DOSSIER : MARIO KART DE LA SNES A LA Wii

Publié le par Zedlezebre

 


La licence Mario Kart est pour moi un exemple parfait de l'évolution made in Nintendo. Elle a su garder ses codes tout en faisant des choix atypiques dans le domaine du jeu de course. Commençons donc par le début avec l'opus Super Nes.


SUPER MARIO KART


Super Mario Kart, une REVOLUTION comme on a rarement connu, le jeu de course le plus rapide (en terme de gameplay surtout mais aussi en terme d'affichage). Il nous proposait un moteur très lent et clippé au démarrage, puis avec la maîtrise le clipping disparaît le gameplay se précise et nous permet d'atteindre des vitesses et des sensations vertigineuses (la rainbow sans freiner !!!!). La physique des virages est très particulière nerveuse et ultra précise. Une fois lancé a pleine vitesse un virage s'effectue avec un bon coup de frein à main associé à un braquage, suivi d'un long (variant avec le poids du pilote) contre braquage sans frein à main évidemment. On tente ainsi de ne jamais toucher un mur pour ne jamais décélérer. Cet opus à créé tous les codes de gameplay en multi des opus suivants, utilisation rageante des objets, bataille de ballon, Grand Prix, Time Trial.


MARIO KART 64


1996, Mario Kart 64 ! Que d’émotions ! Jouables à 4 et changement total du gameplay. Avec l'ère de la 3D l'accélération constante de la vitesse, avec des artifices graphiques, est beaucoup moins efficaces. Les développeurs se sont alors penchés sur le système du mini boost. Le Snaking apparaît. Le jeu n'est déjà plus une "simulation" de karting mais devient un jeu de rallye. Le level design par exemple devient large sinueux et variable. Le joueur doit prendre des appuis pour anticiper des virages il commence à braquer et contre braquer plusieurs fois dans un même dérapage. Son pouce fait des allers-retours de plus en plus précis et des fumées colorées apparaissent sur ces roues, il relâche son frein à main et se retrouve propulsé en fin de virage. Il commence par contrebraquer naturellement en sortie de chaque virage, puis dans un excès de folie il se dit je vais faire un contre dérapage au lieu d'un contre braquage comme j'ai vu à la TV dans le rallye la dernière fois le mec sur la glace qui etc etc. Et petit à petit il découvre le snaking.

Le seul point commun avec l'opus Super Nes est la faiblesse de l'IA qui est obligée de grassement tricher pour être à niveau. C'est sur ce point précis que le snaking est fondamental dès l'opus N64, le joueur est obligé de le pratiquer si il veut faire une course entière en tête.
A noter tout de même que le snaking est très dur a maîtriser sur cet opus, d'une part vous partez en tête a queue si vous contre braquez trop longtemps (rageant) d'autre part le moindre braquage influe grandement sur votre direction.


MARIO KART SUPER CIRCUIT


Mario Kart Super Circuit : Un remake de l'opus Super Nes. Plus ou moins réussi, là où la Super Nes se permettait d'afficher sur la moitié de l'écran pour aller plus vite, l'opus GBA tente le plein écran, et l'accélération est moins furieuse que l'opus Super Nes. Cet épisode reste le moins audacieux.


MARIO KART DOUBLE DASH


Mario Kart Double Dash..... Ah ! Mario Kart Double Dash........ Le jeu le plus insulté de l'histoire... le plus méprisé. Commençons par son plus grand avantage. On peut tout simplement y jouer à 8 ! Il faut certes 2 gamecubes 2 jeux et 8 manettes, mais le résultat est démentiel.

En solo, graphiquement le moteur est splendide, les niveaux son riches le jeu tourne presque à 60 fps constamment, les textures sont fines, la déformation de l'objectif de la caméra rend l'appréciation de la vitesse très particulière. Le haut de l'image est en longue focale le milieu de l'image est focale normale et le bas de l'image est en courte focale. Concrètement ça provoque quoi? Lorsque vous regardez au loin la sensation de vitesse est accéléré, si vous regardez devant votre kart elle est normale, naturelle et enfin si vous regardez votre kart lui même la sensation de vitesse est ralentie ce qui vous permet de bien maîtriser votre engin, pour slalomer entre les bananes par exemple. Bien sûr ces effets sont purement psychologiques et inconscients mais ils sont réels. On pouvait observer le même type d'effet sur l'opus N64 mais ils étaient pas aussi précis, le moteur physique de ce dernier était totalement poussif et grossier, restant évidemment purement jouissif quand on arrive à le maîtriser.

