JURASSIC PARC INTERACTIVE sur 3DO

Publié le par Grand Barbare

Après le succès du film de spielberg JURASSIC PARK et ses grosses bestioles en images de synthèse, de nombreuses adaptations sont portées sur les consoles des années 90 : megadrive, snes, mega cd, game boy, saturn etc… La version 3do sort en 1994 et est appelée tout simplement JURASSIC PARK INTERACTIVE (la 3do étant une console "multimédia" , le "interactive" fait plus sérieux…).




SCENARIO:
Le but est simple : aider cinq personnes (11 pour les niveaux suivants) a s’échapper de l’île en partant de divers endroits (faisant référence au film) jusqu'à l’héliport et déjouer les systèmes de sécurité de l’ordinateur de Isla Nublar.

Le jeu se divise en deux phases :

- Aider les visiteurs au travers de trois types de jeux différents : tout d’abord un genre de FPS fixe ou l’on doit dégommer les dilophosaures cracheurs de venin qui passent devant vous au moyen d’un fusil électrique dans une forêt lugubre (la vision du perso s’assombrit au fur et a mesure des quantités de venin reçues au visage). ensuite échapper au T-rex au volant d’une jeep asthmatique en évitant les débris qui jonchent la route, phase très stressante car on aperçoit l’avancée du T-rex dans son rétroviseur. Et enfin une séquence « doom like » extremement flippante ou on doit s’échapper d’un complexe en faisant du cache-cache avec des velociraptors affamés (et sans arme évidemment…)

- La deuxième phase consiste à déjouer l’ordinateur central a travers 5 mini-jeux programmés par le personnage du film Dennis Nedry, jeux réactualisés a la sauce jurassic park mais basés sur des hits arcade comme space invaders, galaga ou asteroids.




JOUABILITE :
Bonne prise en main, les commandes repondent bien, le seul point negatif est dans la phase de la jeep ou il faut appuyer sur HAUT pour accelerer et sur les gachettes GAUCHE et DROITE pour tourner : pas trés pratique...


GRAPHISMES :
Aujourd’hui ce chiffre peut paraître ridicule mais Il a fallu pas moins de 18 personnes pour concevoir le jeu qui au final est de toute beauté.

Les dinosaures sont bien modélisés, le jeu ne rame pas, le moteur 3d pour les séquences doom/raptors est le même que sur « escape from monster manor », les séquences en FMV sont issues du film, sauf pour les acteurs qui ne sont malheureusement pas les mêmes (problèmes de droits ou trop cher au final ?) mais cela ne gâche en rien le plaisir de jouer.


SON :
Incroyable ! un réel effort a été fait de ce coté : les cris des dinosaures et musiques proviennent du film et sont reproduits avec fidélité. Les bruitages sont flippants et réalistes, jouer dans le noir est fortement conseillé !

Les musiques des mini jeux sont par contre un peu énervantes mais s’adaptent bien a la situation : on maudit cet imbecile de programmeur (Dennis Nedry) d’avoir mis des protections sur l’ordinateur central qui ralentissent le joueur qui finalement ne pense qu’a s’échapper de l’île.


DUREE DE VIE:
Courte si on a décidé de voir la fin sans sauver toutes les personnes, mais le challenge est assez long et prenant si on décide de faire le jeu sérieusement en sauvant tous les visiteurs de l’île.


CONCLUSION :

On s’attendait a une énième adaptation de film foireuse et au final on se retrouve avec un des plus beaux jeux de la 3do avec une ambiance beaucoup plus sombre et angoissante que le film de spielberg.

Certes les phases de jeux sont trop peu nombreuses a mon goût, j’aurai bien vu deux ou trois séquences de plus, mais compte tenu de l’âge du jeu et les capacités de la 3do, on ne pouvait être que satisfait en achetant ce jeu en 1994.

NOTE : 5 suppos sur 6

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

Pascal03 19/01/2015 10:17

Le jeu est beau mais il demeure amusant que 20 mn car il est vraiment trop court et surtout répétitif pour moi.

atomickid 13/03/2012 01:31

La personne qui à faite ce test l'a faite pour rire oubien elle est serieuse pour la note finale?
ça n'est en rien une adaptation du film, car presque tout les mini jeux (car ce sont des mini jeux) reprennent vaguement un truc en rapport avec le film...

Une bonne grose bouse ce jeu. Mais bon, peut être qu'on peut aimer, j'ai juste du mal à le croire.