SONY M'A TUER

Publié le par Usebu Alain Delon

Usebu vous l'a déjà dit : Usebu aime la dreamcast. Cette console a connu un destin tragique. Bête de puissance et proposant des jeux d'arcade calqué sur sa grande soeur la borne NAOMI, la dreamcast n'a finalement pas eu sa chance. Peut-être aussi est-ce à cause (ou grâce) de cela qu'elle connaît aujourd'hui un succès plus que mérité. Car les gens aiment les tragédies.

Parmi les initiés, comprenez ceux qui ont un peu de recul par rapport à l'actualité du jeu vidéo et qui regardent plus loin que leur nez, la théorie avancée est que la Dreamcast est morte pour deux raisons :

- Le marketing foireux de Sega.

- L'annonce de la sortie imminente de la PS2 (qui sortira finalement 2 ans plus tard) dont les performances vantées étaient quelques peu gonflées : sa puissance était telle qu'elle pourrait servir aux irakiens pour guider des missiles.

A l'instar de la PS3 et de ses problèmes actuels, les joueurs se rendront vite compte que les performances de la PS2 n'étaient pas celles promises, mais le très bon marketing de Sony, couplé à la très bonne image de la PS1 à la génération précédente aura vite raison des dernières chances de Sega. Car l'argent appelle l'argent et certains éditeurs, n'hésiteront pas à tourner le dos à Sega afin de développer sur la console star du moment : Electronic Arts & Konami notamment.



Alors oui, Sony a tué Sega. Pourtant, Usebu voit un autre coupable se profiler à l'horizon. Car Usebu aime les scénarios à rebondissements. Et Usebu vous l'a déjà dit, Usebu réfléchit beaucoup quand il est sur ses toilettes !

Et pour Usebu, Sony n'est qu'un pantin dans cette histoire. Car celui qui a éliminé Sega dans l'histoire, c'est Nintendo !

Souvenez vous : 1991/1992. Nintendo s'est rapproché de Sony pour sortir une extension à la Super Nintendo, extension qui est baptisée : Play Station, ça ne vous dit rien ? D'ailleurs, en 2002, Nintendo assigne Sony en justice pour utilisation abusive de la marque Play Station et lui réclame 2 Milliards d'euros (mais Usebu ne sait pas comment s'est finie cette affaire).

En voyant le flop du Mega Cd, on se dit que Nintendo a été bien inspiré de laisser Sony voler de ses propres ailes pour créer la PS1. Et cela va bien plus loin que cela ! Car Nintendo sait faire dans le domaine du jeu, ça fait plus d'un siècle qu'ils vendent le jeu sous toutes les formes. Sony est une firme qui a un savoir faire dans l'électronique mais une expérience très réduite dans le jeu vidéo.

Nintendo a été échaudé par le succès de Sega aux Etats-Unis et en Europe lors des générations 8 et 16 bits. Sega Must Die !

La tactique de Nintendo jusque la sortie de la Wii a toujours été claire : sortir une très bonne console techniquement parlant légèrement en retard par rapport aux autres, et accompagner cette sortie d'un line up en béton, composé majoritairement de titres maison. Chaque console propose également un média spécifique, cartouche ou disque 8 cm pour permettre à Nintendo d'empocher des royalties monstrueux à payer à Big-N pour quiconque voudra commercialiser un jeu sur console Nintendo.

Sony donc, sans s'en douter un instant, est chargé d'éliminer Sega, jugé trop proche de Nintendo dans le savoir faire.

Nintendo a les reins solides financièrement, premièrement grâce à ses fameuses royalties, ensuite grâce aux licences maison, et enfin grâce à ses consoles portables qui règnent en maître sur les marchés mondiaux.

Mais les consoles de salon sont chahutées par la firme au hérisson. Sega plie une première fois dans la guerre Saturn/PS1, pendant que Nintendo, 2 ans plus tard sort sa N64 et compte les points. Avec la génération 128 bits, Sony place un uppercut après le gong dont Sega ne se relèvera pas. Encore une fois, Nintendo attend et compte les points, spectateur avec Microsoft qui est venu là pour apprendre.

