TEST : THE LAST REMNANT / XBOX 360

Publié le par YAD

The Last Remnant

Développeur/Editeur : Square Enix
Support : Xbox 360
Année : 2008



On ne peut pas dire que les RPG japonais connaissent leurs heures de gloire sur les consoles next-gen, là ou les RPG US explosent les records de vente. The Last Remnant était attendu avec une certaine curiosité, à défaut de véritablement être considéré comme un 'blockbuster'. Première expérience de Square-Enix (hors Tri-Ace) sur 360, le jeu a subit un accueil très froid de la part des sites spécialisés, un peu meilleur dans les mags, et plutôt bon du coté des joueurs qui l'ont essayé. Qu'en est-il vraiment ?

Commençons par ce qui est déjà connu de tous : ce jeu est un ratage technique. Dès le premier combat les textures s'affichent à la bourre (pratique pour ceux voulant voir comment les textures sont plaquées les unes sur les autres !) et le jeu rame à chaque action un peu spectaculaire. On est tout de suite dans l'ambiance ! De plus les combats mettent du temps à charger, les lieux également. Bref c'est indéfendable même si on fini par s'y habituer !

Dans l'ensemble les décors sont ne sont pas exceptionnels, mais deux ou trois lieux arrivent à sortir un peu du lot. D'ailleurs dès que le milieu aquatique intervient d'une manière ou d'une autre (mer, marais, cours d'eau, égouts...) les graphismes ont tendance à être d'une qualité supérieure. C'est un peu mieux du côté des personnages, sans être au niveau d'un Lost Odyssey par exemple.





Le scénario est assez sympathique pour là ou j'en suis arrivé (2eme DVD). Sans être exceptionnel, il nous permet de découvrir l'univers proposé avec un déroulement du jeu très plaisant (dans un concept très similaire à celui de Baldur's Gate).

L'histoire principale se déroule sur quelques zones, avec une certaine linéarité, et propose l'exploration de plusieurs villes. En discutant avec certains personnages (PNJ de quêtes ou simples passants) on prend connaissance de l'existence de nouveaux lieux. Ceux-ci apparaissent dès que l'on retourne à la carte générale et sont alors disponibles pour l'exploration. Une fois la visite terminée, il y a plusieurs issues possibles : Si le lieu est clôt, on retourne à ses occupations héroïques ; si le lieu débouche sur une ou plusieurs issues d'autres zones se débloquent et il est possible de continuer en avant.

Un circuit bis se met donc en parallèle du scénario principal, bien plus vaste et plus satisfaisant sur un plan exploratoire. Certains lieux peuvent d'ailleurs être atteint en suivant des cheminements différents. A noter que quelques passages à l'intérieur de zones déjà visitées se débloquent en cours de jeu (par une discussion avec des passants ou après certains évènements) et il est alors possible d'effectuer une exploration plus poussée, et éventuellement de découvrir une nouvelle sortie. C'est vraiment le point le plus réussi du jeu, qui mêle à merveille exploration et cassage de monstre, le tout avec un non-linéarité assez rare dans le genre. Les tavernes centralisent un bon nombre des personnages importants, même si ce n'est pas l'unique endroit où chercher quêtes et informations.

Les monstres rares sont souvent impossible à trouver sans aide extérieure au jeu. D'autant que le système de combat se prête très mal à des aller-retour incessants, et les combats contre des monstres faibles sont malheureusement quasi-impossibles à esquiver. Et là les temps de chargement ainsi que la lourdeur du système de jeu se font fortement sentir.





Maintenant venons en au coeur du jeu : le système de combat, assez unique et déroutant. Le joueur ne gère pas des personnages individuellement mais des unions de personnages. Chaque union est composée d'au moins un chef de groupe, et des soldats de base viennent la compléter jusque 5 membres au maximum. Ces chefs peuvent être des personnages principaux de l'histoire, des personnages secondaires rencontrés lors de quêtes annexes ou des personnages anonymes juste recrutés pour l'occasion.

