SLAYER sur 3DO

Publié le par Grand Barbare

Sorti en 1994 sur 3do, slayer est un jeu d’action/rpg a la 1ere personne dont les regles proviennent du celebre jeu de rôle Donjons et Dragons (plus precisement AD&D seconde edition).

Il est donc possible de choisir sa race, son sexe, le coté "bon" ou "mauvais" etc... Le choix tourne en gros autour de 10 persos tout faits ou alors on peut créer soi même son personnage : nain ,humain, elfe etc… le tout basé sur les regles de donjons et dragons seconde édition.



JOUABILITE :
Déplacements assez fluides dans l’ensemble (surtout en reglage best speed, voir le chapitre graphismes), le seul reproche vient des combats où il ne sera pas evident de viser, particulierement si vous avez un personnage muni d’un arc, ou un magicien lanceur de sorts et autres sortileges.
Avec une arme plus conventionnelle (hache, epée a deux main, gourdin ou autre arme bien virile) le probleme est resolu puisque l’adversaire sera suffisement prés pour ne pas le louper.
Le réalisme est de ce coté bien fait car après avoir mis un coup, votre personnage sera dans l’impossibilité de refrapper de suite, le temps de recuperer (après quelques secondes).
Inutile donc de munir une femme elfe (qui n’a rien dans le gilet soit dit en passant) d’une epée à deux mains car elle mettra au moins 10 secondes a se remettre d’un coup apposé aux monstres qui auront le temps de frapper au moins 15 fois votre perso en panique.

GRAPHISMES :
Dés le depart dans le menu des options on s’aperçoit que l’on peut regler l’affichage de deux manieres : best graphics ou best speed.
En best graphics la fenetre d’affichage s’elargit , on voit plus loin mais le perso a un peu plus de mal a tourner sur lui même.
En best speed, le perso repond mieux le jeu est legerement plus rapide mais un peu trop du coup et les mouvements se revelent imprecis lors des combats.
Personnellement je prefere le mode best graphics, car le jeu se revele plus agreable a regarder et la legere difference de deplacement du personnage est infime.
Les niveaux sont assez differents les uns des autres : murs en pierre, bois, mines, a noter que les sols et plafonds sont texturés, et tout ça sans faire (trop) ramer la 3do.



SON :
Le son est assez bon dans l’ensemble, l’ambiance est assez oppressante par les cris des monstres alentours et les musiques dont certaines assez mélancoliques vous donnent une sensation d’isolement, d’autres dans l’esprit bien medieval sont reussies egalement mais j’ai trouvé qu’elles étaient moins adaptées à ce jeu en particulier.

DUREE DE VIE:
Il est dejà possible dés le depart de régler la difficulté, ce qui augmentera le nombre de niveaux (10 en facile et jusqu'à 25 en hard) ainsi que le nombre d’ennemis, la frequence des pieges, des objets et des trésors.
De plus on peut dire que la durée de vie est quasi infinie car les donjons, mêmes s’ils gardent le même design selon le niveau, sont totalement aleatoires, l’editeur de niveau peut en créer jusqu'à 4 milliards de differents.

CONCLUSION :
Un bon jeu pour les fans d’action/rpg a la 1ere personne dans l’univers D&D (les autres aimeront aussi)
Un peu vieilli graphiquement, certains monstres pretent un peu a sourire (les hommes champignons en particulier avec leur chapeau/collerette géante) mais le challenge est assez intéressant en mode hard avec une gestion quasi stratégique des potions et des rations.
Un effort a été apporté sur les sols et plafonds, principal defaut sur les "first person" de cette console et particulierement sur « escape from monster manor » qui aurait pu être un hit sans cette erreur…
Une suite « deathkeep » est sortie un an après mais la mayonnaise ne prend plus, la difficulté est très mal dosée, dommage car le jeu etait meilleur graphiquement mais plus d’un joueur s’est decouragé par son extreme difficulté.

NOTE DE 5 SUPPOS SUR 6.




 

TIPS GRATUITS DE GRAND BARBARE:
Invincibité :
Appuyer sur le bouton P pendant le jeu.
Maintenir les boutons R et L et faire A, B, A, C, A, B, un son « magique » se fait entendre si la manip est reussie !

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article