TEST FLASH : VALKYRIE PROFILE COVENANT OF THE PLUME / DS

Publié le par Keneda

Valkyrie Profile Covenant of the Plume
Support : Nintendo DS


Editeur : Square Enix

Développeur : Tri-Ace




Sortie : 3 avril 2009 (Europe)
Mars 2009 aux USA, nov. 2008 au Japon


Saga qui a sut se faire rare, Valkyrie Profile arrive sur DS dans un 3eme opus qui prend la forme d’un tactical RPG. Voila de quoi éveiller notre intérêt.


On notera tout d’abord que le scénario et l’ambiance sont beaucoup plus noirs que dans la plupart des RPG sur DS. En effet, le périple de Wylfried est alimenté par la haine qu’il nourri a l’égard des walkyries. Il est prêt à tout pour assouvir sa vengeance, y compris à sacrifier ses propres compagnons. Sa quête de puissance l’entraînera à prêter sa lame dans des affrontements sous fond de complots royaux.


"Une belle mise en bouche"

Tactical plutôt classique, ce Convenant of the Plume n’en est pas moins très exigeant. Il n’est pas rare que vous ayez recours à la plume maudite qui vous a été transmise par un être maléfique, nourrissant lui aussi des rancœurs à l’égard des dieux. Cette plume donnera une force surhumaine à l’un de vos compagnons. Cependant elle signifiera également son arrêt de mort à la fin de combat. Cela apporte une gestion de son équipe assez intéressante et donne une atmosphère très noire au titre. Cependant cette voie mortuaire ne vous amènera pas à la vraie fin du jeu, Car Wylfried comprendra son erreur. Il vous faudra alors recommencer le jeu sans utiliser la plume maudite. Cela pourrait sembler à première vu un allongement artificielle de la durée de vie, mais cela colle heureusement au scénario et à l’esprit de rédemption qui prendra alors le dessus.


Les effets de la plume !

Techniquement, le jeu est tout de même quelque peu inégal. Les cinématiques, comme de coutume avec Square-Enix, sont magnifiques. Pendant les combats, on a affaire à une vue classique de ¾ mais avec des décors en 3D. Certes ils sont dépouillés, mais c’est un défaut inhérent au genre où il faut garder une certaine visibilité. On regrettera cependant certains effets de zoom mal utilisés durant les combats qui pixélisent beaucoup trop les protagonistes. Enfin la bande son est irréprochable.

Titre peu accessible, ce Covenant of the Plume n’en est pas moins une œuvre à l’ambiance particulière et au scénario tourmenté. Ce qui sauront passer outre la difficulté découvriront un tactical à part.

SUPPOS : 5/6

Publié dans TESTS

Commenter cet article