Sur NGC la précision du moteur physique est bluffante pas le droit à l'erreur, mais une intuitivité bien plus accrue. La maniabilité pendant un dérapage et en snaking en général est ultra précise on se croirait en train de faire de la godille sur un paire de ski, tellement l'appui en dérapage deviens vite primordial. Les minis boost sont très courts et rendent le snaking très intéressant pour le time trial. Le Time trial est l'essence cachée de Mario Kart. C'est là qu'on se rend compte de l'aspect simulation de cette licence. Pendant un Grand Prix vous devez être malin et sournois avec vos objets mais il vous faudra aussi savoir conduire et ça du premier au dernier opus de cette licence. Le snaking de la version NGC avantage moins le joueur que sur la version N64 par rapport au novice.

Mais Mario Kart Double Dash c'est aussi l'apparition d'un mystérieux et audacieux mode co-op. Le fameux double dash. Destiné uniquement aux grands snakeurs, qui connaissent très bien les courbes qu'ils prennent, ce mode permet au pilote de ne plus "pomper" sur la direction pour effectuer un mini boost et ainsi snaker, et c'est au copilote de taper vers l'extérieur pour faire chauffer les pneus et déclencher les mini boost permettant au pilote de snaker. Pour avoir pratiqué ce mode avec un bon compétiteur time trial, je peux vous assurer que la sensation est grisante. On se retrouve dans une communication unique entre deux joueurs sur un jeu de course. Le copilote a aussi le pouvoir de rattraper les bourdes éventuelles du pilote avec la possibilité de décaler le kart vers la gauche ou la droite, geste qui permet aussi de voler les objets adverses (très jouissif). C'est pour moi sans conteste le Mario Kart le plus technique.


MARIO KART DS


Fin 2005 Mario Kart DS... La conclusion de cet opus a été de faire dire à certains profanes que le snaking était un bug. Le snaking a été effectivement largement trop utilisé et à tuer l'intérêt du jeu. Il y a plusieurs raisons à çà. La première est l'apparition du on-line qui nous a tous appris à perdre et à ravaler notre fierté. Avant cet opus on avait joué avec, disons, trente personnes de notre entourage, maintenant on y a joué avec des milliers de personnes du monde entier, on tombe forcement sur beaucoup plus fort que nous. Deuxième raison les minis boost sont très faciles à faire et ils sont très longs mais alors très long ! L'écart entre l'expert et le novice se creuse; le novice se démotive il se déconnecte. L'expert râle... le mode on-line meurt peu à peu.
Le jeu en solo quant à lui est d'une durée de vie exceptionnelle avec les systèmes de notations en étoile et des coupes rétro, empruntées à l'opus GBA coupler au système de mini-boost des opus 3D. Et c'est bien là le problème Nintendo a fait l'erreur de créer un mode solo qui pousse à la technique et en parallèle propose le premier mode on-line. Pour ma part étant "expert" de ce jeu quand je joue contre des novices je me calme. Et j'essai de prolonger l'aspect ludique en essayant d'influer sur le classement des joueurs par ex: "oh lui il pas beaucoup de victoires je vais essayer de le faire gagner"... Ce n'est malheureusement pas une pratique courante la majorité des experts se régalant d'être seul en tête avec 40 secondes d'avance. C'est bien dommage. Ce qui devait arriver arriva le snaking mourut... paix à son âme...


MARIO KART Wii


Printemps 2008 Mario Kart Wii !!!! LE SNAKE N'EST PAS MORT IL A CHANGE DE FORME !!!! Retour aux sources !!!! Mais d'abord parlons de casual un peu ça va être drôle. La Wii la console casual, à des années lumières des concurrents pour hard core gamer. A l'exception de la Super Nes (et encore!!! me diront certains), n'était ce point la vocation de la NES de la N64 et de le Game Cube que d'être casual ? Accessible avec des jeux ouvert sur le public novice, s'orientant nettement à l'encontre des avancées technologiques exploitées par ces concurrents; pour se concentrer sur d'autres avancées technologiques. Le support cartouches/support disque, la gestion de plusieurs petits processeurs au lieu d'un seul puissant, la volonté de changer radicalement de manette entre chaque console, pour essayer d'approcher toujours plus les non joueurs, illustrent la politique de Nintendo. La politique causual.

Passons au jeu lui-même, et parlons de manette justement ! Nintendo en poussant sa démarche d'ouverture du marché dans ses derniers retranchements, à créer un fossé encore plus énorme entre le casual et le hard-core gamer. Ils vont essayer de faire jouer mamie à Mario Kart ! Le WII Wheel apparaît. Enorme anxiété que fût la mienne avant de tester ça ! Un volant qu'on bouge dans le vide... Comment je vais faire ? Je veux faire claquer le stick moi. C'est là qu’intervient la précision de la Wiimote. La Wiimote n'est pas imprécise elle est beaucoup trop précise, elle est donc hasardeuses sur de grands mouvement mais totalement bluffante sur des petits mouvements. C'est donc tout naturellement qu'on oriente doucement notre volant en fixant l'horizon. Et ça fonctionne sacre bleu ! L'aspect circulaire de l'objet rend le mouvement intuitif et on n’a pas l'air trop con quand on joue .... Ouf ! MAIS ! Oui il y a un MAIS ! Le gameplay s'en trouve "ralenti" avant il fallait un dixième de seconde pour faire gauche droite maintenant il faut avec un peu d'entraînement une demi seconde maxi. Scandaleux dirons certains.

