RETROGAMING : THE KING OF FIGHTERS 2000 / DREAMCAST

Publié le par Dragon Knight

THE KING OF FIGHTERS 2000

Editeur : SNK
Support : Dreamcast
Année : 2000 (japon)
Exite également sur Arcade (MVS), Neo Geo, PS2



Alors que les extraterrestres allaient débarquer sur Terre, que la fin monde approchait, et que le bug de l'an 2000 allait tout faire exploser, SNK lui développait son nouvel opus de KOF. Finalement l'humanité a survécu, ce qui me permet aujourd'hui de vous présenter ce jeu de baston ! Ouf !


Une intro "smart", des menus pas spécialement jolis, et des modes de jeux plus que limités (single play, team play, practice)... Aie ! Ça commence plutôt mal...



Coté personnage on compte 8 équipes de 4 personnages + 3 persos sans équipe et un boss.
Ce qui fait un joli total de 36 personnages ! 4 petits nouveaux font leur apparition : Kula (une fille qui se bat avec des pouvoirs étranges à base de glace), Hinako (une écolière catcheuse !), Ramon (difficile de décrire son style très particulier) et enfin Lin (une sorte de ninja assez particulier mais terriblement classe). On retrouve aussi les 2 personnages du 99 qui n'étaient jouables qu'en striker: Seth et Vanessa. Enfin on a le droit à un tout nouveau boss : Zéro.



Le système de combat est repris du 99, avec 4 personnages par équipe (3 + 1 striker), le striker est un personnage extérieurs qui peut intervenir lors des combats pour vous donner un coup de main, chaque personnage ayant un striker unique alternatif. Le système d'esquive avec roulades est repris de l'opus 98 (Oubliez l'esquive arrière rebutante du 99). Trois barres de méga-coup sont disponibles et on peut désormais sacrifier une barre de coup pour appeler son striker en utilisant la "moquerie". Si vous aimez le système des strikers, ce jeu est fait pour vous.

Coté graphismes c'est toujours impec. Des sprites bien animés, des décors assez sympa et qui bougent (mention spéciale pour l'arrivée du bulldozer dans le terrain vague ou encore le stage du boss) même si nous ne sommes pas au niveau de l'opus 99. Enfin les superbes musiques offrent une très bonne ambiance. Bref ce KOF est très bien réalisé.


Pour moi KOF2000 est l'un des meilleurs KOF. Le système de combat avec striker ne plaira encore une fois peut être pas à tout le monde mais il a le mérite d'innover. Et le choix varié de personnages et de strikers transforment ce jeu en une sorte de cross-over. Un must-have sur Dreamcast !

SUPPOS : 5,5

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

Dsl je stocke sa la 23/02/2009 11:46

Cet article provient du journal Le Monde à la rubrique international et date du Vendredi 23 Janvier 2009. Il s'intéresse au fait que la municipalité de Rio de Janeiro ait décidé d'ériger des murs de brique et d'acier en périphérie de la ville, le long des favelas pour les séparer des quartiers résidentiels plus riches et pour empêcher leur expansion anarchique qui nuiraient aux forêts environnantes.

Rio de Janeiro se situe sur le littoral atlantique du Brésil, dans la prospère région du Sudeste, c'est la deuxième ville la plus importante du pays après Sao Paulo la capitale économique du pays. L'aire urbaine de Rio comprend plus de 11 millions d'habitants. Bien que la ville soit une mégalopole touristique et prospère économiquement, il s'étend tout autour de la ville et autour des quartiers d'affaires ou résidentiels, de gigantesques quartiers pauvres ou bidonvilles construits sur les flancs des collines de la ville, qui sont appelés les favelas et où s'entassent des milliers de cariocas (habitants de Rio). La population de ces quartiers occupe des logements insalubre construits à partir de matériaux de récupération, très vulnérables aux intempéries et aux écoulements de boue. Ces quartiers sont contrôlés par les trafiquants de drogue et les gangs qui imposent leurs lois à la population, qui totalement délaissée par le gouvernement central et la mairie de Rio se plie aux exigences des criminels qui règnent sur ces quartiers. On peut compter environ 1000 favelas dans Rio, laa corruption y est très présente, et ce n'est que très récemment que la police de la ville à commencé des opérations de nettoyage pour faire fuir les trafiquants. On estime aussi que 10% de la population de l'aire urbaine de Rio vit dans ces favelas. La municipalité de Rio essaye aussi dorénavant de réaliser des travaux de viabilisation de certaines favelas nettoyées du crime, des logements en durs sont construits, avec accès à l'eau et à l'électricité et la mise en place de différentes infrastructures (écoles, hôpitaux), et donc même entre les favelas des inégalités apparaissent.

Récemment, c'est un nouveau projet de construction nommé « barrière écologique », par la ville qui a suscité la colère des habitants de la favela Dona Marta. Il s'agit en fait de la mise en place future d'un épais mur de brique et d'acier qui devrait s'étendre sur 900 m autour de la favela pour l'empêcher de s'étendre encore plus et de grignoter sur les forêts environnantes, mais aussi surtout pour la séparer d'un quartier résidentiel tout proche, dans le Sud de Rio. Le but de la mise en place de tels ouvrages est aussi d'essayer de contrôler et de stopper l'expansion urbaine totalement anarchique de la ville. Une telle construction serait très humiliante pour les habitants de Dona Marta, qui sont déjà dans une situation très difficile et qui vont en plus devoir supporter le sentiment d'êtres enfermés comme des animaux. La ségrégation sociale déjà très présente dans le pays et dans la ville aurait ici atteint un niveau inacceptable pour la population. Avant d'être choisie pour abriter le mur, la favela Dona Marta avait été le théâtre en Novembre 2008 d'une importante opération policière de sécurisation du quartier.

Beaucoup pensent que le simple fait de contrsuire des murs de séparation infranchissables n'arretera pas le phénomène d'expansion des favelas, et que le seul moyen d'arriver à contrôler ce mouvement et à réhabiliter tout les quartiers désherités passerait une plan d'action commun des différentes autorités concernées : municipalité, etat, gouvernement, police.

Leatherface 05/02/2009 19:25

KOF 2000 est fabuleux. Et il est excellent sur Dreamcast avec des backgrounds d'anciens épisodes en versus, culte !

zred 05/02/2009 14:44

et l'esquive de kof99 tu allais en arriere seulement si tu touchais à une touche de direction sinon tu effectuais une sorte de rolling que tu pouvais arreter à tout moment(pratique pour les feintes).

SebinJ 05/02/2009 12:58

"Hinako (une écolière catcheuse !), Ramon (difficile de décrire son style très particulier)"

Hinako fait du sumo, pas du catch !
Quand au style de Ramon, c'est celui de Tiger Mask (le catcheur).

Mikachu 05/02/2009 11:17

Jme suis remis King 99 dreammatch ce week, et ben ça poutre toujours autant!!

une tres tres grande machine!

par contre ce king là pue un peu!
Apres le 98 ça sent le sapin dans cette saga je trouve!

sinon on est aujourd'hui le 5 et donc le 20 fevrier c'est dans 15 jours.......et j'en peux plus!

kyokusanagi 05/02/2009 10:45

et encore un petit coup de nostalgie pour la dreamcast, mon dieu mais quelle console