ATARI : THE LAST HOPE

Publié le par Dr Floyd

ATARI a bien compris que tout est fini et vient d'annoncer hier l'arrêt du développement de jeux vidéo. Le nouveau patron, David Pierce, arrivé il y a un an pour sauver la boite nous dit déjà au revoir. 

Ouf, çà fera quelques bouses en moins sur le marché ! Cependant ils ne renoncent pas totalement les bougres et annoncent vouloir se concentrer désormais à 100% sur l'édition/distribution de jeux réalisés par d'autres sociétés.

Leur seule licence potable Test Drive unlimited est confiée à Infogrames du coup. Atari compte garder la distribution de Dragon Ball Z (pas gagné d'avance), de Ace Combat et de No More Heroes (ce dernier devant faire ses preuves).

Bref, un pas en arrière avant le grand saut ?


le-grand-saut.jpg
David Pierce quitte Atari...

Publié dans NEWS

Commenter cet article

madiori 15/11/2007 22:31

Question con, Ace combat, c'est pas Namco?

simon 15/11/2007 20:36

Merci pour cet éclairage.

Grebz 15/11/2007 19:16

Des boîtes comme Ubisoft ou EA font de l'édition de jeux développés en externe, et aussi du développement en interne. Donc certains jeux sont directement conçus de A à Z par les équipes internes, d'autres jeux sont achetés à des développeurs extérieurs et simplement commercialisés par  Ubisoft ou EA (ou d'autres boîtes équivalentes bien sûr), d'autres enfin sont développés en externe, mais financés par Ubisoft / EA / Activision... Donc l'éditeur contrôle et donne son avis sur le jeu, impose des dates et des contraintes techniques, scénaristiques, etc. le développeur n'est à ce moment qu'un commanditaire. Parfois, des conflits naissent entre le développeur et l'éditeur à cause de divergences sur les délais imposés, l'aspect artistique ou toute autre cause et le développeur décide alors de changer d'éditeur en cours de route (ce qui rompt le contrat établi et coût en général cher au développeur, financièrement parlant) ou en fin de projet pour aller développer ses projets suivants chez un autre éditeur. Exemple : Crytech était en partenariat avec Ubisoft au moment de Far Cry, mais suite à divers désaccords, Crytech a quitté Ubisoft pour aller chez EA. Mais leur contrat stipulait que la licence "Far Cry" était devenue propriété d'Ubisoft. D'où le fait que leur nouveau jeu s'appelle "Crysis" et non pas "Far Cry 2". Et c'est bien Ubisoft qui développe "Far Cry 2" dans ses studios de Montréal.

simon 15/11/2007 15:43

Génial la photo!Pouvez nous en dire plus sur l'édition et la distribution de jeux vidéo?Quelle est la différence entre un studio de jeux ( Q! interactive ) et un distributeur éditeur comme ubi soft ou Ea?

cc 15/11/2007 14:18

Atari comme le phénix finit toujours par renaitre de ces cendres ...