[C'ETAIT IL Y A 30 ANS] TILT casse l'Amiga 500

Publié le par Dr Floyd

[C'ETAIT IL Y A 30 ANS] TILT casse l'Amiga 500

L'Amiga 500 arrive en France et TILT ne va pas lui faire de cadeau, pensant qu'il a peu de chance face à l'Atari ST, du fait d'un catalogue de jeux proche du néant, et d'une orientation trop professionnelle de Commodore.

[C'ETAIT IL Y A 30 ANS] TILT casse l'Amiga 500

Comme toujours TILT se plante car l'Amiga 500 deviendra comme vous le savez une grosse machine de jeux qui défoncera le ST... Même si perso j'ai toujours préféré le ST, certes moins bon pour jouer, mais tellement mieux pour faire de l'informatique de manière globale.

Publié dans FLASH-BACK

Commenter cet article

The Punisher 22/04/2017 09:38

Une rancœur avec TILT Floyd ?
Je trouve pas qu'ils cassent l'AMIGA tant que ça, ils mettent surtout en évidence les risques d'échec.
D'ailleurs difficile de prédire l'avenir de la machine à cette époque.

Mes 1ères émotions sur micro ont été sur le ST; The light corridor, stunt car racer, shuffle puck café North & South, Dungeon Master, Rodland, Speedball et tellement d'autres...
Puis ensuite j'ai découvert l'AMIGA, et notamment Apydia et l'intro de Shadow of the beast 2, puis Cannon Fodder, Sensible Soccer, Vroom, Another World, Beneath a steel sky, Ruff & Tumble...
Ce qui est sûr c'est que la plupart des jeux étaient dispo sur les deux machines donc leur découverte et la nostalgie qui en découle sont plus liés à un contexte, à un moment, plutôt qu'à la machine elle même dans mon cas.
Et même si l'AMIGA remporte ma préférence, ce n'est pas de beaucoup et je dois pas mal de mes claques vidéoludiques au ST !

twinsen 22/04/2017 00:53

ça me rappelle les comparatifs atari st/ amiga dans l'émission microkids ! ça donnait l'impression que l'amiga avait une génération d'avance.

AmigaHouse 20/04/2017 10:32

C'est vrai que l'émulation c'est un phénomène ancien. Je me souviens d'avoir eu un émulateur spectrum sur mon A500, et découvert Manic Miner au début des années 90. Comme quoi le retro gaming c'est vieux!!! Difficile pour tilt de prévoir en 87 ce qui allait se passer... Sans le soutient des éditeurs Anglais (Psygnosis, Sensible, Team 17, Gremlin, les bitmap) et Allemands, l'Amiga n'aurait pas décollé... Je penses que le déclic c'est sur 3 titres : Battle Squadron, Shadow of the Beast, et Xenon 2, tout les 3 de 1989? non ?

Slot 21/04/2017 09:36

Oui Grebz, je te rejoins sur le son dans les jeux, l'Amiga était supérieur au ST mais pour les musiciens, c'était Atari ou rien.

Grebz 20/04/2017 15:51

Je pense que le très gros déclic a surtout été Defender of the Crown. Même si rétrospectivement, ce jeu n'est pas génial (mais difficile de juger avec des critères d'aujourd'hui), les photos d'écran dans les magazines de l'époque à sa sortie ont mis une grosse baffe à tout le monde et démontré ce que l'Amiga avait dans le ventre.

Quant à la musique, l'Atari a eu l'excellente idée d'intégrer une prise MIDI, mais l'Amiga lui était supérieur en ce qui concerne la qualité sonore interne et les samplers. L'Atari ST pour les "pros" de l'époque, l'Amiga pour les amateurs. Et Amiga grand vainqueur en ce qui concerne le son dans les jeux (autres que les sons digitalisés, équivalents sur les deux machines).

Slot 20/04/2017 14:30

Côté musique (artistiquement parlant) l'AMIGA n'était pas la référence. C'était le ST avec avec son interface MIDI intégrée. Beaucoup d'artistes d'époque ont utilisé le ST pour cela, Daniel Balavoine fut un précurseur dans le domaine.

Loneken 20/04/2017 13:51

Je plussois.;. et j'ajouterai que la scène musicos et démos y sont aussi largement pour quelques chose...

On compte plus les magnifiques démos techniques et artistiques qui ont pullulé sur les machines de commodore...

Si Atari était plus simple et intuitif pour l'informatique pure, l'Amiga était sans équivalent sur le créneau créatif. (et pas que)

On citera les exemples de machine à produire des effets spéciaux pour la tv et le ciné (Babylone 5 par ex) et de machine de contrôle pour différent service de domotique bien avant que ça deviennent un marché et une mode... et bien longtemps avant les raspberry pi...

Et question jeux... le catalogue était légèrement inférieur en quantité mais tellement supérieur en qualité sur les hits multisupports...

Atlantis 19/04/2017 17:20

Je crois que je peux reprendre la conclusion du Doc qui me parait une parfaite synthèse de l'histoire de ces deux magnifiques machines !

"Même si perso j'ai toujours préféré le ST, certes moins bon pour jouer, mais tellement mieux pour faire de l'informatique de manière globale."

Slot 19/04/2017 13:29

Ça parlait déjà d'émulation à l'époque. Et oui effectivement l'Amiga était plus fort mais le ST a eu ma préférence... Peut être parce que mon premier jeu sur Atari fut le manoir de mortevielle et ses synthèses vocales !