TEST : DETONATOR / PS2

Publié le par Euklif

Développeur : KaZe
Editeur : Midas Interactive Entertainment
Plateforme : PS2
Année de sortie français : 2004



Un jeu inconnu... Et pourtant sous ses allures de jeu bourrin se cache un fait un Puzzle Game plutôt casse tête et sympa. Votre but est simple : démolir des gratte-ciels, probablement abandonnés depuis des lustres, avec quelques charges d'explosifs bien placées.

P
our cela, il vous faut opérer en un minimum de temps... et de charges... Cela se traduit à l'écran par deux cercles, sur la droite de l'écran. Un pour les charges, intitulé "Dynamite", et l'autre pour le nombre de tour, nommé pour sa part "Turn". Ces cercles sont séparés en deux. En bas est indiqué le nombre de tours/charges maximal autorisés et au dessus, ce que vous avez utilisé. Ce sera à vous de faire la soustraction pour savoir la marge de manœuvre qu'il vous reste. Le jeu ne vous prenant pas par la main.

detonator-01.jpg

A gauche de l'écran, c'est vos charges de dynamites. Elles ont plusieurs formes. Une fois sélectionné celle qui vous plaît (ou adaptée à la situation), vous pouvez la faire pivoter dans un sens ou dans l'autre, suivant les besoins. Un peu comme dans Tetris.

Au centre, c'est la map à détruire. Concrètement, c'est une sorte de quadrillage en 3D, tout moche, censé représenter la partie du bâtiment que l'on plastique... Les blocks colorés représentent les parties déjà dynamitées tandis que les blocks gris clair, représentent les parties à détruire... Ils existent aussi des blocks gris foncé, absolument indestructible.

Bien entendu, détruire ne suffit pas. Il faut respecter les contraintes de tours et de charges. La seule subtilité disponible est l'explosion "bonus". Grosso merdo, vous placez vos charges sur la map, afin de la remplir entièrement de blocks colorés.Mais lorsque deux charges se retrouvent séparées par un unique block, ce dernier se colore automatiquement. Donc si vous avez deux charges rectilignes de quatre blocks séparés par une ligne d'un block (gris clair) d'épaisseur, cette ligne deviendra votre. Très important pour économiser de la dynamite.

Les modes de jeu sont assez variés : le mode standard, sans rien de particulier. Le mode spécial, avec des charges de dynamites spéciales. Un mode deux joueurs où il faut tout dynamiter avant l'autre. Et surtout, une sorte de survival nommé "challenge"...

Extrêmement dur pour le commun des mortels, il s'agit d'un enchaînement de 99 maps ou l'échec ne saura pas tolérer. Plus vous terminerez vite la map, plus vous gagnerez du temps bonus pour la map suivante. Et cela, jusqu'à la fin. Inutile de dire qu'aller trop vite vous expose à des bourdes monumentales tandis que l'inverse est synonyme de gaspillage de temps précieux... Les plus malins (enfin, façon de parler ^^) remarqueront que les maps apparaissent toujours dans le même ordre et que la réussite tiendra plus de la capacité de mémorisation du joueur que de son habileter.

Graphiquement ça ne casse pas des barres. Le tout est assez austère pour un jeu de 2004. Les menus sont d'un minimalisme à toute épreuve. Quand au reste, c'est plutôt limité... Les effet sont relativement peu voyants et encore moins spectaculaires (pour des explosions, ça fait soft !). Les scènes de présentation de bâtiments font peine à voir... De la PSOne au top de sa forme. Sauf que ça se passe sur PS2. Bref, l'anti-aliasing devait être en vacance et la ville où se trouve les bâtiments doit quand à elle être habitée par des fantômes. 

detonator-02.jpg

Les implosions de bâtiments sont du même acabit. Un décompte se fait avant qu'un nuage de fumé cache tout ce béton qui s'effondre... Et comble du comble, le framerate en souffre ! Par contre, ca ne saccade jamais en pleine partie (et encore heureux). Si l'intérêt du titre n'est clairement pas là, un petit effort aurait été apprécié... 


A coté de ça, l'ambiance sonore est potable. Les bruitages sont correctes et les musiques, bien que discrète, n'agressent pas les oreilles. Elles sont d'ailleurs étonnement calmes et apaisantes. 

Autre truc surprenant, mais fort agréable, c'est la présence du mode 60 hertz. Alors qu'on peste régulièrement contre de grands éditeurs pour qu'ils arrêtent de nous proposer du 50 hertz tout pourri, ce jeu sans grande ambition se permet de le proposer! Inutile de dire que certains devraient en prendre de la graine!


Au final je dirais qu'il s'agit d'un bon casse tête, plutôt moche et moyennement long. 60 maps pour 20 gratte-ciels. Inconnu du grand public, Detonator affiche de nombreuse tares capable d'en rebuter plus d'un. Mais a coté de ça le jeu propose quelque chose d'assez subtil pour faire travailler nos petites mininges.


SUPPOS : 4,5 (pour moi)
3,5/6 pour le commun des mortels
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Commenter cet article