FOCUS : LE TI BASIC : MISE AU POINT !

Publié le par Dr Floyd



 


Un petit FOCUS "TI Basic" suite aux nombreux débats qui ont fait rage sur la toile dans la communauté des collectionneurs d'ordinateurs autour de la puissance de son basic. Une mise au point est nécessaire :

Le ti basic était un langage de programmation dédié au ti99 et se trouvait dans la ROM de l'ordinateur.  Vous disposiez d'environ 15 ko de mémoire RAM, ce qui est peu mais pour l'epoque c'etait déjà çà :)

Le problème venait du fait que ce basic était trop peu rapide et puissant pour developper des applications sérieuses et meme de petits programmes de jeu ou educatifs : lenteur et manque d'instructions. il était largement devancé par ses 2 principaux concurrents de l'epoque : le vic 20 aux USA et le to7 en France.

Explications :

Trop fort en calculs
Le ti99 est cependant très fort en calcul (précision sur 14 chiffres), ce qui est bien mais inutile pour l'utilisateur moyen, d'autant plus que cela ralentit encore le tibasic !  les "fans" defendent cette machine en mettant en avant cetet qualité, mais le problème c'est que 99,5% des gens en avaient rien à faire de la précision 14 chiffres...

Double interprétation
Le basic était interpreté 2 fois ! On ne demande encore ce qui est passé dans la tête des auteurs et ingénieurs de texas instruments pour en arriver là. Produire le 1er ordinateur 16 bits familial et le doter d'un basic doublement interprété. Etrange.

Faites une simple boucle vide et vous comprendrez votre douleur :
for i=1 to 100 000
next i
Vous pouvez aller laver votre voiture, boire un café et sortir le chien !

Manque d'instructions
- Vous n'allez peut etr pas me croire mais le ti basic ne disposait pas d'instructions telles que OR ou AND !
-  Les commandes avec "CALL" a taper devant + des parentheses obligatoires (pénible) exemple : call screen (x), call char(...), call sound, etc...
- aucune fonction "sprite", important à l'epoque pour le developpement d'applications ludiques
- plus grave : aucune instruction pour le dessin, donc pas de CIRCLE, pas de LINE, pas de PLOT : rien ! Dessiner devenait une galere absolue avec les CALL CHAR !
- aucune instruction pour placer ficilement du texte n'importe ou à l'ecran

Bref meme si ce basic etait facile à apprendre on etait rapidement frustré par les limitations. Posseder une si belle machine 16 bits et ne rien pouvoir en tirer de bon, il y avait de quoi se tirer les cheveux ! Rappelons qu'a l'epoque le basic présent dans les ordinateurs (sans compter les jeux) etait la principale application utilisée, d'ou son importance capitale.



La solution était alors d'acheter le module BASIC ETENDU qui corrigeait la plupart des defauts mais qui coutait bien cher. Ou alors le module assembleur (mais reservé à "l'elite") Les gens se sont vite tourné vers des machines disposant d'un basic plus agréable comme le to7, l'oric et le spectrum puis plus tard l'Amstrad CPC.

 

Publié dans FOCUS

Commenter cet article