RETROGAMING : RETURN FIRE / 3DO

Publié le par Grand Barbare

Support : 3DO
Année : 1994
Dévelopeur : Silent Software
Editeur : Time Warner Interactive
Nb joueurs : 2
Sorti également sur Playstation et PC.



Vous êtes fan de jeux à deux au concept simple et addictif ? Les jeux multi pour enfants où l'on conduit des caisses à savon vous endorment ? Vous êtes un militaire refoulé et vous adorez écraser et humilier votre adversaire au moyen d'armes bruyantes ? Silent software va réaliser votre rêve avec RETURN FIRE où un seul mot d'ordre règne: Détruire ! Détruire ! Détruire !



SCENARIO

Pour ceux qui ont déjà joué sur Amiga, RETURN FIRE va leur laisser une impression de déjà vu : c'est la « suite » du jeu micro FIREPOWER du même programmeur Baron R.K. Von Wolfsheild. Le scénario est extrêmement simple : Franchir les lignes ennemies a l'aide de 4 véhicules aux caractéristiques propres pour récupérer le drapeau de l'adversaire et ramener celui-ci dans votre camp sans vous faire exploser sur le chemin de retour. Rien de plus simple à première vue ? Et pourtant vos ennemis vous donneront du fil à retordre au fil des niveaux.


REALISATION

Le jeu est en 3D vue de dessus avec un effet de zoom selon le véhicule utilisé et la vitesse de déplacement. Les graphismes sont corrects mais sans plus, une désagréable impression de pixellisation granuleuse apparaît lorsque les zooms sont trop importants, mais ils ont le mérite d'être simples et clairs, ce qui évite la conjonctivite si la partie est prolongée. Les effets de mouvement de l'eau sont assez réussis, il est dommage d'ailleurs de ne pas avoir inclus un véhicule capable d'aller sur l'eau pour pouvoir attaquer l'ennemi par cette voie. Le jeu tourne sans saccades, c'est fluide et assez bien réalisé dans l'ensemble.

Le seul moment de loading survient après le choix du véhicule (juste avant d'entrer dans l'action), où le petit perso descend en ascenseur dans la base souterraine, temps de chargement qui dure à peine entre 6 et 10 secondes. La seule vidéo du jeu apparaît uniquement en cas de victoire, vieille vidéo d'archives en noir et blanc d'un défilé officiel quelconque avec cotillons et hourras de la foule, la vidéo est d'ailleurs de très mauvaise qualité, ultra pixélisée et de médiocre intérêt.

Petit bémol en ce qui concerne le design en général des niveaux, hormis la topographie des îles, on a toujours même droit aux mêmes graphismes, arbres ou bâtiments, un peu de variété aurait été la bienvenue.




GAMEPLAY

D'entrée de jeu le menu principal annonce la couleur : simplifié au maximum. Quatre choix s'offrent à vous sous formes d'icones :
 
- un ou deux joueurs,
- réglage du son,
- configuration de la manette,
- menu d'aide (règle du jeu) que les éditeurs n'ont même pas pris la peine de retranscrire sur la notice le boite, tellement les règles sont simples.

Une fois passé ce menu, le choix des véhicules apparaît !

- L'hélicoptère (3 en stock) qui permet surtout de faire du repérage pour essayer de trouver dans quelle baraque se cache le drapeau ennemi, il est armé de 100 missiles et de 15 roquettes de puissance moyenne, le blindage est assez faible, déconseillé pour rentrer dans le lard d'office sous peine de se faire exploser rapidement !

- L'ASV (armored support vehicles) sorte de blindé assez lourdaud et pas très maniable (mais blindage excellent) possède quand a lui la même quantité de missiles que l'hélicoptère mais d'une puissance supérieure et est doté en plus de 30 mines, idéal pour défendre votre base ou détruire un ennemi qui vous colle un peu trop au train. Utile également pour commencer à faire le ménage sur les premières bases ennemies un peu trop proche des vôtres.

- Le tank (3 en stock), le véhicule le plus polyvalent selon moi, doté de 150 missiles uniquement, mais rapide, assez maniable et surtout avec une tourelle (qu'on fait pivoter a l'aide des boutons L ou R), très utile pour canarder un adversaire a l'arrière, ce qui évite de faire beaucoup de manoeuvres pour un face à face parfois fatal. Le blindage est situé bien en deçà de celui de l'ASV mais en maniant la tourelle comme un pro, on arrive tout de même à se sortir de situations bien délicates.

- et enfin la jeep (au nombre de huit) seul véhicule qui permet de ramener le drapeau a bon port ! Il est recommandé de faire un bon nettoyage de la base ennemie avant d'y lancer cette pauvre jeep qui ne supportera qu'un seul tir adverse avec votre pauvre perso qui n'est armé que de 16 grenades. Le véhicule quant à lui est "beaucoup trop" maniable, on se retrouve souvent en train de zigzaguer comme Stevie Wonder au volant d'une Porsche et les nombreux arbres présents vous bloquent le passage, pas très marrant quand une tourelle ennemie vous balance des missiles rectaux sans relâche.

