LE HASARD DANS LE JEU VIDEO

Publié le par Dr Floyd

drhfloyd.jpgLe gros problème du jeu vidéo actuel, c'est qu'il ne tient plus du tout compte du facteur replay, et pour pousser un peu plus loin, du facteur hasard (nous reviendrons plus loin sur ce dernier point). Le public a aujourd'hui admis que le jeu vidéo est un produit de consommation que l'on doit terminer le plus vite possible pour montrer qu'on est un vrai "gamer", que l'on range définitivement ou que l'on revend après seulement quelques heures de jeu. La fameuse "génération Playstation".

Bref, le jeu vidéo s'est aligné sur l'industrie cinématographique. On ne joue plus aujourd'hui, on regarde des films interactifs. On apprend par coeur des touches, des combos, des séquences complètes de jeu, et une fois fini ce jeu n'a plus aucun intérêt. C'est un peu comme si un film s'arrêtait toutes les 30 secondes pour vous demander d'appuyer sur une série de touches.

PS3-fanboy.jpg


Un vrai jeu vidéo doit rester un défi, pas un exercice de mémoire. Marre des Splinter Cell, des Zelda, des Assassin's Creed, des Uncharted, des Gears of War, où il faut apprendre le jeu, apprendre par où passer, où est caché l'ennemi, le trésor, le piège... Quel est l'intérêt de savoir que dans 15 mètres il faut aller à gauche, ou à droite dans 22 mètres ? De toute façon vous n'avez pas le choix ! Quel est l'intérêt de savoir qu'ici il faut faire croix, triangle, croix, rond, carré ? C'est idiot !
Est ce jouer que d'apprendre par coeur des combinaisons de touches et des parcours ? Non, c'est perdre son temps, c'est de la branlette vidéoludique. Le jeu devient un film dont on vous empêche simplement de voir trop rapidement la fin. On vous file des missions ? Quelles missions ?! Tout est scripté à l'avance ! Le challenge n'est pas de réaliser la mission mais d'apprendre comment est conçu le jeu et de contourner ces pièges. Autant regarder une démo tourner toute seule.

Le jeu vidéo est devenu le loisir des casuals qui s'emmerdent, conçu par des programmeurs frustrés qui auraient rêvé de devenir réalisateur de cinéma, et le vrai gamer lui est totalement oublié. Le plus bel exemple est Metal Gear Solid, sûrement la plus belle arnaque médiatique de tous les temps. Ideo Kojima est un artiste, mais n'y connaît absolument RIEN en jeux video. Alors je ne dit pas qu'il faut supprimer les jeux de "couloir", car cela reste un bon divertissement popcorn, mais il faut à côté de ça des vrais jeux vidéo, car n'oublions pas que dans "jeu vidéo" il y a le terme JEU.


Et pour jouer il faut un vrai challenge et y inclure une part de hasard que l'on tente de maîtriser. Voilà pourquoi Tetris a été un succès monstrueux : hasard des briques + challenge = durée de vie infinie. L'intérêt d'un jeu ne se base pas sur le nombre de niveaux, la taille de la map, ou la qualité des graphismes, mais sur le fait qu'on puisse y rejouer indéfiniment. Voici aussi pourquoi Geometry Wars Retro Involved 2 sur XBox 360 est certainement le meilleur jeu de la console. Là on joue, on a de vrais réflexes, et ce dès la première partie, ou ne reste pas là à se demander si il faut faire croix rond carré ou carré triangle croix. Le débutant doit avoir sa chance, connaître aussi bien le jeu que n'importe quel expert, même si au final il sera certainement moins bon. Les bons jeux de pinball sont le meilleur exemple de jeu parfait, comme Kirby Pinball sur Gameboy ou Wild West Pinball sur iPhone.


tetris.gif


Attention, je ne veux pas dire par là que tous les jeux rétro, ou au style rétro, sont bons. Oh que non ! Pour moi Pac Man, pour citer l'un des plus célèbre,  est un très mauvais jeu. Tout est basé sur le par coeur. Alors bien sûr on peut y jouer en ignorant ces modèles, mais au bout de quelques centaines de parties ils vous sauteront aux yeux et vous commencerez à "jouer" comme un robot.
Idem pour Sonic, qui est tout sauf un jeu vidéo, idem pour Pitfall, un jeu de légende, mais à l'intérêt vidéoludique proche du néant absolu. Tous ces jeux s'apprennent par coeur.

