LA POLEMIQUE FAIT-ELLE VENDRE ?

Publié le par Elodiebo


GTA Chinatown Wars sort à la fin du mois sur DS. Le buzz médiatique qu'il y a eu autour de ce jeu va-t-il fonctionner ?

En effet, il n’y a pas un jour sans qu’un jeu fasse controverse par rapport à son contenu, ou qu’un autre soit interdit de diffusion dans un pays… Grand Theft Auto en est bien sûr l’exemple le plus évident. La polémique se base la plupart du temps autour de deux camps : ceux qui veulent son interdiction, pour éviter que leur nocivité (sic) soit publique, et ceux qui déclarent que la menace de l’interdiction de tel jeu le rend encore plus populaire.
Mais est-ce que toute cette agitation autour de ces jeux augmente leurs ventes ou leur porte préjudice ?

Les jeux qui font parler d’eux ne datent pas d’aujourd’hui. Plusieurs exemples ont émaillé l’histoire du jeu vidéo. Night Trap en fait partie. Sorti en 1992 sur Mega CD, ce jeu ne présente pourtant aucune scène de nudité ou de violence extrême. Mais il s’est quand même retrouvé à être catalogué « jeu pour public mature »… Évidemment, ses ventes ont explosé à sa sortie (malgré le fait que le Mega CD était peu répandu), et ses développeurs ont décidé de le porter également sur 3DO et PC.



La série Mortal Kombat, à la même période, était elle aussi sous les projecteurs. Beaucoup trop violent au goût de certains. Le sang bien rouge choquait beaucoup trop sur la version Megadrive ! Nintendo décida donc que pour la version qui sortirait sur sa 16 bits, la Snes, le sang serait remplacé par du sang jaunâtre… Ah, censure quand tu nous tiens… Nintendo a usé de ce subterfuge de nombreuses fois, notamment dans les Castlevania (c’est sûr, c’est trop violent comme série…). Bref, comme on pouvait s’y attendre, les ventes de la version MD de Mortal Kombat ont explosé celles de la version Snes, les joueurs préférant quand même voir du sang bien rouge. Ce qui a fait perdre 10M$ à Nintendo. Et toc !



Bien d’autres jeux depuis ont suscité la polémique, Doom notamment, mais aucun jeu n’aura autant fait parler de lui que GTA. Rockstar est passé maître en la manipulation de l’opinion publique en sortant des jeux anti-conformistes. Si GTA a été un succès, ce n’est pas le cas de Manhunt, édité aussi par Rockstar en 2003. Ce jeu ultra-violent a été interdit de diffusion dans de nombreux pays, il a été évoqué comme l’inspiration d’un meurtre. Bref, de quoi attiser la curiosité des joueurs, et de quoi en faire un block-buster. Que nenni ! Manhunt a plutôt été un échec, avec seulement 1,7 millions de copies vendues… Comme quoi, la polémique n’aide pas forcément les éditeurs à vendre leurs jeux… La recette qui marche si bien pour GTA ne marche pas à tous les coups.

Pourtant, des éditeurs, Rockstar le premier, ne semblent utiliser que ce moyen de promotion de leur jeu (cf GTA Chinatown Wars sur DS)… Les acteurs du jeu vidéo semblent donc l’oublier : la polémique ne fait pas forcément vendre… Il faut à la base que le jeu soit bon !

PS : Pour les fans de Mortal Kombat, un peu de nostalgie avec la vidéo de toutes les fatalités :




Elodiebo

Publié dans EDITO

Commenter cet article

Melodie 10/03/2009 06:18

Enfin une esquisse d'intelligence elodie ! bien, continue !

zedlezebre 09/03/2009 22:54

Et les articles de merde ça rapporte ?

Glem 09/03/2009 14:47

excellents souvenirs sur Mortal kombat, autant sur Megadrive, sur Saturn et sur Ps2, j'ai bien supporté le passage à la 3D.
Merci pour cette vidéo pleine de nostalgie.

sebk 09/03/2009 12:42

la fatalité du pet N° 163 , MDR

mikachu 09/03/2009 11:27

grace au sang ou alors parceque on revait tous de devenir Christophe lambert et balancer du 2000 volts!!!

quel grand film aussi tiens!

gargoyle 09/03/2009 11:15

l'exemple même du jeu de merde qui s'est bien vendu juste a cause du sang

mikachu 09/03/2009 10:21

mais même avec le sang la version megadrive n'arrivait pas à la cheville de la version Snes
Putain c'etait l'ARCADE!!!!!!!!

quel serie de merde quand même......