RETRO-GAMING : METAL SLUG / NEO GEO POCKET

Publié le par Dr Floyd

Editeur : SNK
Support : Neo Geo Pocket Color
Année : 1999















Metal Slug. La "limace de metal", une série mythique pour les gamopats. Aujourd'hui déclinée sur quasiment toutes les plateformes, de Sony à Nintendo en passant par Microsoft, cette série était avant l'exclusivité de la Neo Geo de SNK (que ce soit au format AES ou MVS). Lorsque SNK a sorti sa Neo Geo de poche, il était indispensable que Metal Slug y fasse son apparition.

Quel est donc le résultat du portage d'une borne d'arcade sur une console portable à la puissance assez limitée. Et bien, c'est tout à fait étonnant !



Vous incarnez donc Marco Rossi, membre de la force spéciale des "Peregrines Falcons". Vous pourrez également débloquer le personnage de Tarma Roving par la suite.

Votre mission : elle est simple, vous devez empêcher le Colonel Bildegaarn d'arriver à ses fins de domination militaire. Pour cela, vous disposez tout au long du jeu de nombreuses armes, outre votre flingue et votre couteau : des rockets, des grenades, une mitrailleuses. Mais surtout, vous aurez pour certaines missions, un slug à votre disposition : soit le metal slug, un tank multi-fonctions hyper maniable, mais aussi le slug flyer, un avion à réaction.

Vous allez donc casser de l'ennemi au cours des 17 missions que comporte le jeu. Mais attention : vous n'aurez pas besoin de faire les 17 missions pour affronter le boss final. Tout dépendra de vos choix et vos actions pendant chaque mission. En effet, lors des missions en slug flyer, par exemple, si vous terminez la mission vous allez à la mission X, alors que si vous vous faîtes abattre, vous vous rendez à la mission Y en parachute ! Le jeu est donc très riche de ce côté là.



De plus, contrairement à ses aînés, Metal Slug : 1st mission n'est pas un jeu d'action pure et dure, il vous faudra explorer les niveaux, souvent revenir sous vos pas, en bref, un côté plateforme super agréable sur cette petite console.
Autre changement, le système de gestion de la vie : ici, vous disposez d'une barre de vie, qui croît au fur et à mesure que vous montez en grade. Si vous perdez, vous devrez utiliser un "continue", continues que vous gagnez en ramassant des pièces tout au long du jeu. Enfin, vous pourrez sauvegarder votre progression une fois mort !

Malgré tout, on retrouve tous les éléments qui font le charme de Metal Slug, de l'action à gogo, les mimiques super sympas des prisonniers ou des soldats que vous flinguez, et surtout une maniabilité hors-pair ! Et le mini joystick de la Neo Geo Pocket fait encore une fois merveille !

Petit problème, mais vraiment mineur, la Pocket ne dispose que de 2 boutons, or le jeu a besoin de trois boutons, ce qui fait que le bouton "option" est sacrifié pour sélectionner le mode de tir, vous ne pourrez donc pas faire pause pendant le jeu.

Au niveau graphisme, la Neo Geo Pocket s'en sort plutôt bien, les décors sont colorés, réussis et variés. Les sprites (certes en 2-3 couleurs) sont nombreux et le jeu ne souffre pas de ralentissements.

La musique, elle, est fidèle à la série, et les rythmes militaires sont agréables à écouter tout au long du jeu, malgré les limites de la console.

C'est donc un jeu très réussi, un "must have " pour quiconque possède la Neo Geo Pocket.

Scénario :
Il est fidèle à la série, rien de bien original, mais c'est dans les vieilles marmites qu'on fait les meilleures soupes.

Graphismes :
Bien que les sprites soient limités en couleur, le tout est très sympa, grâce aux petites animations des personnages, très réussies. Si bien, qu'au bout d'un petit moment, on ne fait même plus attention à ça, et on remarque alors la richesse des décors parcourus.

Sons :
Elles sont fidèles aux précédents Metal Slug, limitées bien sûr par les possibilités de la console.

Jouabilité :
Comme tous les Metal Slug, c'est fabuleusement jouable. Il faut insister sur l'importance du mini joystick de la Neo Geo Pocket, qui est merveilleux.

Durée de vie :
En évitant la linéarité des missions Metal Slug : 1st mission vous obligera à y revenir régulièrement, même une fois le jeu fini, ne serait-ce que pour faire la totalité des stages. De plus, le jeu est tellement sympa, que c'est un véritable plaisir d'emmener Marco Rossi et ses Slugs dans votre poche.

Je mets une très bonne note de 5 suppos sur 6, car malgré des limitations techniques, le jeu est vraiment passionant. C'est un titre à posséder absolument si vous avez la Neo Geo Pocket.

SUPPOS : 5/6 (testé par Usebu)

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article