[DOSSIER] LES JEUX VIDEO ET LA CRISE VOL. 2

Publié le par Elodiebo/Keneda'

Les jeux vidéo et la crise vol. 2

Du côté des développeurs

Si vous avez jeté un œil récemment sur l’actualité vidéo ludique, vous avez du voir un bon nombre d’éditeurs et de développeurs souffrir des retombées de la crise économique. Electronic Arts a du licencier 6% de sa main d’œuvre, soit près de 600 personnes, THQ a du fermer 5 studios de développement et licencier 250 employés. Midway a emboîté le pas en licenciant des membres de son centre de Chicago et a été vendu au rabais (100 000$) par son actionnaire principal… Pas très folichon tout ça ! Et la liste des licenciements, fermetures ou annulations de jeux ne s’arrête pas là…

Si ces derniers temps les commentateurs de la vie économique ont volontiers comparé la crise actuelle à celle de 1929, il serait toutefois plus judicieux de le mettre en parallèle avec la crise qu’a connu le Japon dans les années 90. En effet, bon nombres de symptômes sont communs, avec notamment l’éclatement d’une double bulle, boursière et immobilière et une inflation alimentée par une politique monétaire beaucoup trop expansive. Pourtant, l’industrie du jeux vidéo a tout de même prospéré pendant cette période.
On peut avancer plusieurs explications pour comprendre le phénomène des années 90. Tout d’abord, l’innovation dans ce domaine n’a jamais cessé et l’on est ainsi passé d’une technologie 8 bits à une technologie 32 bits durant cette période. En parallèle des exportations, le marché intérieur n’a pas été caractérisé par une baisse de la consommation du loisir et notamment des jeux vidéo. Traditionnellement, les Japonais ont toujours été d’énormes consommateurs de nouvelles technologies...

La différence entre aujourd’hui et les années 90, c’est que beaucoup de ces sociétés en difficulté de nos jours avaient des problèmes avant l’irruption de la crise : elles avaient déjà du mal à faire des bénéfices. Le meilleur exemple en est EA, qui malgré une augmentation du chiffre d’affaires, affichait toujours 454 millions de $ de pertes sur 2007. La crise actuelle va certainement accentuer ces pertes faramineuses, même si des titres vendeurs comme Rock Band seront porteurs de revenus.



Mais alors, que vont-elles faire pour limiter la casse ? On peut spéculer sur les tendances à venir…
A part licencier et fermer des studios, les géants du milieu vont encore plus vouloir créer des partenariats, voire même racheter d’autres firmes, en meilleure forme financière. Tout le monde a en tête les multiples rebondissements du rachat loupé de Take Two par EA. La fusion d’Activision et Universal, devenu Activision-Blizzard, avait fait aussi grand bruit en ce début d’année. D’autres rachats sont restés plus confidentiels... Par exemple EA, dans sa politique de diversification vient d'annoncer le rachat du studio coréen J2Msoft, spécialisé dans les MMOrpg. La firme américaine met donc un nouveau pied en Asie et va tenter de se faire une place dans le secteur très porteur des jeux en ligne. Et la rumeur folle du moment est le rachat d’Electronic Arts par Disney Entertainment ! Signe que les temps vont mal même pour les requins du marché du jeu vidéo !
Mais pourquoi racheter à tout va ? Pour profiter des licences concurrentes qui marchent bien (GTA mon amour !), et réduire le plus possible le champ de ses concurrents.



Outre les rachats, certaines compagnies tentent un rapprochement, une certaine solidarité pour tenter de sortir la tête de l’eau. L’exemple parfait est celui de Square Enix, qui a proposé au dernier Tokyo Game Show une alliance des développeurs japonais pour peser face aux géants américains. On verra bien ce que donnera cette alliance, mais parions sur une future fusion-acquisition également !

