RETROGAMING : THE KING OF FIGHTERS 99 EVOLUTION / DREAMCAST

Publié le par Dragon Knight

The King of Fighters 99 evolution

Développeur : SNK
Support : Dreamcast
Année : 1999 (Japon)
Existe également sur NeoGeo AES et CD, Arcade, PS2



Après un épisode 98 plus que mythique, SNK avait fort à faire pour combler l'attente des fans de King of Fighters. Cette fois-ci ils ont misé sur l'originalité, pari réussi ou pas pour cette version Dreamcast hélas jamais distribuée en Europe ?

Bon il fallait s'y attendre l'introduction est loin d'être aussi belle et poussée que pour le 98, qu'à cela ne tienne car au menu de cet opus on voit fleurir des tas de modes. Ainsi aux habituels team play, single play et practice s'ajoutent : un survival endless (un survival classique), un survival time attack, un single all (ce n'est pas un survival car la barre de vie et la barre de striker sont remises à fond dés le début du combat et il faudra éliminer tout les personnages du jeux), un mode extra striker, un mode neogeo pocket assez anecdotique et enfin un mode network (son utilisation restera aujourd'hui plus que limitée sur Dreamcast !).



Se battre sur une piste d'atterrissage... On fait ça tout les jours!


Avant de parler des personnages sélectionnables je vais plutôt expliquer le nouveau système de combat car SNK a vraiment changé la donne avec cet opus. Tout d'abord, et c'est là le plus gros changement, on ne sélectionnera pas 3 personnages mais 4 ! 3 seront dans le combat et 1 pourra être appelé plusieurs fois pour interagir à sa façon dans la bataille (chaque personnage ayant sa particularité : cela peut être une attaque mais aussi du soutien pour remplir vos barres). On peut l'appeler 3 fois et dès qu'un personnage de son équipe est KO on peut l'appeler une fois de plus (ce qui donne au maximum 5 interventions dans un combat par équipe).

Pour les méga-coups on reprend un système antérieur mais remixé : 3 barres de coups maximum et lorsque votre barre de vie atteint un taux critique (barre qui clignote) les méga-coups effectués ont une puissance plus importante.

Au niveau des esquives il y a aussi du changement. En pressant poing faible et pied faible il est possible de faire une roulade/esquive vers son adversaire (comme dans KOF98) mais lorsque l'on fait la même manipulation vers l'arrière c'est autre chose. Le personnage fait un petit saut en arrière puis se remet dans la position où il se trouvait une demi seconde plus tôt... Déroutant au début.



Je n'aimerais pas être à la place de Maxima...


Côté personnages là aussi on a le droit à du nouveau. On compte 5 personnages originaux plus un boss (K', Whip, Maxima, Bao, Jhun et Krizalid). Il y a aussi 2 personnages encore une fois originaux mais qui ne peuvent servir que de striker (Seth et Vanessa). Pourquoi ne pas les avoir mis en personnages jouables ? C'est un mystère...

A noter que l'on retrouve également 2 personnages très peu, voir pas, utilisés dans les épisodes précédents : Kasumi Todo et Xiang Fei. Chose amusante il y a 3 Kyo différents (ayant chacun des coups différents). Le reste des personnages reste classique. Dommage qu'il n'y en ait pas plus en fait...



K' a un peu mal au ventre apparemment...


La réalisation est d'un très bon niveau : Toujours des sprites impec, des décors très bien réussis avec parfois des effets 3D très jolis, des environnements colorés et parfois mouvants ! (mention spéciale pour le stage de l'ascenseur : terrible !). Quant aux musiques, c'est l'apothéose, elles sont magnifiques tout simplement ! Il se dégage de cet opus une ambiance qu'on ne retrouve pas dans tous les KOF. C'est pour moi l'un des meilleurs de ce point de vue.


Quelques personnages originaux, un système de combat offrant quelques nouveautés, beaucoup de modes de jeu, une ambiance du tonnerre. Le seul défaut de KOF 99 est son manque de personnages malgré ses nouveaux arrivants. Mais ne tournons pas autour du pot, KOF 99 est un excellent jeu de baston et il serait dommage de s'en priver sur Dreamcast !

SUPPOS : 5/6



THE KING OF FIGHTERS 99 EN IMPORT SUR NEOAMUSEMENT

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article