par la ligue stellaire pour défendre la frontière contre Xur et l'armada Ko-Dan"

Un soir il bat le record de la borne finissant le jeu avec un run parfait devant les habitants excités par l’attraction locale et venu l'encourager...

Un peu plus tard, seul, il se fait aborder par un personnage étrange débarqué dans une voiture futuriste... Il se présente comme étant Centauri, l'inventeur de la machine et l'emmène faire "un tour"...

Il lui apprend que le jeu est en fait un simulateur destiné à découvrir ceux qui ont "le don", càd des pilotes de chasse talentueux dans différents systèmes solaire pour aider la ligue stellaire Rylan contre l'empire Ko-Dan qui la menace d'invasion... La voiture est en fait un vaisseau spatial et Centauri emmène Alex se faire briefer et rencontrer les autres "starfighters" venu de toutes les planètes...

Au cour de la réunion, un Rylos traitre à sa patrie, Xur, apparait et montre l’exécution particulièrement horrible et en directe à l'auditoire d'un espion qu'il a démasqué. Alex réalise que tout cela est bien réel et qu'il n'a pas l'étoffe d'un héros, suppliant qu'on le ramène chez lui auprès des siens et de sa vie loin de cette guerre qui se prépare...

De mauvaise grâce Centauri s'exécute et lui souhaite bonne chance car un jour les Ko-Dan s'en prendront aussi à la terre...

Durant ce temps, la base des starfighters est attaquée et ses défenses réduites au silence par un odieux sabotage. Tous les starfighters meurent et toutes les Armes stellaire, les célèbres vaisseaux de combats des starfighters (Gunstar en VO) sont détruites.

Sachant qu'il reste un Starfighter potentiel encore en vie, les Ko-Dan envoie sur terre un assassin professionnel Zando-Zan pour supprimer Alex par précaution.

Sauvé in extremis par Centauri revenu le chercher Alex décide qu'il sera plus en sécurité dans un cockpit que sur terre... Un androïde avec ses traits est laissé à sa place pour donner le change.

Alex se rend sur la base des Starfighters, il y rencontre un navigateur qu'il avait déjà vu lors de son premier voyage, Grig.

Grig apprend à Alex qu'il reste une ultime Arme stellaire (Gunstar) en état, un prototype mis à l'écart avant l'attaque pour qu'on puisse y installer un armement révolutionnaire.

Grig et Alex embarque donc sur le dernier Chasseur existant et s'envole vers la frontière...

Durant le vol, ils rencontrent une petite patrouille Ko-Dan et Grig décide que cela fera un parfait baptême du feu pour Alex... Manquant de se faire tuer lors du combat, Alex est plus que jamais convaincu de ne pas être à la hauteur... Grig résigné propose de le reconduire chez lui...

Pendant ce temps, l’androïde rester sur terre doit se confronter à un nouveau Zando-Zan venu achever le travail. Découvrant la supercherie, l'extraterrestre envoie une communication d'urgence aux Ko-Dan...

"Le dernier des starfighters est..."

Louez le film! Achetez le DVD! Vous m'en dirait des nouvelles...

Bien sûr voir les effets spéciaux avec un regard de 2015 pourra faire sourire, mais comparé aux films et série de son temps, Starfighter est un excellent space opéra, une bonne histoire, de bon moments, une VF de qualité (même si je préfère en général mater films et série en VO), de bonnes références à la culture du jeu vidéo sans forcer le trait ni tomber dans la caricature et des scènes de combat spatiaux très sympa. Un petit film classique mais efficace.

Contrairement aux mauvaises langues le film a été rentable générant 28 millions de $ de recette pour 15 millions de $ de budget initial.

C'est pas du blockbuster, c'est pas du triple A, c'est pas le budget d'Avatar, de l'attaque des clones ou de John Carter... mais vous passerez un meilleur moment qu'avec eux...