Sega est mort, vive Sega ! Sony pense dominer le monde du jeu vidéo, et Nintendo semble acculé dans un coin, devant sans nul doute subir le même sort que Sega à plus ou moins court terme.

La nouvelle génération arrive et là, Nintendo n'attend pas, surprenant tout le monde avec une "révolution", la Wii. Grâce à un marketing hors pair et aux licences maison, le scénario prévu est totalement pris à contre pied. Sony et sa PS3 soi-disant surpuissante se retrouve pris à son propre jeu. Nintendo engrange des bénéfices records, notamment grâce à une marge peu habituelle faite sur le hardware. Sony tire la langue. Microsoft compte les points et Nintendo se marre ! Nintendo a réussi ! Ils ont éliminé les seules marques japonaises pouvant les concurrencer.

Le prochain match verra s'opposer Nintendo et Microsoft. Avec l'apparition d'un troisième larron ?

Publié dans EDITO

Commenter cet article

Shiro 04/01/2015 16:57

La Dreamcast a été tué par Sega, Sony n'y est pour rien. Le succès d'un produit ne veut pas forcément dire l'échec d'un autre, surtout à une période ou les consommateurs ne se limites plus à un support. Animosité entre filiales, marketing peu adapté, il s'agit juste d'une décision d'un conseil d'administration désireux de rentabilité, une entreprise comme Sega aurait toujours eu les crédits pour lancer une console, même aujourd'hui. un mauvais Marketing avait plombé la MegaDrive au Japon, à l'inverse l'autre abrutis de Bernie Stollar et l'immobilisme de la filiale Europe ont tué la Saturn en occident, et rebelote avec la Dreamcast, Sega Japon se chie dessus, de toute façon sans conviction puisque dans leur tête ils étaient déjà passé à l'édition.... Bref Sega a surement était, et le meilleur créateur de jeu, et le meilleur fabriquant de Hardware ...mais aussi son pire ennemi.

RodZ 21/10/2008 08:36

Mouais...m'est avis que Vercingétorix est pas non plus blanc-blanc dans l'affaire...

Bass 20/10/2008 19:42

Superbe théorie mais ca ne restera que de la théorie.
Nintendo n'avait aucun interet a liquidé Sega.
Ce sont 2 constructeurs bien distinct et 2 identitées bien définie.j'en veux pour preuve la dreamcast ou la saturn n'ont rein a voir avec la n64 ou la gc du point de vue de leur ludotheque.
Ils devait bien savoir chez bigN que si sega mourait ils se retouveraient avec un ennemi inconnu.Et les japonais les plus sage savent qu'il vaut mieux connaitre son ennemi.

STEVE 20/10/2008 18:48

A rajouter aussi :
Lorsque le projet est tombé à l'eau, Philips à imposé en dédommagement la possibilité d'utiliser les licences de Nintendo afin de permettre de sortir des jeux pouvant relancer quelque peu la santé morose de son cd-i. Trois Zelda et deux marios ont vu le jour sur cd-i, tous sont des grosses daubes.

STEVE 20/10/2008 18:22

Môa,

Pour les projets cd rom,

Le projet avec sony est bien une extention, en 91 le prototype à bien vu le jour et un jeu tournait dessus (xerex), seulement il y a dans le contrat une chose que nintendo n'avait pas vu : c'est Sony qui aura le contrôle sur les CD. Or les royalties c'est là que Nintendo fait des bénéfices.
Toujour en 91 N se tourne vers philips moin gourmand, le lecteur sera compatible avec les jeu cd-i.
Puis S fait pression, à ce stade la Play Station se transforme finalement en machine autonome disposant d'un lecteur CD-ROM propriétaire de Sony ainsi qu'un port cartouche SNES.
En 92, maintenant les jeux playstation et SNES Nintendo Disk (philips)seront compatibles.
93 :que ce soit CD-I, CD-ROM² ou Mega CD, les résultats économiques ne sont guère brillants, Nintendo abandonne le projet cd.

DSL pour le presque hors sujet (la suite de l'histoire touche le sujet)

Rosco 20/10/2008 16:08

Pour moi, il faut toujours acheter ce que l'on aime, le reste, sert au test...

