LA GAMME COMMODORE AMIGA

Publié le par Dr Floyd

CONTRER LE JACKINTOSH !

En 1984 Commodore, leader du marché des 8 bits avec son superbe Commodore 64, rachete Amiga Inc. et met au point en 1985 l'AMIGA afin de concurrencer le prometteur ATARI ST.


AMIGA 1000



Le
 premier Amiga à voir le jour sera l'AMIGA 1000, avec des caractéristiques exceptionnelles pour l'époque, multi-processeurs, multitache et proposant 4096 couleurs. Trop en avance et trop cher, les ventes seront faibles.


AMIGA 500, LA STAR



En 1987 Commodore lance alors 2 modeles différents : l'AMIGA 2000 pour le haut de gamme et l'AMIGA 500 pour le "grand public". C'est avec l'AMIGA 500 que les ventes vont décoller. Une "mini-guerre" s'installera entre l'AMIGA 500 et l'ATARI ST entre 1987 et 1991, alimentée par la presse vidéo-ludique.

Les possibilités graphiques et sonores de l'AMIGA feront de cette machine la "console de jeu/ordinateur" idéale devant l'ATARI ST. Cependant l'ATARI ST se rattrapait largement du fait de ses logiciels de bureautique. Le systeme d'exploitation peu convivial de l'AMIGA 500 (sur disquette) le limitait pour beaucoup de gens à une utilisation comme console de jeu.

FICHE TECHNIQUE
68000 à 7mhz,
256ko de ROM,
512 a 1024 Ko de RAM,
320x200 en 32couleurs (voire 4096 en mode HAM), 768x580 en mode entrelacé,
4 voies stéreo,
lecteur 3,5 pouces double face. 

QUELQUES JEUX CULTES :


Shadow of the beast, un jeu vitrine pour l'Amiga, mais helas une jouabilité médiocre qui en font plus une démo technique qu'un jeu !


Project X, un superbe shoot horizontal capable de rivaliser avec les meilleures réalisations console style Megadrive.


Super Frog, un jeu de plate-forme à la jouabilité exemplaire rivalisant avec Super Mario.

AMIGA 1200/AMIGA 3000 et 4000

Fin 1992 Commodore produira un peu tardivement l'Amiga 600 et 1200 pour remplacer l'Amiga 500. L'AMIGA 600 est un Amiga 500 "low cost" plus petit et sans pavé numérique. L'Amiga 1200 est une version boostée avec un micro-processeur 68020 plus rapide. Hélas peu de jeux profiteront de cette machine.


Amiga 600


Amiga 1200

Coté haut de gamme l'AMIGA 3000 et 4000 feront une percée dans le monde professionnel de l'infographie et du multimédia, mais la stratégie desastreuse de Commodore, incapable d'anticiper (tout comme ATARI), conduira la société à la perte en 1994.

Une communauté Amiga va alors se créer pour continuer à faire vivre leur machine préférée : des  cartes accélératrices vont apparaitre, à base de 68060 puis Power pc.

 


Commenter cet article