Les unions sont statistiquement définies par plusieurs critères. Points de vie et points d'action, somme de tous les personnages de l'union. Puissance offensive (physique, magique) et puissance défensive (physique, magique), moyenne globale des membres de l'union. Une union meure lorsque ses HP tombent à zéro, que les personnages soient tous vivants ou non. Inversement, une union peut rester en vie alors qu'il ne reste plus qu'un membre debout dans le groupe. Plusieurs formations sont disponibles, avec des bonus offensifs et défensifs et éventuellement une efficacité spécifique (plantes, insectes, démons...). Le placement des membres au sein de cette formation aura un impact sur le combat, l'avant garde se ruant au combat avec un bonus physique, et l'arrière garde restant en retrait avec un bonus mystique.

Les ennemis sont visibles sur la carte, et il est possible de les rencontrer par groupe en utilisant une dyschronie. A savoir un ralentissement qui permet de locker un certain nombre d'ennemis durant un laps de temps défini. Après un bon petit chargement des familles, le combat est lancé. Le menu nous propose de déterminer une action par union, parmi 5-6 choix proposées. Il est possible de sélectionner un ordre global (physique, technique, mystique, à distance, altération d'état, soin...) qui va s'exprimer en un patchwork aléatoire d'attaques individuelles. A noter que les choix varient en fonction de l'unité adverse ciblée, dont la disposition est visible à partir d'une petite carte. Une fois l'action déterminée pour chaque union, le combat se lance.





Les unions vont à la rencontre de l'adversaire sélectionné et il est alors possible d'intervenir par l'intermédiaire de QTE (en attaque ou en contre). Une autre union peut attaquer un ennemi déjà en combat en passant par les flancs ou par l'arrière. Ce système d'engagement marche aussi du coté adverse. Vous pouvez être interceptés par des groupes ennemis, le combat se déroule alors normalement mais avec un sérieux malus. Au début d'un affrontement, les membres d'une l'union n'utilisent pas tout leur potentiel. A l'exception des attaques de base et de l'utilisation d'objets, toute action coûte des Points d'action. L'union commence le combat avec un nombre de PA limité, et à chaque tour le nombre de PA initial sera ajouté aux PA restants. Donc en avançant dans le combat, il est possible de porter des coups plus efficaces et pour plus de membres de l'union.

L'autre paramètre important est le moral du groupe, qui est défini pour l'ensemble des unions. Plus le moral est élevé, plus les unions sont puissantes et encaissent les dégâts. Le moral reste assez difficile à gérer et dépend en bonne partie du bon déroulement des engagements. Une union interceptée ou prise par les flancs handicapera le moral, ainsi que l'intervention de renforts ennemis. Les altérations d'états modifient aussi cette jauge, ainsi que la régénération de HP, l'éradication d'un groupe adverse... Pas forcement facile à appréhender, mais ce paramètre peut facilement faire la différence contre certains boss coriaces.

Parce qu'effectivement le jeu peut être dur, voir très dur par moment. L'aspect aléatoire du choix des action est parfois énervant, surtout lorsque certaines actions de soin passent à la trappe, et envoient l'union au suicide. Il est cependant possible de limiter ce facteur aléatoire en créant des unions homogènes et en doublant les capacités prioritaires.





Malheureusement il y a un défaut récurant (le contrepoids de la richesse proposée) : Le jeu souffre d'un manque de clarté flagrant pour tout ce qui concerne les stratégies de combat et l'évolution des personnages. Le tutoriel est plus que basique, le manuel fourni avec le jeu est nullissime (deux guides de 1000 pages sont déjà sur le marché !). Un véritable foutage de gueule, peut-être encore plus dommageable que les carences techniques.