L’autre option pour limiter les dégâts est de réduire le nombre de jeux produits, se concentrer sur les licences existantes, tout en ayant moins d’effectifs… L’idée étant de faire plus avec moins… Difficile à croire. Nous l’avons déjà remarqué, les studios aiment se limiter à leurs grandes licences, et les dupliquer à tout va. D’où un manque d’innovation de plus en plus flagrant (point qui sera traité dans un futur article). Surtout que l’innovation semble peu payante et risquée de nos jours, comme l’attestent les ventes mitigées de Mirror’s Edge. D’autre part, l’une des conséquences inévitables de la réduction des effectifs est que les délais de développement seront nettement allongés, et/ou la durée des jeux raccourcie.

D’autres pistes, de plus en plus appréciées par les entreprises vidéo-ludiques, sont le développement des jeux dématérialisés ou encore des codes spéciaux pour télécharger certains contenus, codes utilisables que si le joueur a acheté un jeu neuf. Encore une fois, ces astuces permettent de réduire les coûts sur des produits rentables à 100%.

Bref, si le marché du jeu vidéo va mal, ce n’est donc pas très bon signe pour les joueurs…



Mais ne soyons pas trop pessimistes, d’autres entreprises du milieu vont bien, notamment Capcom, et les ventes de jeux et de hardware ne se sont jamais si bien portées… C’est la crise, mais pas pour tout le monde…

Par Keneda' et Elodiebo

Publié dans FOCUS

Commenter cet article

zorrosko 09/12/2008 14:30

de quoi se rejouir que 8000 personnes perdent leurs emplois ? ..pas sur ...vraiment pas

RIO 09/12/2008 11:21

Chez SONY tout va bien :

http://www.jeuxvideo.com/news/2008/00030570-8000-emplois-en-moins-chez-sony.htm

STEVE 09/12/2008 10:55

" => Bonjour steve la pute. Merci pour ta pseudo analyse psychologique à 2 balles. Pour un peu, je me serais cru sur m6 avec marc lesguy version psy.
Prendre ma dernière phrase et ignorer le reste, c'était tout petit; à ton niveau. "

En tout cas rien que par ta réponse tu prouve que mon analyse était bonne, encore une fois tu confirme ton niveau, de l'insulte, encore de l'insulte, super répartie, il n'y a pas à dire !
Isoler ta dernière phase était logique elle résume tout ton commentaire, tu te crois supérieur, si l'article n'est pas pondut par des économistes, je doute que tu le soit, alors en quois es tu supérieur pour contredire cet article ?
Si tu as une opignon différente de l'article tu peux en faire part sans avoir besoin d'insulter les gens, de plus tu arrives avec ta vision ultimement persuadé d'avoir raison et sur d'être le plus intelligent.
Regardes toi un peu mon garçon ! Commence par faire une analyse sur ta propre personne avant de te préocuper des autres, tu en as grand besoin.

Shazam 09/12/2008 10:49

De nos jours, il vaut mieux avoir les bourses en actions que des actions en bourse
-OK- je sort..................................

Bass 09/12/2008 04:15

Ahh ces economistes qui pondent toujours des croissaces a 2 ou 2.5% pour finalement arrivé a 1.2%.Oui quelle compétence!!!
Alors oui gamopat reste amateur et a peut etre besoin de meilleurs arguments et d'une meilleur rédaction mais quand on te lis, on se dit que le niveau est plus élevé que des mecs qui se disent intelligent.(oui oui toi)

Allez vas y sort la ton insulte idiote ou ta vanne crasseuse.

Didier59 08/12/2008 16:23

y a pas à dire depuis quelques mois Gamopat est devenu un tres bon site : drole, corrosif et pertinant à la fois. Site ou blog je ne sais pas trop en fait ? mais peu importe.

et pas beaucoup de pub

(doc le cheque à mon nom comme d'hab)

Coup de gueule contre les sites de jeux vidéo qui sont tous pollués par la pub! C'est devenu illisible

mad_zero_0 08/12/2008 14:05

Excellent! (cf. Montgomery Burns)

J'attendais la suite de cette saga avec fébrilité... Mais comme toujours, ce qui est bon est trop court! J'ai hâte de lire le prochain article sur le manque d'innovation/créativité dans les jeux... Bon boulot les gars! :)

N'en déplaise aux trolls pré pubères qui considèrent que 20/20 est une bonne note et non une utopie, le jeu vidéo est un art, et l'appréciation d'une oeuvre ne se mesure pas aux volumes de ventes. Et c'est précisemment le paradoxe avec lequel les joueurs expérimentés doivent composer quotidiennement en cette fin d'année morose qui voit fleurir légions de jeux "kleenex", on joue, on jette et on oublie.