Le bas de l'écran de jeu correspond au « tableau de bord » de votre véhicule, montrant le nombre de munitions et le niveau de carburant, deux indications précieuses... Il est d'ailleurs possible de refaire le plein de ces deux niveaux, dans des bâtiments prévus a cet effet que ce soit dans votre base ou même celle de l'ennemi (attention a ne pas vous retrouver en panne sèche a 10 mètres du but, surtout si vous avez rasé les dépôts d'essence comme un gros boeuf juste avant). Les tableaux de bord sont différents selon le véhicule employé, ainsi l'hélicoptère est par exemple le seul à être doté d'un radar.

Il est possible de passer dans l'eau tout de même (pour éviter les ponts bien gardés) mais en restant uniquement dans les parties les moins profondes (les parties « claires »), en cas de plongée sous marine prolongée dans les hauts fonds, le véhicule est définitivement perdu. Même chose pour l'hélico, pour les adeptes de l'escapade qui veulent voir se qui se passe au delà du terrain de jeu en haute mer, un sous marin vous rappellera à l'ordre en vous balançant quelques missiles qui vous feront voir les poissons de prés.

Le jeu est également jouable avec le flightstick analogique, détail non négligeable, surtout pour ceux qui connaissent la mauvaise ergonomie des manettes 3DO.




DUREE DE VIE

En mode deux joueurs elle est quasi infinie ! Les îles sont suffisamment nombreuses pour y jouer plusieurs fois sans se lasser et adopter différentes stratégies d'approche et de destruction adverse. En mode solo le jeu comporte une centaine d'îles donc ce n'est pas le genre de jeu que l'on termine en deux jours, d'autant que les derniers niveaux sont particulièrement durs et donneront du fil à retordre même aux meilleurs joueurs.


BANDE SON

Les bruitages des véhicules et les diverses explosions sont très bien réalisées, j'ai apprécié certains d'entre eux comme la petite touche humoristique sur le HAN ! (du pilote de la jeep quand il lance une grenade, petit cri d'effort qui rappelle un lendemain douloureux après une soirée chili con carne).

Les musiques quand a elles sont issues du répertoire de la musique classique : « Chevauchée des Valkyries » de Wagner lors des phases en hélicoptère (clin d'oeil au film Apocalypse Now) ou encore « William tell overture » de Gioacchino Rossini (le fameux retour au bercail en jeep) pour les plus connues. Un peu dommage cependant que leur nombre soit assez limité puisque le jeu ne comprend que 6 morceaux différents qui, même si elles sont excellentes et adaptées a l'action, sont un peu barbantes après une demi heure de jeu... j'en aurais bien vu 5 ou 6 différentes de plus.



Un must have sur 3DO : Un excellent jeu de destruction qui prend toute son ampleur à deux joueurs. Quoi de mieux que de jouer contre un adversaire humain et voir ses véhicules exploser sous la pluie de roquettes que vous lui balancez sans répit ?
Je peux dire sans problème que RETURN FIRE est un des meilleurs jeux auquel j'ai joué, principalement par son coté multi extraordinairement prenant. Le rapport simplicité / plaisir de jeu est bien là, pas besoin d'un jeu bien compliqué avec 30 boutons a gérer en même temps pour prendre son pied.


SUPPOS : 5/6







Une suite ?
Un add-on est sorti sur 3DO quelque temps après, intitulé « maps of death » qui apporte des tas d'îles en plus (encore plus vicieuses et bourrées d'adversaires belliqueux). Pour ceux qui n'ont jamais réussi à faire tourner cet add-on, la raison est toute simple : on doit avoir sur la mémoire de la console une partie sauvegardée de TOUTES LES ILES TERMINEES de RETURN FIRE !

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

caelacanthe 02/09/2008 13:32

a signaler aussi: le système anti-dépassement des limites de la carte, plus intéressant qu'un simple mur invisible ^^

grand_barbare 02/09/2008 09:56

pas de pb chiss.
pour l'histoire des gonfleurs de la jeep, c'est un détail que j'ai effectivement oublié de préciser, mais quand je parlais d'arrivée par les mers je voyais plutôt un véhicule style bateau, GB s'est mal exprimé...

chiss 02/09/2008 08:19

oups !! parlé trop vite le chiss !
j'avais pas vu le premier commentaire....desolé mon G.B ;)

chiss 02/09/2008 08:18

jeux tres sympa !!
mais est sorti en premier sur amiga 500 ;)

davidou 02/09/2008 01:30

Par contre, c'est dommage que cette version Saturn rame sévèrement !

XBMC 01/09/2008 23:54

Excellent.
A noter aussi la version "unreleased" de la SATURN dont on peut se procurer l'iso gratuitement sur le net.

caelacanthe 01/09/2008 22:42

"Les effets de mouvement de l'eau sont assez réussis, il est dommage d'ailleurs de ne pas avoir inclus un véhicule capable d'aller sur l'eau pour pouvoir attaquer l'ennemi par cette voie"

mais on peut pas aller sur l'eau en utilisant la jeep et ses gonfleurs?