[MICRO 8 BIT] L'EXL100 DE EXELVISION

Publié le par Dr Floyd

exl100-gamopat.jpg

L'EXL 100
est un micro-ordinateur français des années 80 conçu par Exelvision, une boite montée par d'anciens ingénieurs de Texas Instruments France qui se lancent en solo dans l'aventure de la micro-informatique 8 bits, en plein plan fumeux de 'L'informatique pour tous'.

L'EXL100 est vraiment particuliers et original sur plusieurs points : Il était équipé en effet d'un clavier et de manettes infrarouges alimentés par piles (une fonctionnalité étonnante pour l'époque !), et aussi d'un synthétiseur vocal de bonne qualité (entendre parler sa machine c'était totalement futuriste !). L'ensemble est donc composé d'une unité centrale, d'un clavier détaché, et d'un écran optionnel monochrome 12" ou couleur 14". Vous pouviez sinon le brancher en peritel sur une télévision.

Un ordinateur original également par son micro-processeur de chez Texas Instruments, le TMS7020, alors que la plupart des autres ordinateurs sont équipés soit d'un Zilog Z80 soit d'un 6502. Sa définition graphique est également un peu étrange : 320x250, et son basic (sur cartouche) un peu particulier. Bref, un ordinateur vraiment à part !

il sort en France en 1984, et il est vendu 3190 francs.

exl-100-gamopat-03.png


UN ORDINATEUR GADGET

L'infrarouge, c'est révolutionnaire, sauf que ça ne fonctionnait pas toujours très bien. Il fallait toujours vérifier si les lettres tapées au clavier s'affichaient bien sur l'écran ! De plus le clavier était insupportable avec ses touches "gomme" !

Idem pour les manettes avec une transmission de commandes lente empêchant de jouer correctement ! De plus leur prise en main est médiocre. A noter qu'il était possible de ranger les manettes dans un tiroir prévu à cet effet sur l'unité centrale.

Enfin l'esthétique générale faisait vraiment plastique et très fragile... Bref l'EXL100 n'inspirait pas confiance et ressemblait au final à un gadget plutôt foireux !


exl-100-gamopat-04.jpg


UN BASIC TRES LENT

Le basic livré sur cartouche est très proche de celui du Ti99/4A, avec un jeu d'instruction un peu lourd proposant des noms à rallonge (les fameuses instructions commençant par "call"). Et tout comme pour le Ti99 ce basic est très lent et ses possibilités en deviennent très réduites pour réaliser de petits jeux.

exelbasic--.png

exelbasic.png

PEU DE JEUX

Les programmes sortiront sur support K7 ou cartouches, ainsi que quelques rares programmes sur support disquette, pour ceux qui possédaient le lecteur 3,5 pouces. Il en existe d'ailleurs 3 versions : EXL135, EXELDISK et EXELPRO (620ko de stockage + 40Ko de RAM additionnel).

lecteur-d7-exl100.png

Pour les gamers pas grand chose à signaler, beaucoup de jeux éducatifs sans grand intérêt dans la lignée des éducatifs pour le To7 et le Mo5 de Thomson. A noter tout de même un bon jeu de tennis en cartouche, Tennis, qui s'est fait remarqué par ses beaux graphismes et surtout par l'annonce des scores en synthèse vocale (whaou !). Il existe aussi un clone de Pac-Man pas trop mal qui met en scène un poisson : Guppy.



guppy-exl100.png


exl100-pubs.jpg


FICHE TECHNIQUE DE L'EXL100 :
Constructeur : Exelvision (France)
Processeur : Texas Instruments TMS 7041 et 7020, fréquence : 4.91 Mhz
RAM : 34Ko (il existe des modules d'extension de 16ko)
ROM : 38Ko
Graphisme : 40x24 caractères, 320 x 250 pixels en 8 couleurs
Synthétiseur Vocal
Clavier : en gomme Azerty infrarouge, 61 touches
Language : Exelbasic (sur cartouche)
Ports : série, parallèle, cartouche, cassette
Prix à sa sortie en 1984 : 3190 Francs



L'EXELTEL

Exelvision sortira ensuite l'Exeltel en 1986, un EXL100 amélioré avec un clavier mécanique avec cette fois ci un câble optionnel pour le brancher (ouf !) et un modem intégré pour vivre les joies du Minitel sur votre machine ! Une nouvelle version du basic est aussi livrée avec la machine, l'Exelbasic +. La RAM passe à 82ko et la ROM à 96Ko (16Ko pour le système + les logiciels intégrés).


L'exeltel fait un peu plus sérieux avec son clavier mécanique...

Si l'EXL100 fut produit en France à St-Omer, l'Exeltel fut par contre délocalisé en Corée par Daewoo pour 2x moins cher qu'en France... Daewoo leur avait fournit jusque là le moniteur monochrome.

EXELTEL :
Modem 1200 75 bauds
RAM : 82Ko
RAM : 96Ko
Clavier mécanique
Prix à sa sortie en 1986 : 2690 F, 3590 F avec un moniteur monochrome, 4590 F avec un moniteur couleur.



UNE BELLE AVENTURE MALGRE TOUT

En concurrence avec le To7-70, le Mo5 et surtout l'Amstrad CPC, Exelvision ne réussira pas à imposer ses produits originaux, d'autant plus qu'Amstrad est en train de littéralement bouffer tout le marché en France à partir de 1985. Ils tenteront alors une approche plus professionnelle, mais sans succès.

