La fin du monde datée par David Jaffe

Publié le par Dr Floyd

apocalypse.jpg

David Jaffe
, le génial créateur de God of War 1 et 2, avant que la série ne sombre techniquement sur PS3 après son départ (framerate instable), pense que "les consoles vont s'arrêter d'ici 10 ans". Selon lui après la Wii U, la Xbox 720 et la PS4 il n'y aura plus de console, remplacées par des télés incluant directement le cloud gaming. Bref, l'apocalyspe finale, la fin du monde.


Peut-être... Mais on a dit la même chose en 1983 après le crash des consoles US (Atari, Coleco et Mattel). Les consoles s'était fini, révolu, d'un autre temps... La vie n'avait plus aucun sens.

Publié dans NEWS

Commenter cet article

ijimax 21/06/2012 00:02

L'idée est que si le contrôle total du jeu physique est impossible pour l'éditeur, une enseigne ne peut pas vendre ni revendre un DLC, elle est complètement exclue de la chaîne.

C'est plus français comme ça.

ijimax 20/06/2012 23:59

Bonsoir,

au contraire je pense que le dématérialisé c'est l'avenir du jeu. Je ne suis pas forcément pour, mais on y fonce tête baissée.
Je comprends et suis à moitié d'accord avec Lordcasquenoir. Son analyse est juste sur le combat démat/physique.
Mais il ne faut pas oublier une chose : ces revendeurs qui seraient amenés à disparaître (tels que Micromania/Gamestop, GAME…), et bien il faudrait les laisser mourir.
Je pense en effet que c'est la faute aux revendeurs et à eux seuls si nous sommes dans une telle situation.

Tout d'abord prenons en compte le prix des jeux en 1994~1996 et comparons le avec les prix d'aujourd'hui. Prenons en compte aussi le pouvoir d'achat de l'époque et celui en 2010~2012. Je laisse de
côté les cours des devises.
Si vous vous souvenez, il y a 15~20 ans, un jeu Super Nintendo coûtait 549 FF. Personne n'oubliera le fameux cas Street Fighter II (le normal !) qui valait 700 FF !
Cela peut paraître bizarre, mais en calculant les prix des différents jeux et supports de jeu je suis arrivé à une conclusion simple : le jeu vidéo est moins cher aujourd'hui.
Alors pourquoi cette "mutation" du marché ?
Attention, je ne suis nullement analyste, je réfléchis en qualité de ce que je suis : un consommateur de jeu vidéo lambda.

Prenez l'exemple d'un revendeur. Je ne fais aucune publicité, bonne ou mauvaise, mais vous savez de quelle enseigne je vais parler.
Là où ça devient intéressant, c'est qu'en prenant mes relevés de comptes des années précédentes (je les ai tous depuis 15 ans), j'ai pu relever les prix des jeux d'occasion que j'ai achetés !
Il apparaît clairement que les prix des jeux d'occasion ont progressivement augmenté au fil des années pour atteindre le niveau totalement inacceptable qu'ils ont actuellement.
Avouez-le, vous êtes autant énervés que moi quand vous voyez un jeu neuf à 70 euros et son pendant en occasion à 60.
J'ai même vu des jeux d'occasion à 65 euros !! Mais j'admets que cela est resté exceptionnel.
Les enseignes telles que celle-ci ont tout simplement asphyxié le marché du jeu d'occasion, en revendant à prix d'or des jeux rachetés au rabais. Et oui, le petit lycéen qui revend ses jeux 15
euros pièce pour en acheter d'autres, et bien 60 ou 70 euros le jeu, la différence est énorme. Avec le coup de l'avoir le pauvre est pris en otage dans la spirale de la revente et très vite il se
retrouve avec deux jeux, voire un seul. Bon en même temps, personne ne le force à faire ça, mais les commerciaux y ont réfléchi très sérieusement.
D'ailleurs, pour relancer cette fièvre, un certain abonnement à 1200 euros par an a été proposé...

Côté éditeurs ce n'est pas plus reluisant : ils ont inventé les DLC payants, qui sont plus de la moquerie que de véritables améliorations d'expérience de jeu.
L'idée est que si le contrôle total du jeu physique, une enseigne ne peut pas vendre ni revendre un DLC, elle est complètement exclue de la chaîne. Pour cette raison (entre autres) on voit des
dérives telles que des DLC qui sont de simples clés activant des portions de code déjà présentes sur le disque, ou encore le célèbre online pass (online ticket au Japon).
Ajoutez à ça l'interface utilisateur de la PS Vita qui favorise clairement le comportement "online".
Pourquoi ne cachent-ils pas les vignettes des jeux absents de la console ? Quand vous touchez la vignette d'un jeu absent, un joli pop-up vous dit à peu près "veuillez insérer la carte de jeu".
Au final, acheter un jeu physique, même neuf, devient contraignant, et on finit par prendre en ligne un ou deux jeux, comme ça. Et c'est trop tard.
Pour toutes ces raisons, il n'y a même pas besoin de baisser les prix en ligne des jeux !
Vous l'aurez compris, ici je parle de ma propre expérience. Mais je pense qu'elle n'est qu'une n-ième version de ce que tout le monde vit.