Pour le complot, je pense plus à un concours de circonstences qui a fait que Nintendo ne s'est pas géné pour dégager Sega lorsqu'ils ont vu cela possible (normal... quoique..)

Et après, ne pouvant rivaliser avec les succès crosoft et les lisences et la faciliter de programmation... innove avec la wii, et THE BUZZ, voila c'est fait, tous les casuals (qui sont, rappelons le, la plus grosse masse de client potentiels existents, achetent et jubile.. qq heures pour la remettre au placard... la limite de la wii est prouvée par tous, et pourtant, se vend toujours... simplement car son prix a été bien plus tôt que les autres, en dessous d'une barre psychologiquement difficile à admettre pour un produit de ce genre (sauf pour les gamers...)

môa 20/10/2008 15:06

Petit HS:

"Souvenez vous : 1991/1992. Nintendo s'est rapproché de Sony pour sortir une extension à la Super Nintendo, extension qui est baptisée : Play Station, ça ne vous dit rien ?"

L'extension en question était en fait le "Super CD-Rom" développé en collaboration avec Philips(et non Sony);il était censé se brancher sous la Super Nes et booster les capacités de celle-ci(vraie-fausse 32 bits?).

Le projet "Nintendo Play Station"(conçu avec Sony) était censé être une nouvelle console à part entière(vraie 32 bits?) intégrant un lecteur CD-Rom ainsi qu'un port cartouche assurant une rétro-compatibilité Super Nes...

"En voyant le flop du Mega Cd, on se dit que Nintendo a été bien inspiré de laisser Sony voler de ses propres ailes pour créer la PS1."

Il y a eu de cela...Le projet "Super CD-Rom"(Philips) fut abandonné pour cette raison.
Pour ce qui est de la collaboration, avec Sony,j'ai lu quelque part qu'à l'époque Sony voulait utiliser les personnages créés par Big N(Mario,Link,Samus...) dans leur productions à venir(SCEE) et Big N s'y serait violemment opposé;cessant du jour au lendemain toute négociation avec Sony et,entrainant la mort de la "Nintendo Play Station"...(La suite tout le monde la connait!)

68000 20/10/2008 15:06

les jeux dreamcast se vendaient très mal partout dans le monde beaucoup de gens gardaient encore leur ps1 d'une part parce qu'il pouvaient télécharger copier des jeux et d'autres part parce qu'ils s'attendaient a pouvoir jouer a ces mêmes jeux sur la futur ps2 'crackées'.
et je pense qu'on est tous d'accord la dessus la puissance marketing de sony a achevé le tout.

Raminagrobis 20/10/2008 14:54

"Elle commencait a se vendre comme des petits pains, mais quand on ne vend pas de jeux, on a pas de liquidités, et on ferme boutique."

Oui, il faut rappeler que la Dreamcast se vendait plutôt bien pour même pas 2 ans 1/2 d'exploitation au Japon et seulement 1 an 1/2 en Europe et aux USA. La Saturn avait mis le double de temps pour faire le même chiffre, soit 10 millions d'unités écoulées.

Sauf que les objectifs de vente de Sega pour rentrer dans leurs frais étaient pharaoniques, et le piratage a dû plomber quelque peu les ventes de jeux, avec donc moins d'argent pour Sega qui en avait cruellement besoin.

Quand on a une situation aussi précaire que celle de Sega à l'époque, la moindre erreur se paie comptant si je puis dire...

Mookie 20/10/2008 14:39

C'est quoi cet article rempli d'aserssions?
Il est à chier!!!
Déçu pour une fois, meme si il y à deux trois idées que je partage :(

RecK 20/10/2008 14:19

Je dis pas que ça n'a pas du tout contribué au déclin de cette consoles, mais de là à mettre sa mort sur le dos du piratage, je trouve ça un peut fort ...
La DS et la PSP font bien un carton !!!

Gégé59 20/10/2008 14:13

Elle commencait a se vendre comme des petits pains, mais quand on ne vend pas de jeux, on a pas de liquidités, et on ferme boutique.

Car tout est basé sur les ventes de jeux, il n'y a aucun benerfice sur les consoles.

