TEST : TOM CLANCY'S END WAR / PS3

Publié le par Fikoots

TOM CLANCY'S END WAR

Editeur :
Ubisoft
Développeur : Ubisoft Shanghai
Support : PS3
Sortie : 6/11/08
Existe également sur Xbox 360, DS, PSP



Ils ont encore osé nous pondre un jeu de stratégie sur consoles ! (que les pc-istes vont s'empresser de descendre en flèche). Sauf que Ubisoft nous a promis que celui-ci c'est l'avenir du STR sur console, conçu pour nos consoles et avec, s'il vous plaît, le contrôle vocal ! L'heure est venue de compter les points pour savoir si ce Tom Clancy's Endwar tient ses promesses.

Le scénario se base sur fond de troisième guerre mondiale opposant Etats-Unis, Fédération Européenne et Russes. Chacune des trois factions (toutes jouables) aura ses particularités. Rien de nouveaux sous le soleil. On aura encore des 'ricains dans la tradition du G-I ou bien des russes bourrins.



Les options de jeu sont elles aussi en grande partie classiques avec les traditionnelles Campagne Solo et Escarmouche. Pour cette dernière vous pourrez jouer avec des amis en on-line 2 contre 2. Le dernier mode est quand à lui le plus intéressant : le "Théâtre de Guerre" nous plonge dans une guerre persistante entre joueurs connectés, avec l'avancée des armées sur une carte semi-mondiale (qu'il est d'ailleurs possible de suivre sur le
site web officielc'est çà la révolution web 2.0). Ce mode vous fait choisir un bataillon que vous conservez et devez optimiser au fil des victoires (en sachant que ces améliorations sont aussi fonction du grade de vos unités qu'il vaut donc mieux ne pas perdre, même si elles sont remplacées par de la 'bleusaille'). Ce mode "théâtre" est donc très sympathique avec un bon degré immersif. Seule ombre au tableau, il est parfois difficile de trouver des adversaires en équipe et le jeu aura tendance à déconnecter (assez rarement néanmoins) ou à légèrement freezer pendant de courtes périodes.



On passera rapidement sur la réalisation : le jeu manque un peu d'identité graphique, rien d'exceptionnel à signaler. Par contre le contrôle vocal, j'en ai rêvé, Ubisoft l'a fait ! Car oui le contrôle vocal a toujours fait rêver le fan de STR. Et Endwar s'en tire honorablement : il propose un système d'arborescence de phrases types avec l'ensemble des actions disponibles du jeu. Les ordres sont en général bien compris malgré quelques petits couacs... et c'est bien là où le bas blesse. En effet au fil du temps on se rend vite compte que ces fameuses commandes vocales sont bien souvent plus fastidieuses que de tout gérer au pad de manière classique. Il reste quand même quelques actions qui seront plus simples à passer en vocal.



Passée l'euphorie de la découverte du dialogue avec sa télé, on peut se pencher plus en avant sur le jeu lui-même. Premier constat : peu d'unités, pas de bases à construire (seuls certains bâtiments peuvent être occupés et notamment les tours de liaison, véritables nerf de la guerre assurant divers soutients comme des raids aériens et autres joyeusetés). Deuxièmement, on ne peut pas se balader librement sur les cartes. On ne peut voir que ce que voit l'unité sélectionnée ou encore utiliser une carte tactique schématisée (assez compliquée). Ce qui s'avère être déroutant au début mais qui apporte un plus stratégique car impossible de décimer les troupes ennemies sans que nos unités les aient localisées sur radar. Enfin le schéma bonus-malus entre unités est très simple et fonctionne sur un système pierre-feuille-ciseau. Tout cela peut paraître très pauvre de prime-abord mais oblige au final à élaborer de bonnes stratégies, le tout accentué par une bonne gestion de la physique des cartes. Petit plus, lorsqu'un des protagonistes est sur le point de perdre certaines grosses frappes tactiques se débloquent et peuvent littéralement faire changer l'issue des combats. 


Si la "révolution" vocale que souhaitait Ubisoft peut passer pour un
gadget, il n'en reste pas moins que Tom Clancy's Endwar est une bonne alternative aux STR sur PC. La stratégie, résolument orientée sur les combats, permet une bonne optimisation des pads malgré quelques actions qui restent difficiles à effectuer de manière intuitive. Point fort du jeu, le "théâtre de guerre", qui est une très bonne idée malgré le taux de participants encore trop faible. A conseiller donc aux inconditionnels du genre qui n'hésiteront pas à perdre un peu de temps pour comprendre toutes les finesses de ce jeu qui peut paraître austère durant les premières parties.

SUPPOS : 4/6

Publié dans TESTS

Commenter cet article

Grebz 02/12/2008 16:51

Ça, je ne sais pas...

fikoots 01/12/2008 21:02

voila un tres bon condensé de ce que je voulais dire. y-a-t-il plus de joueurs sur 360 que ceux que je trouve sur PS3?

Grebz 01/12/2008 18:47

Un bon jeu. Certes pas puissamment stratégique, mais par sa simplicité d'utilisation, il permet aux joueurs sur consoles de s'essayer aux STR sans se prendre la tête avec des commandes multiples ingérables sans clavier.

L'interface a le mérite d'être simple et facile à comprendre et les commandes vocales, si elles sont effectivement rapidement mises de côté une fois les premiers essais passés, permettent quand même de passer rapidement certains ordres.

Un bon STR bien pensé pour une console, mais très orienté action. Les combats sont rapides, les cartes sont relativement petites, les unités sont identiques entre les différentes factions, et malgré tout, il y a vraiment de quoi se marrer.

Un essai plutôt concluant, avec des points à améliorer. Dans un EndWar 2 peut-être ?

À noter qu'une fois encore, la version 360 possède des textures plus fines que sa consoeur PS3, et que des ralentissements se produisent parfois sur cette dernière, quasiment absents de la version 360...

Sinon, les deux versions présentent bien entendu le même contenu.

Codygno 01/12/2008 17:30

4/6 Suppot a un jeux de stratégie qui n'est en rien stratégique, ben bravo.

Killing Zoe 01/12/2008 17:04

Les commandes vocales = gadget de geek

Didier59 01/12/2008 15:55

un STR çà se joue sur PC, point final