Nous sommes en pleine guerre éditeurs/revendeurs. Non seulement nous sommes spectateurs, mais aussi les seuls perdants.
Entre les collectons, les DLC, les online pass, les occasions horriblement chères, les abonnements, et autres choses qu'ils vont trouver, je pense à une chose : j'ai dit plus haut que le jeu vidéo
était moins cher aujourd'hui : j'ai menti.

Tadeka 19/06/2012 17:13

"D'un jeu de folie arcade (le 1 et 2) on est passé à une génération de jeu de kéké gamer habitué aux films interactifs comme Uncharted !"

"leur modèle de fonctionnement étant dépassé, tout comme les PC face aux tablettes."

Qu'est ce qu’il faut pas entendre comme conneries sur ce site .
Sinon, le jeu vidéo dans les nuages va fatalement s'enraciner sous peu et ça ne sera peut être pas une mauvaise chose, car les console tels que nous les connaissons ne vont, à mon humble avis, pas
disparaitre pour autant .

kenchiro 19/06/2012 10:34

jaffe + 10

Lordcasquenoir 19/06/2012 10:26

Contrairement à ce qui se dit plus haut, je ne crois pas que les consoles proposant un contenu entièrement dématérialisé aient un grand avenir, du moins pas encore. Il n'y a qu'à voir le four que
s'est payé Sony avec la PSP Go.
Déjà il y a un gros problème d'infrastructure. Tout le monde n'habite pas dans le centre de Paris, et dans nos belles campagnes le débit des connexions est plus ou moins aléatoire. Le constructeur
qui ferait l'impasse sur cette partie de la population, laisserait le champ libre à d'autres intervenants moins extrémistes.
Ensuite, le support physique quoi qu'on en dise reste plébiscité. Comment ferait la petite grand mère pour offrir un jeu à son petit fils à Noël ? Qu'en serait il du marché de l'occasion. Les jeux
non revendables ne sont pas pour moi achetables, et je pense ne pas être le seul. L'économie du marché de l'occasion finance les achats de jeux neufs. Il n'y a qu'à voir les chaines de distribution
telles que micromania et la fnac par exemple qui ne faisaient pas d'occasion à la base, et qui ont été contraintes de s'y mettre. Supprimer le marché de l'occasion serait suicidaire pour les
distributeurs et pour les fabricants. Il y a d'ailleurs fort à parier que les distributeurs conscients du problème résisteront en refusant de vendre en boutique des consoles les court circuitant
par la suite.
Et même si on se retrouvait dans dix ans avec une entente entre fabricants pour ne proposer que des consoles, nécessitant de passer par le Cloud pour jouer, il ne faudrait à mon avis pas longtemps
pour que de nouveaux intervenants fassent leur apparition et raflent une grosse partie du gâteau en revenant à des supports traditionnels.
Ceux qui prédisent la fin du support physique et des PC sont les mêmes qui nous annoncent que face de bouc dominera le monde l'année prochaine. Moi je prédis que ça aura disparu de la toile d'ici 3
ans, et pis c'est tout. Je n'y crois pas, mais je fêterai Noêl en septembre quand même au cas ou les incas auraient eu raison.

baracouda 19/06/2012 09:50

Et il y a une 10éne d'années on disait que dans 10 ans tout serait dématérialisé... C'est pas encore tout à fait le cas !

Thread 19/06/2012 09:10

Godemichet of War est devenu une vaste blague pour ramasser du blé (les opus psprout à la durée de vie ridicule et même la double exploitation en classic HD, même si pour le coup ce ne sont pas les
seuls).
D'un jeu de folie arcade (le 1 et 2) on est passé à une génération de jeu de kéké gamer habitué aux films interactifs comme Uncharted !

reste que moi aussi je suis persuadé que la prochaine génération de consoles sera la dernière, leur modèle de fonctionnement étant dépassé, tout comme les PC face aux tablettes.

Ne nous leurrons pas, le cloud gaming et le contrôle total du hardware et du software que l'on a chez soi par des entreprises à distance c'est déjà en route et inéluctable !

Adieu jeux d'occasion pas cher et jouables dans 100 ans sur sa console chérie.
Bienvenue à Steam et au Cloud gaming qui t'en privera demain car l'éditeur ne veux plus proposer dans son catalogue un jeu trop vieux (même si tu l'a payé et au tarif maxi car pas le choix !) ou
qui est revendu à un concurrent (repaie ton jeu chez lui) ou encore qui le supprime comme ça du jour au lendemain !

Ta connexion haut débit déconne ? Ben tu joueras pas ce soir ! Tu ne regarderas pas ton bouquet de chaînes TV ADSL (ou fibre) non plus d'ailleurs !

Tu es un connard du début des années 2010 qui achète du dématérialisé ? Tu paieras ta connerie en 2020 en étant l'esclave pathétique des multinationales du jeu !

Bon allez je vais me faire un petit Syndicate/Deux EX pour purger tout ça !!

jaffe 19/06/2012 02:44

"le génial créateur de God of War 1 et 2 (avant que la série ne sombre sur PS3 après son départ)"

Ah oui c'est vrai,la série sombre vachement sur ps3,god of war 3 c'est pas un bon jeu,c'est sans doutes pour ça que tu lui a coller un 5,5/6 quand tu l'as testé,et qu'il s'est pris des 9/10 ou des
19/20 partout ailleurs!!

Joris73 18/06/2012 21:44

Il a raison, la derniere véritable console sera la WII U. La xbox 3 n'est déjà plus réellement une console.