RecK 20/10/2008 14:03

Le piratage ... Grande question ...
Je ne pense pas que ce soit LA cause de la mort de la Dreamcast.
La DS est très facilement piratable, la PSP, la XBox et son disque dur, bref, je pourrais citer un paquet de consoles qui se pirates très facilement, mais aucune d'elles n'a connues l'échec de la Dream.

En tout cas, je trouve l'article passionnant !
Bravo Usebu !
Et je trouve la théorie pas si bête que ça ...

toto 20/10/2008 14:02

LES RAISONS DE CET ECHEC :

piratage,
communication désastreuse,
manque d'argent,
sony sur un piédestal aux yeux des badauds

Davidou 20/10/2008 13:57

Si la console était si facilement piratable, elle se serait vendue comme des petits pains, augmentant ainsi les parts de marché de SEGA.

Ton raisonnement n'est pas logique, la Dreamcast ne s'est pas vendue (pour diverses raisons), donc pourquoi le piratage en serait responsable ?

Je me rappelle que pour la PS1, beaucoup de gens au lycée jouaient avec des CD gravés aussi...

Raminagrobis 20/10/2008 13:50

Ce qui est particulier avec le piratage de la Dreamcast c'est qu'il ne nécessite aucune modification de la console, tout est logiciel.

Sur toutes les autres consoles il faut obligatoirement installer une puce à l'intérieur, et rien que cette opération, même parfois très simple, suffit pour décourager beaucoup de monde.

Donc oui, Sega a merdé sur la protection de son GDRom.

Ceci dit, le piratage ne peut pas être la seule et unique raison de l'échec de la Dreamcast. C'est une raison parmi les autres, mais il est vrai qu'elle a bien pesé.

ob1 20/10/2008 13:48

@ gégé59
"Bref, si la Dreamcast s'est plantée, c'est à cause de TOI qui est train de lire ce commentaire et qui rale."
Oui.

"Sony, Nintendo, Microsoft sont des concurrents, point."
Oui.

"Quand on se plante c'est qu'on a merdé quelque part"
Oui.

"Sega a merdé sur la protection de son GDROM."
Non !!!
Sega n'a pas tué la Dreamcast, NOUS avons tué la Dreamcast. Le joueur pas responsable, celui qui n'achète rien. Et n'allons pas nous précipiter pour instaurer des DRM.
On ne peut pas avoir piraté la Dreamcast et la regretter aujourd'hui.

Après le départ possible de Sony et quand les gens se seront aperçus de la supercherie Wii-esque, il restera au moins une place pour une autre firme. Mais je ne crois pas que Sega aura refait suffisamment d'argent. Ni que le modèle économique de fabricant hard les intéresse à nouveau.

usebu 20/10/2008 13:43

Je ne pense pas que le piratage soit la cause du "décès" de la dreamcast. Sinon, la ps1, la ps2 et la xbox seraient mortes aussi...

yoopoo 20/10/2008 13:31

Ah oki , il aurait fallu mettre une virgule alors ca aurait etait plus comprehensible ^^

gégé59 20/10/2008 12:52

Une seule et unique raison au plantage de la DREAMCAST : LE PIRATAGE !

TOUS les gens autour de moi n'achetaient aucun jeu et se les copiaient (comme on copiait un Album de musique). Chacun avait 50 ou 100 galettes pirates à la maison.

Bref, si la Dreamcast s'est plantée, c'est à cause de TOI qui est train de lire ce commentaire et qui rale.

Sony, Nintendo, Microsoft sont des concurrents, point.

Quand on se plante c'est qu'on a merdé quelque part, et Sega a merdé sur la protection de son GDROM.

zedlezebre 20/10/2008 12:42

"Chaque console propose également un média spécifique, cartouche ou disque 8 cm pour permettre à Nintendo d'empocher des royalties monstrueux à payer à Big-N pour quiconque voudra commercialiser un jeu sur console Nintendo."

Oui enfin quand tu sors un jeu PS ou sur DreamCast tu paye des royalties. Faut arreter le délire là !