Bien souvent on ne peut que constater l'évolution de ses coéquipiers parce que l'on ne sait pas vraiment quel est le facteur déterminant dans l'amélioration d'une arme, l'acquisition de sort ou l'augmentation des stats. Certains alliés gagnent parfois 300 HP d'un coup sans raison, et d'autres régressent d'une arme à 135 d'attaque vers une de 90. Parfois sur la carte du monde certains personnages vous posent des questions diverses et la réponse donnée doit sans doute avoir un impact, mais lequel ? Très difficile à discerner vu que rien n'est expliqué. Bref ce n'est pas forcement évident de juger le potentiel stratégique de ce jeu, sachant qu'un gros flou a été laissé (volontairement ?) sur toutes les mécaniques du jeu.


Bref malgré ses nombreux défauts (défauts techniques, manque de clarté) ce RPG n'en reste pas moins très plaisant à jouer, et surtout très addictif. The Last Remnant est un jeu à quêtes doté d'un scénario sympathique, d'un système de combat intéressant et d'un bon nombre de bonnes idées pour le joueur motivé qui veut s'y engager sérieusement.

SUPPOS : 4,5/6

Publié dans TESTS

Commenter cet article

waltari 12/01/2009 12:48

si peter molyneux est dieu,alors le doc est satan!vive satan!

Biloute 11/01/2009 15:37

Bien sûr le 38/40 de Famitsu reste un mystère^^
pendant pas mal de temps je refusais de croire que Famitsu faisait du Favoritisme vis à vis de SE, mais la....

Heu tu peux quand même avouer que M$ est quand même bien mieux placer sur ce site que Sony et Nintendo hein.

STEVE 11/01/2009 14:32

Biloute, je te cite : "Même au Japon, les gens ont compris que ce jeu était une bouze(bide de vente totale)." C'était pour répondre à cette phrase, on peu la reprendre en parlant de LBP ? Non car c'était là que je ne te suis pas, car tu te basais sur les ventes.
Après ok le jeu a reçu pas mal de mauvaises notes et donc ça ne doit franchement pas être un hit.
"Pour moi TLR est un mauvais RPG, point bar" je n'ais jamais dit le contraire, par contre je ne peux le confirmer car pas testé.

STEVE 11/01/2009 14:22

Gamobeauf,site pro M alors pourquois le Doc torpillé fable 2, ce jeu a pourtant eu d'assez bonnes notes sur les autres sites ! Tu vois ta logique de favoriser un jeu qui est sur 360 ne tient pas. puis si on lit entre autre : http://www.gamopat.com/article-25049031.html
ou la petite blague sur la caisse tuné avec une 360 "attention au ROD au démarage" alors si on fait une fixation comme certains on se dit que le site est anti M, et les attaques sur le casual de la wii alors on se dit que le sie est anti N...

waltari 11/01/2009 13:30

Tout le monde n'as pas envie de jouer à un jeu en japonais.
Au cas où tu ne le saurais pas,biloute,valkyria chronicles est sortis en europe,avec voix anglaise et sous-titre anglais.
A posseder pour les fans de front mission 3 et autres vandal heart.
par contre il y a pas mal d' heures de cinematiques.c'est comme regarder un bel anime où l'on jourais les phases de guerre.

Biloute 11/01/2009 10:57

"Bien sûr, que j'ai essayer.
Je suis grand amateur de RPG.
Et quand un RPG du genre de Square-Enix avec en prime un 38/40 de Famitsu, je n'avais aucune raison de ne pas l'acheter.
Sauf que j'ai revendu le jeu une semaine après.


"Evidament que LBP n'a rien à voir avec un RPG d'un developpeur connu là bas, si j'ai cité LBP c'est uniquement pour te faire comprendre que les ventes ne reflettent en rien la qualité du jeu, relis bien tout mon com.
"

Malheureusement LBP à obtenu d'excellente note de la plupart des sites et magazines.
Alors que TLR s'est quand à lui fait démonter de partout.
Je veux bien croir que les ventes d'un jeu ne reflète pas sa qualité, mais quand ont arrive à se prendre de mauvaise note de quasiment partout, l'excuse du " c'est un excellent RPG" ne tient plus la route.
Il aurait obtenu des bonnes note d'un peut partout,ok, mais la c'est pas le cas".
Ce que je veux dire, c'est qu'un jeu peut ne pas se vendre tout en étant excellentOkami par exemple).
Qui malgrès de mauvaise vente à reçu d'excellente note de partout.
Pour moi TLR est un mauvais RPG, point bar.
Je verrais ce que donne Valkyria chrnoicle ou FFXIII ainsi que TOV.