Au final Exelvision reste quand même une belle aventure menée par des passionnés qui auront proposé un ordinateur très audacieux : unité centrale, clavier et manettes sans fil, port cartouche, synthèse vocale et Minitel. Vraiment étonnant à l'époque !


Commenter cet article

Tom et Jerry 10/09/2016 18:38

La machine a été vendue à 9000 exemplaires à l'éducation nationale, ce qui l'a provisoirement sauvée.
A l'époque, j'avais hésité entre cette machine et un CPC. Ayant pu en trouver un dans les années 2000, j'ai pu le tester (j'ai même fait une adaptation d'un jeu VG5000, Citadelle), et même si elle est sympa, la version de base est bourrée de défauts : clavier gomme infâme, manettes désagréable au possible, connexion infrarouge pas vraiment adaptée à un micro (impossible de taper vite), 32ko de ram mais en mode graphique, on ne peut pas faire grand chose car il bouffe une partie non négligeable de cet espace. Le Basic est plutôt mauvais (lent, syntaxe inutilement compliquée).
Seule vraie bonne idée au niveau hard, les cartes mémoire sauvegardées par pile et la synthèse vocale (malheureusement très difficile à exploiter en dehors des phonèmes "publics"). La machine s'est rapidement transformée en minitel intelligent pour les utilisateur ayant un Exelmodem, les autres pleuraient en voyant les softs sortir sur CPC, C64 et même Thomson alors que sur Exelvision, il n'y avait que des softs médiocres (en partie dû au fait que le bête a un hardware très particulier). Le seul jeu qui n'a pas subi l'outrage du temps, c'est le Tennis, datant du lancement de la machine !
Bref, en y réfléchissant, il y avait peu de chances pour que l'EXL100 se vende bien, surtout à cette période où le nombre de micros lancés sur le marché était proprement délirant...

martin 02/07/2016 12:25

Une belle et malheureuse histoire Franco-française, en clair quand tu as de bonnes idées et du talent, en France on te casse les reins, EXELVISION n'a jamais été adopté par l’Éducation Nationale, à l'époque où l'EXL-100 battait à plate couture par son avance technologique tous les micro-ordinateurs Thomson, si l'EXL-100 avait été américain ou Allemand il aurait inondé le marché , mais là encore une invention géniale et française avec des années d'avance sur ses concurrents est étouffée dans l'oeuf, Au passage jetez un oeil au superbe EXELTEL II qui fut la version EXELVISION Tip top du Minitel capable de faire des transferts sur des réseaux européens et qui avait aussi une fonction serveur intégrée :
http://www.ti99.com/exelvision/website/index.php?page=exeltel-ii,
ce fut une Rolls vis à vis du minitel ordinaire, mais qu'a eu choisi au final France Telecom à l'époque ? Non pas le superbe EXELTEL II , mais le minitel pourri que l'on a connu...
Meme dans ses versions suivantes des ordinateurs EXELVISION, améliorées et encore plus performantes, abusivement personne n'a permis à EXELVISION de percer le marché et de s'imposer alors que tous ses ordinateurs avaient des longueurs d'avance sur la concurrence .
EXELVISION restera une Légende, un Ovni, une exception française de talent, tuée dans l'oeuf, étouffée, comme tant d'autres inventions françaises géniales ....

Javier 26/07/2014 23:58

Desde España! Yo también tengo un exl100 actualmente guardado.... reliquia del pasado informático

Lord B 02/03/2011 18:59


pas trop évident de trouver ça en brocante quand même, surtout en bon état de marche, vu la fragilité de l'ensemble


marc 02/03/2011 14:16


une piece a denicher d'urgence en broc


Daniel 16/06/2010 19:50



Exelvision a encore des adeptes aujourd'hui, et même des développeurs. En juin 2010 un nouveau jeu vient de sortir : Sokoban, de jester. Il n'a rien a envier aux logiciels d'époque : très fluide,
entièrement en assembleur, avec effets sonores et synthèse vocale. Vous le trouverez sur le site de l'émulateur dcexel.



youki 18/05/2010 13:25



J'en ai un etat neuf avec plein de jeu , malheureusement je n'ai aucun cables :(


Sinon, j'avais assisté à sa presentation en avant premiere a un salon informatique à Nice. Il m'avait impressionné à l'epoque.


Il me semble que ExelVision avait son QG et centre d'etude à Sophia Antipolis (sur la cote d'Azur) .



Lord British 26/04/2010 07:42



ca doit pas passer sur une 100hz, un collectionneur retro doit avoir une vieille tele toute simple dans sa collection pour pouvoir faire fonctionner tous les vieux trucs



thread 25/04/2010 14:43



J'ai adoré cet ordi. Je l'ai trouvé mint il y a 3 ans en broc avec moniteur, clavier, les 2 manettes rangées dedans, 3 jeux -dont Guppy d'ailleurs qui est en effet très réussi- et le basic (le
tout en boîte).


La synthèse vocale est très bonne mais le moniteur vert 12 pouces je ne m'y suis pas fait. Je n'ai jamais pû le brancher sur ma TV (une crt 100 hertz à l'époque) : pas d'image.  Pourquoi ?
si quelqu'un a l'explication technique...



Armand 24/04/2010 21:40



Merci Doc c génial de découvrir ces machines folles du passé, vous avez quand même du bien vous éclater dans les années 80 avec ces droles de gadgets