Peut etre qu'a l'époque des cartouches ces royalties etait monstrueuses mais le brevet mini cd n'est pas aussi protegeable que le brevet cartouche. Autant ils peuvent dire ces cartouches on les a inventées alors vous allez raquer autant le mini dvd ne leur appartient pas.

Ils ont toujours joué la carte du maillon faible. Apparence technique faible image pour gamins etc etc. Et c'est une loi d'entreprise le maillon faible survit toujours plus longtemps.

L'echec de la Dreamcast est avant tout du au foirage Sega avec la Saturn et à la concurrence avec Sony, puisqu'ils ont voulu jouer dans la meme court.

usebu 20/10/2008 12:21

@ yoopoo :
ma phrase est pas claire apparemment. Je voulais dire que nintendo sortait ses consoles en retard par rapport aux autres dans le temps, mais qu'elles étaient au top technologiquement parlant (dans cet ordre là, je pense que c'est plus clair).

Pour le reste, faut pas prendre ça spécialement au premier degré les gars ! :)

yoopoo 20/10/2008 12:11

Article interessant mais poncutées de beaucoup de faussetés :

"les joueurs se rendront vite compte que les performances de la PS2 n'étaient pas celles promises"

Pas tout a fait vrai, il aura suffit à Sony de voir debouler GT3 , DMC , Silent Hill 2 et MGS2 pour literallement exploser les demos techniques présentés. Tu trouves encore les vidéos de ces demos et tu peux comparer tu verras...et je te parle pas de tout le reste. En fait je dirait même qu'ils ont etaient plus honnêtes que MS et Nintendo qui montraient quand même ca comme demo technique :

http://www.youtube.com/watch?v=-FGeqomYUyU
http://www.youtube.com/watch?v=ylyXEMPaVHQ

"1991/1992. Nintendo s'est rapproché de Sony pour sortir une extension à la Super Nintendo, extension qui est baptisée : Play Station, ça ne vous dit rien ? D'ailleurs, en 2002, Nintendo assigne Sony en justice pour utilisation abusive de la marque Play Station et lui réclame 2 Milliards d'euros"


La encore tu ne dis pas tout. Sony et Nintendo avait un partenariat , SOny devait s'occuper de la confection de cette extension mais comme SOny reclamer les royalties sur les jeux qui seraient vendus sur cette extension, Nintendo qui pourtant avait signé le contrat et devait annoncé ca au CES de 88. Le CES arrive et stupeur general Nintendo annonce finalement que l'accord sera passé avec Philips et que tout les accors avec Sony concernant l'extension Play Station etait caduc , resultat Sony se retrouve seul avec le projet Play Station...qu'ils décideront de quand même mener à terme...la suite on la connait. Bref ca manque de précision ton texte.

"sortir une très bonne console techniquement parlant légèrement en retard par rapport aux autres, et accompagner cette sortie d'un line up en béton, composé majoritairement de titres maison."

La Snes moins puissante que la megadrive ? La N64 moins puissante que la PS et la Saturn ? Le Cube moins puissant que la PS2 ? Je pense pas non....

"Avec la génération 128 bits, Sony place un uppercut après le gong dont Sega ne se relèvera pas. Encore une fois, Nintendo attend et compte les points, spectateur avec Microsoft qui est venu là pour apprendre."

Ouais enfin tu fais comme si Nintendo avait fait expres de sortir coup sur coup 2 consoles complétement foireuses et qu'il avait deja premedité de sortir une console moins puissante. Or c'est faux, parceque pour dire ca tu te bases sur le fait que Nintendo a toujours sorti des consoles en retard techniquement mais c'est faux , avant la Wii Nintendo a toujours joué la course à la performance, encore plus pour la Nintendo 64 d'ailleurs et la Snes aussi. Nintendo à decider de faire de la Wii une console moins puissante mais innonvante seulement parcequ'ils se rendaient bien compte que l'univers Nintendo n'arrivaient plus à tenir face aux nouveau succés du jv, en effet chez Nintendo pas de GTA ni de PES ni de simu de voitures...etc or ce type de jeu là etait les nouveaux jeu à succer et Nintendo de part son image un peu "infantile" "bonne enfant" n'arrivait plus à capter le nouveau public que la marque Playstation avait fait apparaitre : les jeunes adultes/adolescents. Donc comprennant le probléme Nintendo a decidé de conquerir un tout nouveau public: les casuals. Et ca a marché. COmme la Playstation à l'epoque , la Wii a fait eclore un nouveau marché un nouveau public qu'ils sont les seuls à pouvoir toucher aujourd'hui.

