TEST : FIFA 2007 sur XBOX 360

Publié le par Zadig

Editeur : Electronic Arts
Support : Xbox 360
Année : 2006


Entrons directement au coeur du sujet : s'agit-il d'une enième daube intersiderale ? Et bien NON !

C'est incroyable, et pourtant le dernier opus d'EA sort enfin la tête de l'eau. Il rejoint les meilleurs épisodes de la série, à savoir Fifa95 megadrive et Fifa 3DO. il aura fallu attendre plus de 10 ans ! Entre temps, ISS deluxe devenu PES et Worldwidesoccer sur Saturn ont rallié tous les suffrages des amateurs de ballon rond.

Pourquoi est-il réussi ? Trois criteres : gameplay, habillage, réseau.


Sochaux-Troyes, le football français fait rêver l'Europe entière !


1. Gameplay : l'essentiel d'un bon jeu de foot

Enfin, on a la sensation de jouer au foot avec Fifa. Les actions possibles sont plus variées, les buts systematiques et standardisés ne sont plus au rendez-vous. Il faut construire et varier son jeu. Et cet épisode le permet.

Certes c'est pas du PES, on galere pas mal au début pour défendre. J'ai pris un nombre incalculable de buts contre l'IA et en réseau car je n'arrivais pas à jouer convenablement avec mes défenseurs : placements hazardeux, tacles dans le vide, erreurs de marquage, trous béants dans le défense dans lesquels les attaquants s'engouffrent pour venir crucifier mon gardien à bout portant, bref, la totale...
Il faut dire que je sortais de PES avec sa prise en main instinctive et ses joueurs intelligents naturellement.

Il faut donc mettre mes mains dans le camboui : regler dans les options de placements dans le moindre détail, modifier la strategie, les replacements offensifs et défensifs... sinon : la CATA.
Et ce n'est pas tout, il faut être hyper vigilant en cours de partie : la moindre inattention ou un placement approximatif, et c'est le but. Il faut anticiper à outrance derrière, cà force à jouer plus défensif . L' option offensive frénétique ne paye pas.

Je trouve que ça ralenti le jeu, mais en même temps on ne se lance plus à l'aveuglette dans de grandes chevauchées avec son libero pour aller planter un but : d'une part ça ne marche plus (car il faut construire pour marquer désormais) et d'autre part, le risque du contre meurtier ext maximal.

Il faut du temps pour appréhender la maniabilité :comme le temps de réaction des joueurs est un poil plus long et leur comportement moins précis qu'à PES, le risque de foirer une action offensive et défensive est important. C'est toujours rageant de se vautrer car l'intendance ne suit pas... Cependant on y arrive en tatonnant, et le beau jeu devient au fil des parties plus évident, on se prend moins de buts casquettes et on a des occaz'.  Et oui des occaz, il est devenu difficile de marque dans FIFA07 !!! Les gardiens adverses sont redoutables et leur défense bien pensée.


On peut même faire du beau jeu... par moments...

En résumé: dans cette épisode l'adversaire défend bien, attaque bien et marque beaucoup ! Hélas, le gameplay trop approximatif de son équipe rend la tache du joueur tres délicate...il est au début difficile de donner de tres bons ballons au bon moment du fait du léger temps de latence dans la maniabilité du joueur selectionné, et parfois la passe ne va pas au joueur que l'on veut.

A ce propos il est d'ailleurs indispensable de déconnecter (même si ça ne regle pas tout) tous les modes d'assistance (passe, curseur de selection de joueur, tactiques auto, etc). il faut tout faire en manuel. C'est à ce prix que l'on progresse et que l'on s'amuse vraiment.

Après une semaine de jeu offline et online, je commence à avoir des bases saines: schéma tactique et stratégique stabilisé, occasions de but franches et réalisations plus fréquentes, beau jeu par moment, défense plus propre... Je trouve le comportement de mon équipe assez rationnel, mes décisions tactiques ont un réel impact sur le jeu pratiqué, le comportement des joueurs est logique.


2. Réalisation

De ce côté, c'est du luxe. foultitude de détails, animations différentes selon les joueurs, framerate constant, zooms, ambiance visuelle et sonore de folie. Je n'ai pas grand chose à dire dessus car c'est depuis toujours le point fort de fifa (sauf les bouses 32 bits fifa 96 et 97).


Une réalisation globale bien supérieure à PES 6...


Le mode carriere est tres bien fait, tres complet (car il pompe à mort la master league de pes) : entrainements personnalisés, choix financiers, transferts, interviews presse...


3. Réseau

Des adversaires trouvés immédiatement que le mode soit avec ou sans classement (quelle gifle pour Konami) et pas de lags pendant la partie si celui qui héberge a une bonne connexion.

Par contre c'est dommage que EA ait lésé les joueurs sur 360 en les privant de la possibilité de jouer les leagues interactives disponibles sur pc , ps2 et xbox (possibilité de jouer en réseau un véritable championnat virtuel aux dates du vrai championnat avec le club de son choix).

Clairement EA n'a pas eu le temps de finir son jeu sur ce point (syndrome Konami ?).


Conclusion

EA a été pour une fois à l'écoute des joueurs en proposant un produit innovant , bien réalisé et bien terminé (sauf la ligue interactive). Le gameplay s'avere assez riche pour une immersion totale dans le match.

On regrettera les approximations dans la maniabilité qui tendent à limiter la liberté de mouvement (totale dans PES, on y fait ce qu'on veut). On regrettera aussi la possibilité d'encore faire de grandes chevauchées pas tres réalistes, mais dans cet épisode, le but n'est plus la récompense systématique (voire plus du tout) de ce type d'action. Néanmoins, après une serieuse période de rodage, on s'amuse bien, on joue vraiment au foot.

Tous ces élèment m'amenent à proposer une note égale à celle de PES 6 sur 360. comment cela est il possible : le fond de jeu de PES est si extraordinaire que même la nullité de l'opus 360 le laisse au plus haut niveau. Toutefois, malgrè un fond de jeu plus imprécis et encore un peu limité de FIFA, il mérite une note aussi bonne , de part :
- le plaisir qu'il donne,
- l'immersion dans le jeu qu'il propose,
- et les efforts fournis par l'équipe de développement pour proposer un produit à la hauteur ...de son prix de vente. Ce qui et de plus en plus oublié par les éditeurs soit dit en passant.


SUPPOS : 4/6 (testé par Zadig)







L'AVIS DU DOCTEUR : 2 SUPPOS
Même si PES 6 sur Xbox 360 est une honte, ce dernier écrase toujours FIFA en matière de gameplay. De beaux graphismes ne peuvent suffire à noter positivement ce jeu. Si vous avez gouté à PES il est impossible de revenir au gameplay approximatif et peu intuitif de FIFA.

Publié dans TESTS

Commenter cet article

zadig 27/11/2006 22:54

petite erreur de publication : la note est en fait de 4 suppos.

steph 25/11/2006 15:41

WOUHH que ca fait plaisir enfin qu'un site soir optimiste et de la part de gamopat de + !! c'est étonnant je suis content qu'enfin quelqu'un pense comme moi on prend réellement du plaisir sur ce fifa et en + c'est tres beau franchement il manque juste le contenu auquel on était habitué depuis 2-3 ans .. :(sinon je m'etonne quand meme de la note 3.5 (que je trouve moyenne quand meme) pour un test qui est plutot optimiste ... bizzare mais si je suis decu par la note ( un petit 4 allez un effort ! ^^) je suis contenant du contenu qui est tres bien meme si j'aurais voulu ton avis sur l'absence des geste technique menuelle :)