On retrouve les sensations de la version N64 avec son grand joystick, de plus cet opus reprend aussi un concept de la version N64 la largeur des circuits. En effet il est là le grand retour aux sources de cette version nous ne sommes que des fourmis comme sur N64. La résurrection du snaking fait aussi penser à la version N64 dans ses contraintes. Maintenant pour avoir un mini boost il faudra déraper pendant un temps "t". Ce temps varie suivant le taux de braquage pendant ce dérapage, plus vous braquer plus vite vous obtenez un mini boost, hors dans les précédents opus plus on voulait snaker plus il fallait contrebraquer. Ce système de mini boost rend donc le snaking plus lent, il deviens donc souvent plus rentable d'exploiter l'aspiration, à l'inverse de la version DS ; et si il faut exploiter l'aspiration il faut être très précis sur la direction en ligne droite et pour ça y a pas de secret il faut abandonner le pad traditionnel. C'est sur ce point que la position de Nintendo est étrange je trouve. Il faut dire que chez la concurrence on force le joueur à rester toujours sur la même interface (trois générations chez Sony avec la même manette par ex). Il va être donc dur de convaincre ce parc de joueur. Je trouve pour ma part le gameplay au Stick totalement inintéressant, il devient trop "facile" pour le joueur expérimenté. Nintendo a donc choisi a tort ou à raison de rendre le jeu jouable avec tout type de manette, j'imagine la réaction si ils nous avaient obligés à acheter des Wii Wheel... Donc en positivant on peux tout simplement dire que ça permet à tout les possesseurs de Wii de jouer à plusieurs sans se ruiner. 

Nintendo a tout de même laisser un indice concernant la qualité du volant: la statistique dans votre profil d'utilisation de Wii Wheel. Si vous n'utilisez que le wii wheel vous aurez droit à un joli volant d'or a coté de votre nom en mode on-line!!! La classe !!!

Autres intérêts de cette version un mode on-line a douze avec un très bon affichage et une interface simple et pratique, douze joueurs tout le temps en multi local. Un moteur solo monstrueux en 60 fps tout le temps. Sur mon Iiyama 23 pouces, je vois très nettement la différence avec un jeu gamecube ne serait ce que sur les reprises des niveaux de Double Dash. La folie du level design montre que même si cette console est pas HD elle peux aller beaucoup plus loin que la game cube. Aucun aliasing (j’utilise un tube cathodique une technologie efficace en terme de downscaling contrairement au lcd ). Je ne vais pas noter ce jeu tout comme je n'ai pas noté 5 précédents. Mais je pense que le mode on-line va être un lieu très intéressant avec cette métamorphose du snaking ainsi que l'échange de Ghost. Libre à chacun d'utiliser une manette, mais je pense qu'ils se privent d'une expérience enrichissante en terme de gameplay. Moi je garderais mon volant d'or.

Publié dans FOCUS

Commenter cet article

Dreamers 15/04/2008 13:53

D'ailleur Didier59 je suis sur que tu as déja joué à mario kart au moins plus de 3 minutes dans ta vie....Super analyse, ce qui est bon avec ce site c'est que ca sent bon l'analyse pas commercial, franchement bravo !Bon évidement je ne suis pas daccord avec tout ce qui est dit.La version GBA est très loin d'être un remake de snes, il suffit de rejoué aux 2 pour s'en rendre compte !C'est la première version a faire apparaitre des circuits rétro.Je suis daccord pour mario kart ngc, je comprends pas pourquoi y en a qui ont boudé le systeme à 2 par Kart, ca rendait le tout plus stratégique.MArioKart ngc est le mariokart ou le meilleur peut encore gagné 2 fois sur 3, ca semble moins vrai sur wii.Sniff, le mode battle de super mario kart sur snes..., les tortues vertes qui semblait rebondir à l'infini; la plume qui nous faisait sauter un mur pour tombé en face de son pate et le mittraillé a coup de tortue verte....Bref que du bonheur !

lolo13 15/04/2008 13:45

Très bon dossier. Un grand bravo à toi.

Vilain-pabo 15/04/2008 13:40

Hé gégé, l'imbécile qui croit me connaitre, ferme ta bouche et lache-moi un peu.