La mort de Sega n'a donc rien a voir avec Nintendo, pour moi c'est surtout la faute à Sega eux même qui avait tuer leur image avec l'echec de la Saturn, n'avait pas reussi à avoir EA ( comment une console peut survivre sans Fifa, Maddend and CO ? ) , le online a etait sous exploitée et aussi bien sur Sony a reussi a faire patienter le public mais ca c'est pas le point central , la dreamcast etait dés ses debuts une consoles abandonnée par pas mal d'editeurs tiers et c'est surtout ca qui l'a tué. En plus du fait que Nintendo et MS avait aussi annoncée leur consoles et ca faut pas l'oublier.

laurent 20/10/2008 12:03

cette vieille theorie du complot lol
nintendo n'a rien a voir dans l'histoire,le seul responsable de la mort de sega c sega lui meme ruiné par les gouffres financier qu'on été le megacd,le 32X et surtout la saturn (basé sur un hardware foireux déstiné a la 2d et mise a jour a la derniere minute sentant le vent tourné),sega n'a pas su etre le visionnaire qu'a été sony a cette epoque...
en desespoire de cause sega sort la dream console de gamer par excellence,mais la encore sega s'enterre dans ses prejugé avec une com desastreuse,contrairement a sony il n'ont pas compris qu'il fallait orienté le jv vers un public de masse
combiné a une image tres forte de sony aussi bien aupres du grand public que des gamers et une communication tres adroite sur sa futur ps2,on connait le resultat pour sega
nintendo suivait le meme chemin mais il ont vite compris l'interet des casuals,et il ont concu la wii uniquement dans se sens

Raminagrobis 20/10/2008 11:37

Que l'on doive à Nintendo l'arrivée de Sony par la grande porte dans le monde du jeu vidéo, c'est un fait, mais que cela ait été fomenté dans le but d'éliminer Sega c'est une hypothèse rigolote mais peu vraisemblable.

Nintendo aurait pu tout aussi bien périr sous la domination de Sony. Nintendo n'a jamais organisé le marketing d'enfer (et mensonger) de Sony pour la PS2, pas plus que maintenant Nintendo n'est responsable de l'échec actuel de la PS3 pour cause de conception foireuse et de prix prohibitif, choses absolument imprévisibles à l'époque de la PS1.

Nintendo ne doit sa survie à la période N64/Gamecube qu'au succès de ses portables et des Pokémons. Big N aurait pu écraser la concurrence avec ses deux consoles qu'il en aurait été très content.

Donc je pense vraiment que l'échec de la Dreamcast est surtout dû à un marketing bidon de la part de Sega, de gros éditeurs tiers absents (EA & Konami), un média facilement piratable, une situation financière précaire et enfin une communication de Sony sur la PS2 complètement dévastatrice pour la Dreamcast.

Avec l'arrêt des consoles Sega les joueurs ont beaucoup perdu, on s'en rend parfaitement compte aujourd'hui. Mais qui sait, peut-être que dans quelques années la firme au hérisson reviendra au hardware console à la faveur du retrait d'un des protagonistes du moment et de finances plus florissantes ?

Davidou 20/10/2008 11:19

Fiasco ou pas, la N64 fut en tout cas très décevante sur la durée.
Après des débuts prometteurs (Mario 64, THE claque !), on a vite comprit les limites du systèmes.
Graphismes flous cache-misère, textures en très basse résolution (manque de mémoire sur la cartouche), musique de qualité MIDI, aucun dialogue parlé (sauf sur les derniers jeux sortis), etc.
Et surtout, le nombre incalculable de daubes proposées par les éditeurs tiers (des jeux de caisse pourris, des jeux de bastons encore plus pourris...), pendant que Nintendo (et Rare) sort ses licences au compte-goutte... (tiens, ce shéma me rappelle vaguement quelque chose !!)

