TEST : FIRE EMBLEM RADIANT DAWN / NINTENDO Wii

Publié le par Jayetbobfr

(Titre original : ファイアーエムブレム 暁の女神 Faia Emuburemu : Akatsuki no Megami)

Editeur : Nintendo
Développeur : Intelligent Systems
Support : Wii
Sortie :
Japon : 22 février 2007
Etats-Unis : 11 novembre 2007
Europe : 14 mars 2008



Fire Emblem arrive enfin ! Avec plus d’un an de retard par rapport à sa sortie japonaise, merci Nintendo ! Dans la famille jeu de niche, je demande le Tactical RPG, ce sous genre du RPG japonais dont le raccourci est si souvent de toujours parler de Final Fantasy Tactics. Mais c’est la série Fire Emblem qui a posé les bases du genre depuis le premier opus sur Famicom. Alors voyons ce que donne son dernier représentant en date.

Bon allez, j’insère le jeu et je démarre la partie. En fait, non ! Le jeu doit d’abord vérifier si le système de ma console est à jour pour pouvoir démarrer. C’est de plus en plus à la mode ce genre de chose, décidément…J’ai déjà eu le coup avec Mario Galaxy, c’est pas agréable. Si je lis entre les lignes, je comprends : "Nintendo vérifie si tu as bien le dernier firmware avec les 50 verrous de sécurité supplémentaires qui vont avec. Comme ça, au cas où tu n’es pas connecté au net, tu n’y échappe pas, mon ami !". Je fais pas de délire parano mais presque. Bon ça va ce coup ci, quelques secondes d’interruption et le jeu veut bien se lancer. On commence par une très belle cinématique d’introduction dans le même esprit que l’opus précédent : Path of Radiance sur Gamecube. Je prends quand même le temps de regarder la séquence en entier au moins une fois (c’est gentil les cinématiques mais seulement une fois, hein !) Ensuite ça y est, je démarre vraiment dans le jeu…

BIS REPETITA :

Tout opus a toujours un background riche et l’histoire de Radiant Dawn ne déroge pas à cette règle. Nous nous retrouvons 3 ans après les évènements de Path of Radiance sur le même continent de Tellius. Le royaume de Daien vaincu est sous le contrôle de l’armée d’occupation de Begnion et celui de Crimea se reconstruit après l’invasion de Daien grâce à sa nouvelle reine et les laguz pour alliés. C’est là que notre jeu commence, les héros principaux sont Micaiah, jeune fille à la chevelure argentée dotée de dons de voyances et Sothe, jeune voleur dont la protection de Micaiah est la priorité. Tiens ! Je le connais ce p’tit puceau de Sothe, c’était déjà un personnage jouable dans Path of Radiance, il a bien grandi depuis. Oui bon, enfin bref ! Pour en revenir à l’histoire, tous les deux font parti de la brigade de l’Aube, des hors la loi qui s’insurgent contre l’oppression de Begnion sur le royaume de Daien déjà ravagé par la guerre.

Une cinématique d’intro fort jolie

En résumé, on prend les mêmes et on recommence (ou presque), j’ai fini le dernier épisode sur Gamecube alors je suis tout sauf dépaysé ! Intrigues, complots, bons sentiments, méchants visibles à 8 km, les poncifs d’usage sont restés malgré tout efficace. On a le droit a beaucoup de lignes de dialogue (c’est peu de le dire) mais le jeu a le bon goût de nous permettre de les zapper pour en venir à l’essentiel !

On profite pleinement de l’histoire si je puis dire car le jeu est entièrement localisé en français. Mais entièrement, hein ! Les quelques séquences parlées sont doublées en Français. Ça concerne les rares cinématiques et la narration de la situation entre chaque chapitre par une voix off. C’est louable mais on sent aussi qu’ils ne sortent pas de l’Actors Studio (la voix off avec sa grandiloquence est souvent amusante). Sinon le ¾ du temps, ça reste des dialogues avec des personnages sur écran fixe.

DÉTECTION DE QUOI ? :

Première chose quand vous vous apprêtez à jouer, c’est de savoir comment ! Parce que vous avez le choix, mes amis. Si vous êtes un peu fainéant, vous utiliserez simplement la Wiimote en position horizontale (ou verticale). Mais vous pouvez utiliser la manette classique ou même une manette Gamecube. Et bien oui, sur ce jeu, il n’est nullement fait usage de la détection de mouvement et du pointeur. Alors vous allez me dire : " encore un jeu où ça sert à rien, c’est bidon la Wiimote !". Je vous répondrais que vous avez en parti raison mais sur un Tactical, on se contente de réfléchir et donner des instructions. Une fois que vous êtes dans la partie, vous vous direz à quoi ça aurait pu servir franchement ! Alors la non utilisation de la détection de mouvement n’est pas vraiment un scandale ici. Je vous conseille même la solution manette classique ou Gamecube, les boutons supplémentaires offrant une meilleure ergonomie avec des raccourcis. Pour ma part, je fais mon petit bourgeois et j’utilise la manette classique qui offre une croix directionnelle plus grande et confortable.