Grebz 15/04/2008 12:34

Alors Didier59, Mario Kart est une daube ?C'est vrai, je suis d'accord avec toi :c'est moche, c'est injouable (je parle de tous les épisodes de la série, bien sûr), ça n'est absolument pas fun, surtout à plusieurs, ça ne demande aucun entraînement, il n'y a aucune marge de progression et le gameplay est plus qu'approximatif. Les musiques puent dans la bouche, l'animation est lente et saccadée et la replay value est nulle. Bref, ce jeu est moisi et je viens de le prouver avec des arguments en béton armé, totalement imparables.Grebz(musicien)(amateur de jeu vidéo rétro)

gros 15/04/2008 12:28

snaking > snake > super smash bros > metal gear solid 4 > ps3 > daube.Snaking = daube!

zedlezebre 15/04/2008 12:01

Serpent> Snake > Snaking

Alain 15/04/2008 11:57

Snaking or not skaning ? Personne n'a l'air d'accord !!!!!Superbe dossier sinon

zedlezebre 15/04/2008 11:57

"Dans la version wii le contre braquage ne fournit pas de boost"C'est pas exact, le contre braquage fourni un mini boost c'est juste plus long à obtenir

zedlezebre 15/04/2008 11:56

Le snaking c'est : " onduler en avançant , en alternant dérapages a gauce et à droite pour obtenir des minis boost."Vous me croiraient si vous voulez mais je continue à le faire sur Wii.. Par ex la monté de départ du quartier Delphino j'enchaine 4 boost. Bien sur comme je disais le snaking est ralenti, avant on pouvait rentrer entre 6 et 8 boost sur cette montée.Le terme de remake est effectivement un peu réducteur, mais le moteur physique lui est un remake pur jus (comme la majorité de la ludothèque GBA).

Maurice 15/04/2008 11:40

J'ai acheter le jeu le 11 Avril...Effectivement jouer au volant est bien rigolo, le combo nunchuk wiimote reste le plus efficace pour les chronos mais est moins fun.

didier59 15/04/2008 10:39

encore un nouveau mario kart au succes incomprehensible puisque ce jeu a toujours été une daube surmediatisé.on met mario , luigi, donkey kong sur des karts et hop le tour est joué .le gamer averti a déja flairé l'arnaque et se tourne vers des jeux ayant bien plus d'interet , tel que les need for speed.didier59, beauf et fier de l'etre.

gros 15/04/2008 10:27

Je suis d'accord avec Gamerdome : le snaking c'est le fait d'utiliser les boost des dérapages sur des lignes droites.Pour ceux qui veulent comprendre, regardez des vidéos de time trial sur le circuit Park Baby, c'est très flagrant!Sur Wii, le snaking disparait puisque cette technique de turbo en ligne droite n'est plus possible

Gamerdome 15/04/2008 09:58

Heu... je crois que l'auteur de l'article ne sait pas c'est quoi le snaking. Il est bel et bien absent de la version wii, c'est une technique qui permet de faire de petits et vifs braquages et contre braquages, mais en ligne droite, pas seulement dans les virages, de ce fait le karts se déplace en zigzag, un peu comme un serpent, d'où son nom, et donc de profiter du boost qu'il procure à tout moment, pas seulement à la sortie d'un tournant.Dans la version wii le contre braquage ne fournit pas de boost, seul l'a durée et l'angle du virages détermine l'accélération, pas de snaking possible.Et la version GBA n'est pas un remake de la version SNES, c'est un nouveaux jeux, avec 20 nouveaux circuits, mêmes si les 20 circuits SNES sont débloquable.

blueblack 15/04/2008 09:41

Joli dossier! Ca va me convaincre à acheter MKwii...

Gégé 15/04/2008 08:47

Hé Vilain Pabo, le débile qui se croit victime d'un complot anti-Nintendo, retourne d'ou tu viens.

Vilain-pabo 15/04/2008 08:36

Que c'est agréable d'avoir l'avis d'un vrai expert plutot que les imbéciles qui répètent sans cesse : ''MKWii, c'est pas bô'', ''La wiimote ça pux'', ''Y'a trop de carapaces bleues'', ''Mariokart c'etait mieux avant !'' Merci de ton avis éclairé (qui me rassure d'un coté)

Roig 15/04/2008 08:26

Pour connaitre Le Zebre, je confirme ce que dit DBZ3, Le Zebre est un perfectionniste à Mario Kart...Et ne parlons pas de Goldeneye... 

DBZ3 15/04/2008 07:20

Superbe dossier, surement par un gamopat ayant passé des centaines d'heures sur la série ! bravo.

Choderlos 15/04/2008 03:09

Mmh j'ai bien vite reconnu le style du Zebre.Et oui moi aussi je voulais faire claquer le stick! Seulement l'utilisation du volant me fait gesticuler comme un jeune chien fou devant mon écran, mon coeur s'emballe c'en est trop !!!Et je trouve le Mario Kart GBA bien plus audacieux que la reprise de Super Mario World sur GBA...