Pour moi, la N64 est un semi-echec (sans parler de dollars) mais surtout un naufrage en terme de qualité (Nintendo peut dire merci à Rare d'avoir été là sinon c'était cuit).

Grebz 20/10/2008 11:08

Sauf que la Dreamcast est morte avant que Microsoft ne commence à remporter le moindre succès.

Fin de production de la Dreamcast : mars 2001.
Date de sortie de la Xbox : novembre 2001 (aux USA).

Alors Microsoft n'y est pour rien sur ce coup-là.

Cela dit, c'est vrai que le marché semble incapable d'accueillir plus de 3 constructeurs simultanément. Sans doute que ça fait trop à maîtriser pour la plupart des développeurs qui n'ont pas assez de ressources humaines et financières pour assurer des développements sur trop de plateformes.

Dommage, je suis sûr qu'avec plus de plateformes, on aurait plus de variétés dans les thèmes développés. Beaucoup de développeurs se limiteraient à 2 ou 3 plateformes, chaque console aurait donc de vraies exclusivités.

Mais je crains que le public ne marche aussi comme un seul homme, et que les effets de mode et l'envie d'avoir ce que le voisin a déjà ne soit plus forte que l'envie de diversité.

Un quatrième larron pourrait peut-être se joindre au trio en place. Il ne faudrait tout de même pas enterrer Sony trop vite, ils ont de la ressource et sont capables de surmonter un échec. Je pense bien sûr à Apple, même si ce n'est pas de gaîté de coeur (je n'aime pas les Mac, c'est totalement subjectif).

Avec la trésorerie qu'ils se sont constitué avec l'iPod et l'iPhone, leur expérience solide en hardware et leur maîtrise de logiciels stables et fiables (il faut bien leur reconnaître ça), ils seraient capables de faire un beau jouet technologique.

Problèmes : en matière vidéo-ludique, c'est un peu le néant quand même. Les Mac sont loin d'être des références du jeu vidéo, Apple ne développe pas de jeux et n'a pas jusqu'à présent multiplié les contacts avec les développeurs du secteur.
Et puis le prix... Apple n'est pas non plus réputé pour faire du matos bas de gamme à des prix accessibles à tous. Il va bien falloir qu'ils parviennent à rester raisonnables s'ils font une console. Et je crains que leur idée d'un tarif raisonnable ne soit du genre : "qu'est-ce qui se fait de plus cher dans le secteur ? Il faut qu'on s'aligne là-dessus".

Attendons-nous à du 600 euros la console, comme la PS3 à ses débuts. Histoire de pouvoir dire "Oui, nous sommes un poil plus chers, mais on ne vous vend pas de la merde, regardez comme elle est belle notre console !"

Tout cela reste hypothétique bien entendu.

usebu 20/10/2008 10:42

usebu ne parle pas du fiasco n64 tout simplement car la n64 n'a pas été un fiasco : 10 millions de consoles vendues et surtout c'est à partir de là que Nintendo se gave grâce à ses licences et aux royalties...

le pingouin surgele 20/10/2008 10:24

Autre interprétation de l'histoire : Sega a été tué par Microsoft, car le marché ne semble pas suffisant pour accueillir plus de 3 acteurs majeurs :)

waltari 20/10/2008 10:20

il ne parle pas du fiasco n64.
si nintendo a vécu jusque là financierement,c'etait surtout grace aux portables et à pokemon.
sans cela,il serait out!

STEVE 20/10/2008 10:17

Il ne faut pas non plus oublier un autre facteur : le piratage, aucune modification à aporter sur la console !

leZone 20/10/2008 10:09

la Dreamcast à été tuée par LINUX ! (et par son GD Rom)

comment acheter une console avec un logo Microsoft Windows CE sur la façade à cette époque anti grand satan ?!

tozman 20/10/2008 10:01

epilogue : la Wii 2 est une merde, mattel revient avec une intellivision HD qu'il gardait dans leur plan depuis le début (avec connectivité minitel). Ils écrasent microsoft en terme de gameplay et tuent la xbox 720 dans l'oeuf.