Bon, abordons le Gameplay concrètement. Il y a peut être deux ou trois bytos qui ne connaissent pas alors je vais leur expliquer. Vous vous retrouvez sur un champ de bataille où vous devez déplacer vos unités sur plusieurs cases. Vos combattants sont très varié : Soldat, Mage; Épéiste, Cavalier, Archer, Prêtre, etc… sans oublier les unités Laguz, combattants se transformant en bêtes. Pour réussir une mission, il y a un objectif désigné dès le début : Décimer, Atteindre une cible, vaincre le Boss. Pour progresser et réussir, il faudra alors bien calculer les déplacements des unités, faire preuve de stratégie, connaître le terrain et les règles de combat. En effet, il faut bien choisir ses unités selon les attaques de l’adversaire. Les forces et les faiblesses des armes obéissant à la règle de "Pierre, Papier, Ciseau", c’est un principe immuable de la série : L’Épée est plus forte que la Hache qui est plus forte que la Lance qui est plus forte que l’Épée. Il en va de même pour la magie. D’ailleurs, certaines unités ont aussi des faiblesses très spécifiques (les troupes volantes sont hypersensibles aux flèches par exemple). Sans oublier que les armes et les sorts s’usent et ont un nombre d’utilisation limité.

Mais attention, si vous êtes imprudents, une de vos unités se fera tuée ! Car la tradition de la série Fire Emblem veut que quand une unité meurt, elle est définitivement perdue. Aucune résurrection possible, on n’est pas dans un vulgaire FF ici, les enfants !

Pourtant ce qui saute aux yeux dans tout ça, c’est que le gameplay est le même que celui de Path of Radiance. Quasiment pas d’évolution après 3 ans, tout de même. Deux, trois modifications par ci par là comme certaines armes et de nouvelles possibilités mais c’est vraiment tout !

C’EST MOCHE !

Comme je vous l’ai dis, une très belle cinématique vous accueille au début du jeu. On a aussi les séquences de dialogue en images fixes qui sont jolies aussi. Les séquences de combats ont, eux, une réalisation correcte. Mais arrivé sur la carte où on déplace ses unités, le mot "moche" nous vient comme un réflexe. C’est d’autant plus navrant que vous passez la plus grande partie du temps sur cet écran. Modélisation anguleuse, textures approximatives mais c’est normal, vous me direz, on est sur Wii, c’est forcément moche ! Oui mais là, ce n’est même pas digne de la Dreamcast. Pourtant le joueur fera abstraction de cette laideur car le plus important reste le Gameplay : retors, éprouvant et forcément motivant. La réalisation reste exactement la même que celle de Path of Radiance en tout point et c’était déjà affreux à l’époque même si c’est optimisé en 480p et en 16/9e, ce coup-ci.

Aux antipodes du jeu Full HD qui en met plein la vue !

Concernant la partie sonore, on a droit aux mêmes bruitages sympas utilisé sur l’opus Gamecube. Même chose pour la musique mais on a quand même le droit a quelques sons originaux. Le plus important reste tout de même que les musiques demeurent très discrètes durant les batailles. Il n’y a rien de plus horrible qu’une mélodie qui vous casse les oreilles et vous empêchent de vous concentrer (surtout ici !).

"C’EST DUR, M’SIEUR !"

Et oui mon petit K3v1n, ce jeu n’est pas fait pour toi. Retourne plutôt faire une partie de WiiPlay avec ton papy ou jouer aux autos tamponneuses sur GT5 Prologue. Car avec le grand nombre de paramètres à prendre en compte et des règles souvent impitoyables, cette série a toujours été d’une difficulté corsée et ce n’est pas près de changer. Un vrai jeu de hardcore gamer en somme. On se demande parfois ce qu’il fiche ici sur Wii, coincé entre un Wii Fit et WiiSport. Le jeu se fout manifestement du support sur lequel il est, tout simplement…

Discussions après l’effort

Si vous peinez à progresser, vous serez souvent amener à recharger votre dernière sauvegarde pour éviter la mort d’un personnage que vous avez fait évoluer et monter de niveau. Certains se font tuer en 1 seul coup ! (quand je dis impitoyable) Un jeu qui réjouira le Gamopat, sa difficulté en fait tout le piment. D’ailleurs, le premier que je vois régler la difficulté sur Facile, je lui découpe les deux pouces au sécateur ! Malgré tout, devant les morts idiotes, beaucoup pesteront. On imagine déjà Mamie Hard sortir un nombre incalculable de jurons si elle faisait un partie de Fire Emblem ! Heureusement que l’on peut sauvegarder au milieu de la bataille. Sur la durée, le jeu tient la route avec près de 40 missions divers et variées suivies du déblocage de bonus, une fois la partie finie. Sachez aussi que si, comme moi, vous avez fini Path of Radiance, la sauvegarde peut être récupérée ici pour avoir droit à certains bonus qui récompenseront les plus fidèles.


En conclusion, la note finale peut paraître à certains un peu vache. Pas parce que certains boulets trouveront le jeu laid et sa difficulté déloyale, pas du tout. Chaque partie reste un plaisir où le vrai joueur s’amuse à construire de vrais stratégies en passant outre son côté spartiate. Mais il n’y a aucune vraie évolution concernant l’aspect technique et le gameplay. Ces facteurs conjugués me donnent l’impression qu’Intelligent Systems n’en a pas ramé une. Des fois, j’ai juste l’impression de continuer Path of Radiance…

SUPPOS : 3,5/6

Publié dans TESTS

Commenter cet article

Musimon 23/09/2008 08:28

IL est vrai que la note est un peu vache mais à partir du moment que c'est justifié dans le test.....
En tout cas je ne peux qu'encourager la venue de ce type de jeu sur console.

DBZ3 22/04/2008 21:37

merci pour ce test instructif : je n'achete pas le jeu du tout.

katsuo11 20/04/2008 14:04

N'ayant pas joué à l'opus Game Cube, il est vrai que je lui aurait donner meilleure note, mais quel bonheur de trouver un jeu de ce type sur wii... J'en redemande