LA CHUTTE DE L'EMPIRE PLAYSTATION

Publié le par Dr Floyd

En 1994 il y avait une forte attente du public en matière de jeux vidéo CDROM, pour faire comme sur PC, afin de profiter de jeux "immenses", de cinématiques qui "déchirent", de vidéos et de musiques CD à gogo... Sony a vite fait de prendre le pas sur Nintendo qui avait choisi à la surprise de tous le support cartouche pour sa N64 (un choix très sympatique mais plus du tout à la mode à cette période).

En 2000 tout le monde en a marre du support VHS même pas digne de la série Cosmos 1999, les gens veulent bouffer du DVD et Sony en profite très bien avec sa PS2, qui profite également en même temps du succès monstrueux et de la logithèque de la PS1. Nouveau succès, Sony devient le leader incontournable du marché mondial du jeu vidéo.

2006, Sony tente une 3e fois la même chose : offrir une nouvelle génération de support pour les données : le Blu-Ray. Sauf qu'aujourd'hui le Blu-Ray coute bien trop cher (toutes les consoles à 600$ se sont systématiquement plantées dans l'histoire du jeu vidéo). De même 99% de la population en à rien à cirer du Blu-Ray ! (du moins tant que les lecteur Blu-Ray de salon couteront plus de 100 $ !).  Entre passer de la VHS au DVD, et passer du DVD au DVD HD, ce n'est pas du tout la même chose...

Sony est en train de réussir à énerver tout le monde : le mensonge sur la PS2 "emotion engine", les pro-Sega dégoutés par la chute de la Dreamcast, des jeux sans aucune inspiration, des suites rien que des suites, à tel point que l'on en vient à dire que Shadow of the Colossus est un Chef d'oeuvre (pour un jeu simpliste au gamplay raté dont le seul but et de tuer 16 monstres !!!). On peut rajouter les mensonges autour de la PS3 (dont les capacités ont fondues entre deux E3 !), les fausses vidéo "in-game",  le prix de la console, etc...

L'alliance Xbox 360-Nintendo Wii semble prendre forme... Allons nous assister en 2007 à la chutte de l'Empire Playstation ?! (Impensable il y a encore 1 an). La tendance s'est déjà confirmée pour les portables : la DS écrase la PSP dans le monde entier à la surprise générale.

Pas d'affolement (ou de joie trop attive, selon les camps !), Sony est bien attaché à son poste de leader et malgré son prix exorbitant la PS3 reste encore la favorite pour la victoire finale... Mais le doute s'installe petit à petit...

Publié dans A DISPATCHER

Commenter cet article

PAC 22/05/2006 14:01

Shadow of the colossus est un jeu qui marque l\\\'histoire, le genre de jeu que toute la concurrence plagiera sur Next Gen car: 1) C\\\'est le premier jeu d\\\'action/aventure ou le personnage n\\\'augmente pas ses capacitées du début à la fin du jeu (contrairement à Zelda par exemple) et pourtant l\\\'intérêt est conservé du début à la fin du jeu. Il innove donc en instaurant un nouveau concept narratif.2)Ce jeu possede un équilibre parfait entre gameplay et histoire (dixit Gamefan le dernier numéro).3)Il propose un gigantesque monde onirique sans aucun temps de chargement, la sensation de liberté s\\\'en trouve démultipliée.(ce n\\\'est pas le cas de God of war par ex)4) L\\\'ambiance; le background du jeu surpasse toute la concurrence, c\\\'est un ensemble de sensations que ressent le joueur au contact du jeu et de son côté très mystérieux et onirique absolument unique...ET ça il faut un talent unique de la part des programmeurs pour le retrasncrire à l\\\'écran, c\\\'est du génie.Malheureusement certaine personne "Terre à Terre" ne sont pas sensible à ce genre de qualités car cela demande d\\\'aller au delà d\\\'une BETE et INUTILE analyse technique d\\\'un soft pour aller rechercher dans son fort intérieur le plaisir que procure  au joueur ce  jeu...Il faut aller au delà de l\\\'écran, de la technique (tout à fait honorable voir surprenante par moment d\\\'ailleurs) et analyser les sensations de jeu "son AME..." et là on se rend compte qu\\\'il est effectivement unique. Domage pour toi DOC de ne pas être plus réceptif à ce jeu et surtout à l\\\'impact qu\\\'il aura  dans  quelques années sur l\\\'industrie videoludique,  je suis d\\\'ailleur sur que quand  tu relieras ton test dans quelques années tu te rendra  compte  que SOTC est bien plus  qu\\\'un simple jeu  et en ce sens ne peut être  appréhender  comme  tel.Et pour finir j\\\'illustrerais mon argumentation en me tournant vers le prochain God Of War et Zelda qui plagie déjà 2 passages de SOTC: Dans la trailer de God Of War 2: on peut appercevoir un combat dans les airs sur le dos d\\\'un gigantesque oiseau (ça me rappel un boss de SOTC... curieux non ?)Quand à Zelda (dont je suis grand fan), dans le trailer Link affronte un Boss Murène aquatique avec de l\\\'électricité qui parcourt sont dos (Encore une influence d\\\'un des colosse de SOTC)Que dire si ce n\\\'est que ce jeu unique va se retrouver décortiqué et analysé par la concurrence et va nous être resservi à toutes les sauces sur les Next Gen, ça c\\\'est la reconnaissance du métier et un gage de grande qualité du soft d\\\'origine.SOTC est un des jeux qui marquent l\\\'histoire, dommage qu\\\'il faille du temps à certains pour s\\\'en rendre compte...