Ainsi parlait un vieux con. Oui, oui, à 27 ans on peut être considéré comme vieux et con... Hélas! :)

zorrosko 08/12/2008 13:36

enfin bon, les rassemblements ne sont jamais bon, pour le commerce et pour la creativité.. deja que ca n allait pas fort de se coté la ..on est pas dans la panade.. tristouille..

DBZ3 08/12/2008 13:12

Le Kevin qui vient defendre sa PS3 sur Gamopat et qui voit cet article est completement paumé çà peut se comprendre LOL

waltari 08/12/2008 10:59

pour dire d'un article qu'il est merdique,il faudrait argumenter sur des faits qu'il le prouve; sinon soit on passe pour un con ,soit on l'ai deja.bref une opinion n'exprime rien du tout!

la crise economique vient avant tout de 2 traders qui ont parié une grande partie de l'economie mondial que grand turismo 5 sortirait avant le nouveau gun's n roses.
les banques on t suivies car tout le monde pensait qu'il n'y aurait plus la fin dans le monde et voila le resultat!

sur ce site où reigne un peu de mauvaise foi et pas mal de segond degré (concept que kevinos et trollita ne comprennent pas),si on doit faire le con,autant le faire en rigolant!

STEVE 08/12/2008 09:20

" Chaud d'être stupide ! "

Ne pas oublier que c'est avec son intelligence que l'on juge celle des autres, on comprend alors mieu le niveau de la personne, frustré de lire un article qu'il n'arrive pas à comprendre, il se sent obligé de pondre sa propre interprétation et d'insulter les gens qui parlent un dialogue trop compliqué pour lui.

Lord British 08/12/2008 07:48

très bon article, très interessant (dommage l'idiot qui a posté le premier commentaire)

A+

Gégé 08/12/2008 07:45

oeire je crois que tu es ridicule, jaloux du talent des redacteurs de Gamopat ????

tikoya 08/12/2008 07:33

Roh la petite crotte qui ramène sa fraise !

Alors le gros con au fond de la classe, si il est pas content du travail d'Elodiebo et de Keneda, il nous pond son analyse et il évite de chier sur les autres sans aucune raison !

Il y'a pas mal d'abrutis sur ce site qui commente à tout va mais celle la, elle est bonne.

Si tu avais tout bien lu comme un grand, tu aurais compris (mais j'en doute la génération TF1 Kikou loool a les neurones grillés avant la naissance) qu'il comparait les raisons de la crise actuelle (éclatement de la bulle immobilière et boursière) à celle du japon des années 90 alors que la crise de 1929 est une crise purement boursière.

Enfin bon je dis ça je dis rien moi

oeire 08/12/2008 04:19

ça se permet d'ouvrir sa gueule sur l'économie... Bien. Vous avez un diplôme ?

"Si ces derniers temps les commentateurs de la vie économique ont volontiers comparé la crise actuelle à celle de 1929, il serait toutefois plus judicieux de le mettre en parallèle avec la crise qu’a connu le Japon dans les années 90."
=> Non bande de demeurés. Elle est comparée à 1929 à cause de son ampleur; la crise actuelle est mondiale; celle des années 90 au japon est locale.

Chaud d'être stupide !

Renseignez-vous avant d'ouvrir vos sales gueules et de contredire, avec prétention et orgueil, des experts dans ce domaine.

(Autrement dit, kenada: va vendre des chaussures. et elodie: va faire le ménage.)