STEVE 11/01/2009 07:31

Biloute, tu n'as rien compris ! Regarde bien tout mon commentaire au lieu d'en isoler une partie pour répondre à ce qui t'intéresse !
Evidament que LBP n'a rien à voir avec un RPG d'un developpeur connu là bas, si j'ai cité LBP c'est uniquement pour te faire comprendre que les ventes ne reflettent en rien la qualité du jeu, relis bien tout mon com.
Et as tu testé le jeu avant de parler ?

... 11/01/2009 05:47

4,5 sur 6 :
LoL

Biloute 10/01/2009 23:04

"les pro-sony se permettent de casser les rpg sur 360 alors qu'ils n'ont pas acheté le meilleur jeu ps3 de cette fin d'année 2008,valkyria chronicles!
de toute façon,etre pro-sony,pro-360 ou pro-nintendo,c'est etre pro-con!
"

Tout le monde n'a pas envie de jouer à un jeu en Japonais tu sait.


"le jeu n'a pas fait un bide au Japon Biloute

il a meme relancé la Xbox 360 qui est passée un temps devant la PS3."

J'ai regarder les charts, et la 360 n'est pas passer au dessus de la PS3 lors de sa sortie.


"Dis moi Biloute, un bide au Japon, le jeu s'est tout de même vendu à plus de 100.000 exemplaires en trois jours, ce qui n'est pas mal vu les ventes de 360.
Par contre tu veux les chiffres de ventes de LBP au Japon que l'on rigole un peu ? (se rajoute que c'est un titre phare et que le parc de ps3 installé là bas est bien plus grand que celui de la 360)
"

Tu compares ce qui n'est pas comparable.
D'abord TLS est un RPG(qui la plupart du temps fonctionne bien la-bas).De plus le jeux viens de Square-Enix(normalement seule la marque permet de faire exploser les ventes).
Alors que LBP est une nouvelle license.
Si LBP était une série connu depuis plusieurs années, ok.
Mais la c'est pas le cas...

waltari 10/01/2009 20:08

les pro-sony se permettent de casser les rpg sur 360 alors qu'ils n'ont pas acheté le meilleur jeu ps3 de cette fin d'année 2008,valkyria chronicles!
de toute façon,etre pro-sony,pro-360 ou pro-nintendo,c'est etre pro-con!

STEVE 10/01/2009 18:33

Perso je ne défend pas le jeu, d'ailleur j'ai bien précisé que je ne parlais pas de qualité vu que je ne connais pas le jeu (contrairement à certains qui en parlent sans savoir), c'est peu être une daube j'en sais rien et je m'en tape, je n'aime pas les rpg, je parlais uniquement de vente en réponse à Biloute (c'est même précisé dans mon com tu aurais pu lire à quois je répondais), à la base j'en ais rien à foutre du marché Jap et éffectivement je trouve que l'on retrouve trop les charts JAP qui ne reflétent pas la réalité du marché mondial.
Donc Gamobeauf, regarde touts les commentaires avant de parler, toi tu as testé le jeu ou tu te contente de dire caca gratuitement ? Par contre dans chacun de tes commentaires tu t'en prend aux autres, tu te crois sans doute meilleur et pourvus d'une intelligence supérieure, vive l'artiste !

YAD 10/01/2009 16:13

D'autant que ce jeu a tout de même été surnoté par famitsu, comme tout jeu square. 39/40 tout de même, ce qu'il ne mérite absolument pas. J'hésitais entre 4 et 4,5, mais ça reste le jeu square auquel j'accroche le plus depuis une éternité (FFX peut-être).

