TEST FLASH : HOTEL DUSK ROOM 215 / NINTENDO DS

Publié le par Keneda57

Editeur : Nintendo
Developpeur : Cing
Support : Nintendo DS
Année : 2007





Un regard perdu, un coup de feu qui retenti, une silhouette qui s'effondre, un souvenir qui revient à la surface.... Vous pénétrez dans l'hotel Dusk.


Tout d'abord il est difficile de qualifier ce jeu. On pourrait le définir comme un roman interactif entrecoupé de séquences point'n click au stylet. Vous incarnez Kyle Hide, ex-flic, aujourd'hui représentant. Mais très vite on découvrira qu'il ne se limite pas à ce rôle. Il est envoyé pour son travail à l'hôtel Dusk, petit rad au bord de la route. Sur le chemin, il rencontre une jeune fille muette qu'il va accompagner à l'hôtel (en gentleman bien entendu..). Dans ce lieu, il rencontrera des personnes diverses, de l'ex pick-pocket à la bimbo de passage. Tout ces personnages auront un lien avec son passé, et notamment avec la disparition de son coéquipier qui l'a trahi.




Les dialogues, plus ou moins interactifs selon leur importance, se font sur deux écrans de manière verticale. Les déplacements se font au stylet via l'écran tactile. Ce même stylet est utilisé pour examiner les objets et résoudre de petites énigmes qui alternent avec les phases de dialogue. Le tout est cependant assez linéaire, ce qui convient finalement assez bien à ce genre de jeux. Lors de certains dialogues importants qui s'apparentent d'ailleurs plus à des interrogatoires il faudra faire attention à vos réponses et à vos questions pour ne pas braquer vos interlocuteurs et vous prendre un game-over dans les dents.




Graphiquement les phases de dialogue/lecture façon BD sont plutôt réussies et agréables. Les déplacements s'effectuent dans un environnement 3D de facture correcte pour la console, même si hors dialogue la présence des personnages 2D n'est pas du plus bel effet. La bande son est inégale, certains thèmes jazzy colleront bien à l'ambiance alors que d'autres seront vite agaçants.

Le principal intérêt du jeu est bien l'intrigue elle même, tortueuse et à tiroirs comme on les aime. Tout les protagonistes ont un passé lourd que vous prendrez plaisir à décortiquer au cours de la petite dizaine d'heures qui vous y passerez.




Hotel Dusk ne plaira pas à tout le monde. Ses lourdeurs et ses répétitions en décourageront certains. Les autres, portés par la narration, passeront outre ces quelques défauts.


SUPPOS : 3/6

Publié dans TESTS

Commenter cet article

olivic 12/04/2008 13:36

A noter que pour les fans des vieux jeux d'aventure (dont moi), le jeux ultra linéaire obligeant de réaliser les actions dans un autre stric sans aucune liberté. Il en résulte que si l'on veux sortir de cette linéarité l'hotel se retrouve ^etre d'un vide intersidérale. Par contre, ce qui est rare pour un jeux d'aventure, c'est non seulement la possibilité de mourrir mais aussi la possibilité d'obtenir plusieurs fin différents par chapitre et donc un déroulement de l'histoire avec de légères différences. Cela relance l'intér^et de la rejouabilité tous en augmentant la durée de vie qui se situe en 15 et 20 heures. Si vous avez aimez l'univers et l'ambiance d'Another Code, vous serez séduit par Hotel Dusk.

Gogo Gamer 12/04/2008 11:50

+1Un Huis clos à la narration mature étonnante pour une console nintendo qui me rappelle "croisière pour un cadavre" . comme l'a précisé Choderlos, une solution a portée de main ne sera pas de trop pour éviter la lassitude.

Choderlos 12/04/2008 08:50

3/6 exactement la note qui convient à un jeu aussi inégal. Les graphismes hallucinants de sobriété et d'efficacité pendant les phases de dialogues, face aux étranges écrans de déplacement flous et pixellisés. Les petits effets sonores tres réussis face aux musiques insupportables. Le scénario très prenant mais "à la Lost" qui résout les mystères de manière décevante sinon peu convaincante.Mais ce jeu a le mérite d'être la plus flagrante adaptation du roman policier américain classique (bien que japanisé ici) en jeu vidéo, ce qui n'est pas rien. Je le conseille vivement (mais n'hésitez pas à consulter la soluce) car l'unité de lieu et l'animation des personnages donnent au jeu un prestance rarissime sur une portable.