[RETROGAMING] La série DONPACHI / Arcade

Publié le par Yan

donpachi-titre.gif

DonPachi est l'un des tous premiers gros "manic shooter", des jeux de dingues dans lesquels on fracasse à tout va en slalomant entre les tonnes de boulettes roses que nous crachent la trousaine d'ennemis à l'écran ! Vous connaissez sûrement le série de Cave initiée en 1995 avec l'extraordinaire DonPachi. Revenons sur les 4 premiers jeux de la série.



DONPACHI (1995)
Le jeu a été adapté sur Saturn et Playstation en 1996 (Japon)

DonPachi sort en 1995, est issu du génie de la toute nouvelle boite nommée Cave, construite sur les ruines de la société Toaplan (à qui l'ont doit par exemple Batsugun, le "père" des manic shooter, sorti en 1993).

donpachi.png


La 1ere chose qui frappe dans ce jeu, ce sont les graphismes, qui portent indéniablement bien la pate Toaplan/Cave, avec ces tanks de 4 étages regorgeant de détails "fait main" et des explosions de toute beauté dans tous les sens.

Frénétique s'il en est, DP n'en reste pas moins hyper lisible et sacrément jouable. L'avantage des boules roses des ennemis étant leur extrême visibilité, nous permettant de slalomer sans problème tout en explosant la horde de parasites qui emplissent l'écran. En comparaison, jouez a Dimahoo où tout le monde lance des petits ronds jaunes, et vous comprendrez le sens du mot "bordel"...

La jouabilité est donc au poil, de par la lisibilité de l'écran mais aussi grace à un level design d'une logique imparable qui permet d'anticiper naturellement les trajectoires des ennemis, nous plongeant directement dans le feu de l'action. les "hit-boxes" de notre petit vaisseau sont aussi très bien placée et il n'est pas rare d'éviter avec joie une explosion imméritée à cause d'un malheureux pixel qui dépasse comme c'est le cas dans R-Type par exemple...

Les vaisseaux justement... au nombre de 3, ils offrent chacun un style de tir et une smart bomb différente, additionnée au désormais célèbre laser qui vous ralentit mais ratiboise tout ce qui passe dans une ligne de quelques pixels devant vous ... La smart bomb alliée au laser offrent une protection totale contre tous les projectiles ... indispensable contre les boss !

Une autre particularité de DP c'est le 'hit counter' qui amasse le nombre d'ennemis abattus à la chaîne ... le faire monté est dur, mais ô combien jubilatoire. Pour la durée de vie, rien a dire... 7 niveau hyper jouissifs vous conduisant à une nouvelle mission (qui consiste a refaire le même chemin avec une difficulté encore plus inhumaine) pour finir avec le vrai boss du jeu... l'inimitable abeille géante qui hantera toute la série !


DODONPACHI (1996)
Le jeu a été adapté sur Saturn (1997) et Playstation (1998) au Japon

En 1996 vint DoDonPachi. N'y allons pas par quatre chemins, au même titre qu'un Radiant Silvergun, un Layer Section ou un Ikaruga, ce jeu est CULTE. Réussir un jeu encore plus énorme que DP tenait de l'utopie... Cave l'a fait.

dodonpachi_10.png


On retrouve nos trois vaisseaux identiques à DP et  nos habitudes de manic-shooter d'entrée, mais dès le début, ce jeu est "PLUS".

DDP pousse toutes les qualités de son son prédécesseur à leur paroxysme, gommant par la même ses défauts. ce jeu est le SEUL exemplaire PARFAIT du manic shooting. sans fausses notes, sans accrocs, une perle parfaitement ronde sortie d'on ne sais trop où. une telle perfection est inhumaine : alliance parfaite entre une gameplay démoniaque, une frénésie explosive et une démence maniaque. DDP c'est de la 2D pure : aucun chichi, juste du sprite et du pixel, pas un polygone, rien. La construction de niveaux est religieuse, on voit tout, on sait tout, et on en prend plein la gueule quand même. 

A deux, le jeu prend encore une autre dimension, les tirs emplissent l'écran, on slalome comme des dieux entre les boules ennemies et on sourit béatement (ou on gueule   "yahooo" à chaque exploit qu'on réalise en se sortant quasi miraculeusement d'une situation impossible grâce à cette jouabilité merveilleuse).

Irréprochable ... LE jeu, pur, simple. Un chef d'oeuvre !


DODONPACHI II BEE STORM (2001)

Difficile de porter un numéro 2 quand on se prétend de la lignée d’un Dodonpachi. DoDonPachi II Bee Storm pointe pourtant le bout de son fuselage en 2001. Il est développé non pas par Cave mais par I.G.S. à Taiwan. Trois modes de jeu sont présents : Practice avec seulement 4 stages, Combat présentant le jeu complet et Internet Ranking où la difficulté a été revue à la hausse.

be-storm-002.png bee-storm.png


On retrouve toujours nos 3 vaisseaux mais cette fois ci les pilotes ont des visages (et ils sont aussi charismatiques que des portes de toilettes publiques)...