Alain 22/05/2006 12:28

je suis d'accord moi perso, le jeu est tres chiant a manipuler, en plus la chute du framerate pendant les combats n'arrange vraiment rien.

sna 21/05/2006 12:46

Shadow of teh colossus un gameplay raté?!
delamerde cet article.

Dr Floyd 21/05/2006 11:46

ah bon ?Je dit pourtout que la réalisation n'est pas forcement géniale et que l'interet est limité... Je lui ai mis 4 etoiles pour le coté "oeuvre d'art"... J'ai été très sympa sur le coup... :)

Sylvain 21/05/2006 01:08

en tout cas, tes argument sur Shadow Of The colossus contre-disse ton Test :o)

Dr Floyd 20/05/2006 21:47

Je ne dit pas que le lecteur CDROM de la PS1 etait un evenement... on avait ca sur PC ENGINE depuis des années ! Je veux simplement dire que tout le monde attendait une console CDROM bon marché.... Celui qui n'avait pas de lecteur cdrom en 1994 dans son pc etait un looser... La 3DO a 4000 balles et la Jaguar CD ce n'etait pas vraiment ca !!! Et la Saturn coutait aussi une fortune. Mais en effet c'est le grand public des joueurs occasionnels non passionnés (95% des joueurs) qui fait le succès d'une console, sinon la PS3 serait déjà morte avant de sortir...  En demarrant cependant à 600 euros avec un support plutot inconnu le pari est osé.

grand_barbare 20/05/2006 21:13

 j'ai toujours preferé acheter mes consoles neuves, (pour eviter les smarties a l'interieur, histoire vecue avec une play 1 la cinquieme achetée, d'ailleurs merci sony et ses lentilles merdiques) mais là je ne pense pas que vais claquer autant dans une console neuve.la vitrine tecnologique bidon et le blabla de sony passé maître dans l'art du pipeau ne vont rien changer a ma decision.maintenant c'est wait and see, et je pense que j'ai fait le bon choix...

goldangel 20/05/2006 20:56

pour la PSP l'UMD était considérée comme une argument de vente...

Frederico Brinca 20/05/2006 20:21

Et pas plein de typo et de fôtes d'aurtograffe...

Frederico Brinca 20/05/2006 20:16

Je propose quand même quelques bémols à cette analyse par le support. Bien qu'elle soit séduisante, il me semble que deux ou trois choses la mettent à mal.
Quand la PlayStation sort, ce n'est pas vraiment un événement qu'elle soit architecturée autour d'un CD-Rom (Saturn, 3DO, CDI, CDTV, Amiga CD 32 etc sont passés par là). En vérité, c'était même plutôt la honte que ce ne soit qu'un double vitesse. La clé du succès, outre la brillante communication vers une cible plus âgée, c'est à mes yeux clairement le choix appuyé de la 3D.
Quand la PlayStation 2 sort, le fait qu'elle lise les DVD est clairement un bon argument de vente, mais surtout pour le Japon ou le DVD n'était que très peu implenté pour cause de succès du LD. Les Etats-Unis étaient déjà très équipé en lecteurs, et l'Europe s'y mettait aussi tranquilement. Miser sur le DVD était donc un choix logic qui tombait plutôt bien, avec l'assurance que le standard serai bien suivi mais dans un marché pas encore saturé. Dire que c'est ce choix qui a fait pencher la balance du côté de Sony serait plutôt exagéré. Pour moi le succès viens d'une bien meilleurs politique de "séduction" des éditeurs malgré un hardware mal pensé pour eux. Résultat: les gros titres exclusifs se comptent sur les doigts d'une main chez les concurrents alors que mains et pieds n'y suffisent pas pour la PS2.
La PS3 suit une voie bien plus risquée que ses prédécesseurs (quoi que miser sur la 3D était aussi un risque au moment de la PS1). Elle table sur la puissance, certe mais surtout sur un format qui n'est pas du toup aussi "sûr" que pouvait être le DVD au moment de la PS2. Non seulement il n'est pas certain que le publique suivent en masse avant quelques années, mais en plus il y a un format concurent! Comme en plus cette argument de vente un peu bancal est la cause du prix très élevé de la machine, il y a de quoi avoir quelques appréhensions du côté de Sony.
Par contre, les problèmes de l'esbrouffe, du pompage d'idées etc, le Doc dit que ça énerve "tout le monde", mais en fait ça énerve seulement le petit monde des initiés. Le succès comercial d'une console peut se faire sans eux, le gros des ventes vients de gens qui n'y connaissent rien, ou plutôt autant que ce qu'ils ont pu voir comme publicité et lire comme article bancale dans la presse généraliste. Les jeux video sont un média de masse.
 
Ah ben c'est court....

Elysion74 20/05/2006 20:07

A quand la libération du Tibet ?

68000 20/05/2006 16:08

je savais bienque tu étais un fanboy ;-).

Majin Saiyan 20/05/2006 16:02

Je suis entirèrement d'accord avec toi doc, nous partageons me semble t'il les mêmes idées...Bonne continuation!

fred 20/05/2006 15:15

Bon et bien moi je vais brûler un cierge pour que Dieu entende le Doc quand à la chute de $ony !! (pour un Athée, c'est le comble !!)