Anc : Le scénario est plutôt bon au contraire, sans être vraiment ultra-original. Et je ne vois pas en quoi le nombre élevé de personnages serait un frein à l'immersion. La série suikoden en est un parfait contre-exemple.

Biloute : Je le détruits sur deux points : qualité technique et manque de clarté. Pour le reste, c'est une sacrée bouffée d'air frais qui fait vraiment beaucoup de bien. Il y'en a qui aiment faire et refaire des RPG classiques au style convenu et léchés. Pas moi.Je préfère l'innovation si elle est un minimum maitrisée.

Aujourd'hui il faut commencer à se détacher du marché japonais en ce qui concerne les RPG. Sur la next-gen, ce qui marche au Japon ne marche pas ailleurs, et inversement. Là c'est 150 000 ventes au Japon, aux USA ET en europe. Ce qui est plutôt bon, sachant qu'il a été lynché par la presse US et européenne uniquement pour ses lacunes techniques. D'ailleurs les joueurs ne s'y trompent pas, et les ventes continuent.

Alexis 10/01/2009 15:39

Steve, n'oublions pas quand même qu'il s'agit d'un rpg, signé Square qui plus est, autrement dit la formule gagnante au Japon! La comparaison avec LBP n'a pas lieu d'être.

STEVE 10/01/2009 14:46

Dis moi Biloute, un bide au Japon, le jeu s'est tout de même vendu à plus de 100.000 exemplaires en trois jours, ce qui n'est pas mal vu les ventes de 360.
Par contre tu veux les chiffres de ventes de LBP au Japon que l'on rigole un peu ? (se rajoute que c'est un titre phare et que le parc de ps3 installé là bas est bien plus grand que celui de la 360)

Attention je ne parles pas de la qualité du jeu vu que je n'y ais pas joué (tout comme toi je pense), mais depuis quand les chiffres de ventes reflettent obligatoirement la qualité d'un jeu, ça voudrais dire que wii-sport est le meilleur jeu au monde ! (ok vendu en bundle).
Mirror's edge à fait un bide et pourtant c'est loin d'être une daube, ok il a ses défauts mais des jeux bien plus merdiques se sont mieu vendus.
Je suis sur que tu as aimé LBP, ça devrais te faire réfléchir au chiffres des ventes avant de parler.

DBZ3 10/01/2009 13:13

le jeu n'a pas fait un bide au Japon Biloute

il a meme relancé la Xbox 360 qui est passée un temps devant la PS3.

Didier59 10/01/2009 13:11

l'interet d'un jeu ne se base pas sur les graphismes mais sur l'interet. des considerations qu'un Biloute Anc ou Kevin ne peuvent pas comprendre.

Biloute qu'est ce que tu fais ici a critiquer gamopat vu ton niveau? tu es plus fort que Famitsu, tu devrais etre une idole au japon, etre un dieu de la critique.

Biloute 10/01/2009 11:32

Autant le Doc fait n'importe quoi avec les tests, autant toi tu colle n'importe quelle note à un jeu.
Ce jeu est la plus grosse honte de Square-Enix depuis bien des années.
Même au Japon, les gens ont compris que ce jeu était une bouze(bide de vente totale).
Et le temps ou Famitsu était concret est fini(38/40 pour ce jeu)!!!

Enfin je suis d'accord avec Anc, tu le détruit à quasiment tout les points de vue, et tu lui colle un 4,5/6?
Franchement essaye de revoir ton système de notation hein.

Par contre ce serais bien d'avoir l'avis de Doc en dessous, pour voir ce qu'il en pense lui....

Anc 10/01/2009 11:16

En bref le jeu est pourri, tant niveau graphique (c'est dit), que jouabilité (c'est dit aussi) que scénar (avec 20perso dont beaucoup d'anonyme, impossible de se focaliser vraiment sur le groupe et donc défaut d'immersion).

Mais tu lui met 15/20 ???

purée j'aurais aimé t'avoir comme prof à l'époque où j'étais au lycée !!