RETRO-GAMING : RIVERIA / GBA

Publié le par Yoga

Editeur : Bandai (jp) et Atlus (usa)
Développeur: Sting
Support : GBA (jp et usa) et PSP (jp) mais initialement sur wonderswan color (jp)
Année : 2004 (jp), 2005 (usa)



Le prélude à une nouvelle guerre entre les dieux et les démons se profile, mille ans après la première. Prise entre deux feux, qu'adviendra-t-il de l'ancienne terre des démons, Riviera ?

Vous incarnez Ein, un ange aux services des dieux. Ces derniers, afin d'éviter une nouvelle guerre, ont choisi la réponse suivante: activer la "Retribution", un pouvoir caché permettant la destruction des démons. Cependant, cela implique aussi l'annihilation de Riviera et de ses habitants actuels...

Divers évènements vont amener Ein à trouver une alternative paisible au choix des dieux; sur la terre de Riviera, il va rencontrer différentes personnes (toutes féminines) qui l'obligeront à désobéir aux dieux.



Déroulement

On alterne entre deux phases, grosso modo. Les phases de déplacements où deux options sont possible: aller dans une autre zone et regarder. Lorsque vous regardez, un objet, un mur, etc. vous pouvez trouver des bonus ou une autre voie par exemple.

Parmis les autres phases, on compte les combats, au tour par tour. Il y a plusieurs éléments de stratégies à prendre en compte: seulement 3 personnages peuvent participer au combat, les armes et objets ont une durée de vie limitée (comme dans Fire Emblem), les overdrive de différents niveaux, etc.

Il y aussi les petites phases d'action, dans lesquelles il faut appuyer sur un bouton au bon moment, effectuer une séquence, etc. Et bien-sûr, des cutes scenes ne manquent pas à l'appel.

Sans oublier un détail important: tout au long du jeu, il semble important de devoir rester ami avec les autres personnages. Cela se fait via les différentes questions posées lors des dialogues.




GRAPHISMES :
Character design
Très typé manga, je le trouve excellent, simple mais efficace. Les ennemis sont très bien, leurs overdrives aussi.
Décors
Ils sont colorés à souhait et d'un niveau de détails impressionnant pour de la GBA. Vraiment très agréables quoique parfois trop répétitifs.
Animations
Parfois quelques animations abusives: le personnage se téléporte d'un endroit à l'autre de l'écran. Cela dit, ce n'est rien de grave et ça ne nuit aucunement à l'intérêt du jeu. Les animations des combats sont soignées, en revanche.

SONS :
Musiques
Très variées et mélodieuses pour de la GBA.
Bruitages
En grand nombre, ils sont appropriés aux situations.
Voix
Un point vraiment important: je n'ai jamais rien vu de pareil sur GBA. Il y a beaucoup de voix et de phrases différentes. Quel plaisir d'entendre les héros crier le nom de leurs attaques spéciales lorsqu'ils la portent ! "Disaresta !!", "Cadenza !" et bien d'autres.

Ambiance
Une ambiance captivante et agréable.

Maniabilité
Extrêment aisée. On ne dirige pas en détails son personnage; on choisi où aller et il y va tout seul. On choisit où regarder, et il regarde l'endroit demandé. Les phases tranquilles n'ont pas besoin d'une maniabilités particulière, cela dit. Les phases d'action généralement simples.
Bref, pas de défaut de maniabilité.

Interface
Que ce soit en déplacement ou en combats, l'interface est claire et explicite.

Durée
J'en suis pour l'instant à près de 15h de jeu et je pense qu'il en réserve encore beaucoup d'autres.

SCENARIO :
Trame générale
Le scénario est habilement révélé, petit à petit. Diverses questions demeurent sur l'origine de certains personnages et sur les véritables raisons de la guerre passée jusqu'à un stade avancé du jeu (il parait mais je n'en suis pas encore là).
Dialogues
Parfois un peu neuneu. Néanmoins, ils sont globalement excellents. Le joueur doit souvent répondre à une question en choisissant parmis plusieurs possibilités. Je regrette toutefois que les conséquences soient parfois absurdes. J'ai été bien des fois tenté de reprendre la sauvegarde pour explorer les diverses conséquences des différentes réponses. Un peu agaçant il faut l'avouer.

POINTS FORTS :
-Vraiment beau et agréable aux oreilles
-L'ambiance
-Une quête envoûtante

POINTS FAIBLES :
-Des décors parfois trop répétitifs
-Les bonus/malus lorsqu'on fait un choix stupide/justifié. Par exemple, "Mettre sa main dans la flamme" est une action dangereuse, pourtant un bonus de caractéristiques est offert si on le fait.
-(Difficile à dénicher !)


Ne vous fiez pas trop aux apparences : il a peut-être l'air d'un simple manga nippon pour ado mais, en réalité, c'est un must have sur GBA pour quiconque apprécie un tant soit peu les rpg. Très dommage qu'il ne soit jamais sorti sur le sol Européen.

SUPPOS : 6/6 (testé par Yoga)


Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

Shazam 28/03/2007 12:36

Et oui  le troupeaux d Europeens que nous sommes est devaloriser par rapport aux autres depuis toujours. Quelle frustration d etre ainsi rabaisser continuellement depuis des annees car le RPG est un genre qui marche bien sous nos latitudes, mais bon ils doivent avoir leurs raisons "qui m echappent totallement" mais bon que peut ont y faire a part apprendre l Anglai et le Japonnai, et jouer en import.
Mais c est quand meme triste de voir la consideration que l ont nous porte a nous petits Europeens. Acheter nos consolles et fermer la! Soyer deja comptemp avec ce que l ont veut bien vous donnez !!!