TEST : GRIPSHIFT / PSP

Publié le par Fifa1

Plateforme : Sony PSP
Date de Sortie (FR) : Automne 2005
Genre : Sport/Arcade
Modes de jeu : Solo/Multi/Réseau

Editeur : Sony
Développeur : Sidhe Interactive
Distributeur : Ubisoft
Aussi disponible sur : Bientôt disponible en version 720p, en téléchargement sur PS3 (9,99$)


INTRODUCTION
Sorti à l'automne 2005 sur PSP, Gripshift est un jeu de course arcade passé injustement inaperçu sur la console portable de Sony. Gripshift est un OVNI vidéo-ludique qui rassemble dans un jeu de course "arcade" un grand nombre de styles vidéo ludiques : course, plateforme, exploration, mini-jeux... Pour les amateurs de course "old-school", le jeu n'est pas sans rappeler "Stunt Car" par ses pistes suspendues dans les airs et ses dénivelées vertigineuses, "Super Off Road" pour l'utilisation de la Nitro, voir même "Mario Kart" pour les items et bonus à balancer dans les roues de ses concurrents. Des phases de plateforme sont même au programme...

Gripshift-01.jpg

MODES DE JEU
Le principe du jeu est simple. Vous choisissez un personnage et un Buggy que vous personnalisez afin de vous lancer dans le mode défi. Le mode défi comporte une série de circuits suspendus dans les airs plus ou moins longs, organisés par difficulté (débutant, facile, difficile, très difficile...) que l'on peut terminer soit en faisant péter le chrono (médaille de bronze, d'argent ou d'or), soit en collectant toutes les étoiles de la piste, soit en allant chercher le blazon "GS" dissimulé quelque-part dans le décors avant de franchir la ligne en un temps limité. La réussite de ces différents objectifs vous fait gagner des crédits qui vous permettent de débloquer les niveaux de difficultés supplémentaires du mode défi, des personnages, des habillages pour votre buggy et des mini-jeux accessibles par la suite depuis le menu principal du jeu.

Au fur et à mesure de la progression dans le mode défi, d'autres modes de jeu viennent s'ajouter : Courses, mini-jeux, éditeur... Vous pouvez alors vous lancer dans des parties toutes plus débiles les unes que les autres, notamment le "bowling pingouin" où vous devez renverser de vrais pingouin avec votre buggy, afin de faire le meilleur score possible (en suivant les règles du bowling), ou encore le mode "Arène" ou vous devez récupérer les 99 étoiles dans une "cuvette" équipée de looping et autres tremplin : Le jeu prend alors des allures de "Tony Hawk" !

gripshift-02.jpg

JOUABILITE
La maniabilité des véhicules est arcade et subtile ; bien loin des caisses à savon de Mario Kart. Vous devez ici bien gérer vos accélérations, freinages, dérapages et nitro afin de ne pas sortir de la piste. Le dosage est primordial lors de certains saut pour arriver de l'autre côté de la rampe, ou ne pas sortir de la piste en fin de course (cf "Stunt Car"). La gravité est "lunaire", les véhicules restent assez longtemps en l'air et la nitro vous permet, en plus de rattraper les adversaires en course, de vous diriger dans les airs pour atteindre certaines plateforme ou rester en piste. Le jeu est extrêmement agréable à jouer, le véhicule répond au doigt et à l'oeil, c'est un réel plaisir.

REALISATION
Côté technique, il n'y a quasiment rien à reprocher à Gripshift. Les décors n'ont rien d'exceptionnels mais sont soignés, les véhicules sont bien modélisés, l'animation est fluide, le jeu ne subit pas de ralentissements, et l'on voit loin ! Le jeu est visuellement très agréable et n'a pas grand chose à envier à ce qui se fait d'autre sur cette plateforme. Trois vues plus ou moins éloignées du véhicule sont disponibles (aucune vue intérieur).

ORIGINALITE
Gripshift est un savant mélange de course de plateforme et de "n'importe quoi". Les circuits sont suspendus dans les airs, les dénivelés sont énormes et certaines pistes sont entrecoupés de plateformes mobiles qu'il faut attendre pour pouvoir traverser (comme dans un jeu de plateforme). Il faut collecter sur la piste des étoiles, de la nitro, des armes (qui servent uniquement dans le mode "courses")...

DUREE DE VIE
Après 8 bonnes heures de jeux, j'ai à peine atteint 10% du mode défi, ce qui laisse entrevoir une durée de vie plus que conséquente quand on sait qu'en plus des mini-jeux et de l'éditeur de pistes, la difficulté va croissant. Le jeux peut aussi bien vous tenir en haleine des heures durant, ou quelques minutes entre deux stations de métro ; mais attention, il est très difficile !!!

CONCLUSION :
Un "must-have" sur PSP, une "killer-App" pour reprendre les termes du doc, à classer parmi les meilleurs jeux de caisse de la PSP (injustement passé à la trappe). Gripshift allie une réalisation soignée, une durée de vie conséquente, une originalité et une maniabilité sans faille. Il saura de plus raviver la flemme d'un "Stunt Car" ou d'un "Super Off-Road" qui sommeille en chaque Gamopat. Seuls hic, il est très difficile, et quasi-introuvable même d'occaze...

NOTE FINALE : 4,5/6 
Testé par FIFA1
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

 

Publié dans TESTS

Commenter cet article