En fait, quand on a jouer a DDP, ce DDP2 sent la repompe. Outre la refonte graphique qui incorpore désormais des effets 3D pour profiter de la puissance de bestioles comme la PS2, c'est quasiment le même jeu, les boss ressemblent en tout point à ceux de DDP, les niveaux changent au final assez peu. Mais c'est beau et lisible, super jouable, et surtout bien plus accessible qu'un manic shooter de base.

Quoi qu'il en soit et malgré ma déception ce jeu est excellent. Un nouveau type de gameplay fait son apparition avec l'option "scratching" qui propose tout simplement de slalomer à mort dans tous les sens (certains éléments du décors deviennent "offenssifs", à savoir qu'il vous barrent carrément la route, reste 2 solutions : les défoncer où les esquiver ... ça rend la chose encore plus jouissive). Ce mode vous permet en outre de monter une barre de puissance et d'obtenir une nouvelle smart bomb.

La seule fausse note reste la disparition des riffs acérés du rock de DDP au profit d'une techno d'ascenseur monotone et au final tout simplement merdique. Même si il est très bon d'un point de vue objectif, cet épisode 2 de DDP s'affiche comme une déception pour qui connaît DDP, mais reste un jeu monstrueux pour les autres.


DODONPACHI DAI OU JOU (2002)
Le jeu a été adapté sur PS2 en 2003 au Japon
 
Pour le 4ème volet de DonPachi en 2002, on retrouve Cave aux commandes. La recette de DoDonPachi Dai Ou Jou est simple : on reprend les ingrédients qui ont marché, on affine la sauce, on rajoute quelques épices, etc...

dodon-dai-002.jpg


La sauce, c'est les niveaux. le level design ressemble encore une fois à s'y méprendre a DDP, a quelques changement près.

1er changement : seulement 2 vaisseaux, exit l'hélico et son shoot directionnel, on a le choix entre le shoot frontal et le dispersé, la préférence shoot/laser se fait en choisissant entre 3 personnages.

Niveau épices, le compteur à combos grimpe à toute vitesse et offre l'item "hyper charge" ... mais rien a voir avec les armes au maximum, l'hyper charge s'utilise à la place des bombes. avec des effets différents : annule les tirs à l'écran, rend invincible une demi seconde, booste monstrueusement le tir pendant quelques dizaines de secondes, accélère légèrement les tirs ennemis (hé wai, y'a aussi des pièges). Bien sympa.

En gros cet épisode vaut vraiment son pesant d'cacawettes. Le jeu gagne non seulement en lisibilité, mais aussi en finesse (malgré le retour à la 2D pure), en richesse et se voit agrémenté d'un "boss mode" (appelé Death Label) où l'ont combat des boss survoltés avec l'armement max et 5 hyper charge d'office ... royal !

A mi chemin entre le remix et la véritable suite, l'épisode 4 de DonPachi a au moins le mérite d'apporter une nouvelle évolution et de satisfaire les fans du second volet comme ceux du 3ème.

Article MAJ le 19/09/2012

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

Mikachu 23/09/2012 14:47

Yo fred, sur 360 les tops sont:
Mushihimesama, deathsmiles, et Esp galuda 2, akai katana....
Tous de Cave, tous tres bons et pas chers

Mikachu 23/09/2012 14:41

Excellent topo...le passag sur dodonpachi m'a fait mouiller.
Cest quasi religieux comme tu dis......

Bon, je sais ce que la plupart des patients pensent du jeu sur ios mais je rajouterais quand meme que le meilleur dodonpachi ever , pour moi, est le resurrection sur iphone, ipad etc....
La symbiose musique/derferlante/scoring/combo et slip mouillé atteint un sommet quasi equivalent a dodonpachi .......sauf que la on peut y jouer en coulant un bronze et ça, mosieur c'est pas
rien.

Bravo en tout cas

jo73 04/05/2007 22:57

le DDP2 bee storm, n'a pas été devellopé pour les consoles , mais pour le systeme arcade d'IGS  : le PGM.il existe en version cartouche pgm, mais egalement pcb .c'est peut etre ce que tu as voulu dire, et que j'aurai mal compris ;)

Bibu 11/11/2006 10:37

Ow lala le bonheur des articles comme ça! ça m'en rapelle des moments! personnellement je tourne sur Ikaruga maintenant dans ce styl ;)

fred 10/11/2006 08:26

Excellent article qui me rappelle le reportage sur les manic-shooter de GameOne. On sent le connaisseur ! Mais je serais curieux de connaître d'autres jeux que ceux-ci en manic, mais vu la "niche", il ne doivent pas être nombreux.