Accepteriez vous par exemple d'acheter un jeu de société et d'y jouer une seule fois ? De gagner à chaque fois ? De savoir à l'avance ce qu'il va se passer ? Jouer, le jeu vidéo sert à être jouer et rejouer, sans lassitude possible, tout comme les grands jeux de société et autres jeux de carte. Le fameux gameplay ancestral.


des.jpg

Dr Floyd 

Publié dans EDITO

Commenter cet article

Inuzukaa 19/05/2010 19:15



Je suis en partie d'accord avec cet article, mais je me permettrai de dire que citer Tetris en tant que jeu de hasard et de découverte permanente n'est pas la meilleure idée qui soit... en effet,
dans tetris, on dévelloppe toujours la même stratégie : faire 4 ligne égales puis mettre un bloc 4x1 pour scorer...


Quand tu joues à un jeu "par coeur", tu y joues pour découvrir une histoire, t'identifier aux personnages, voyager, etc.... mais tu prends quand même ton pied !


Si on critique le fait que la plupart des jeux soient des "films interactifs", on oublie que le but de la plupart des joueurs n'est pas de devnir un power haxxorz apres 1568225 h de jeu à faire
TOUJOURS la même chose selon le même principe, ce qui, avouons-le, devient vite chiant si on n'est pas à 100% dans le trip... aujourd'hui, on joue pour se détendre ( parfois entre ami, c'est pour
ca que le multijoueur est l'un des plus gros atout de pas mal de jeux actuels, ce qui ne me pose pas le moindre prob, tiens un jeu multi n'est-il pas théoriquement infini et soumis au hasard )...
que je mette 50 h à finir un jeu à 100%, c'est bien, parce que c'est 50h de plaisir que j'aurais passée.... produit de consommation, ok, t'as le droit de pas être d'accord, mais laisse-moi faire
mon bizness.


Et c'est pas la peine d'insulter les devs non plus... Kojima s'y connait en jeux vidéos, ne t'en déplaise, car tu prends ton pied avec le gameplay ET avec l'histoire, ok c'est un "film
interactif" mais quand tu l'auras fini tu diras "wow" et ca ca vaut toutes les heures passées à jouer à tetris du monde.


Mais il est vrai que toute ludothèque devrait avoir au moins un édition de tetris :p



Gamophobe 08/05/2010 20:16



hé oui mais déja le résultat d'un lancé de dé n'est pas un hasard, suivant la force l'inclinaison du lancé et la surface sur laquelle il roule... tirer une carte pareil on peut calculer la
probabilité le vrai hasard c'est autre chose, c'est le chaos ^^



kenchiro 08/05/2010 14:42



pffff n importe quoi cet article,une fois de plus le DOC a encore perdu l occasion de fermer sa bouche!!! Personne viens le defendre? Surprenant



rixor 07/05/2010 18:57



D'accord avec toi mec,c'est vrai qu'est ce qu'on s'emmerde par rapport à avant .



pcengined 07/05/2010 18:38



"On apprend par coeur des touches, des combos, des séquences complètes de jeu, et une fois fini ce jeu n'a plus aucun
intérêt"


 


completement à la ramasse le doc , comme d'hab ...


et les jeux de plateforme, les beat, les shoot sur 8 et 16 bits c'etait quoi ???????????


 


doc, boulet un jour, boulet toujours...



Kaz 07/05/2010 16:41



Entièrement d'accord avec Olivier... A l'époque un Contra ou Castlevania (pour ne citer qu'eux) c'était du par coeur, les obstacles apparaissent toujour au même endroit. Bien sûr il faut quand
même de la dextérité pour en voir le bout (je me demande si j'arriverais encore à finir Castlevania 1, à force de jouer à des jeux toujours plus simples lol) mais c'était de la mémorisation.


C'est justement cet argument qui me donne l'impression que ton avis est contradictoire Doc' : les oldies c'est comme ça que ça marche : mémoire + concentration + réflexes + dextérité. Mais de nos
jours qui a envie de dépenser 60€ pour faire du scoring ou battre un record de lignes à Tetris ? Il faut un but, un scénario maintenant, et accepter une évolution, sans aller jusqu'à la
casualisation extrême bien sûr. Perso je suis un gros joueur depuis le 2600 et le Super Cassette Vision (lol) et sur toutes plates-formes et l'évolution ne m'empêche pas de m'amuser, même si les
jeux sont trop simples et que les wiimotes, PS Move et Natal me sortent par les yeux...


En ce qui concerne le hasard, là je dis NON !!


C'est justement pour ça que j'ai accroché au JV depuis tout petit, il y a peu de place au hasard, contrairement aux jeux de société à base de dés et de cartes qui m'ennuyaient à mourir.



Olivier 07/05/2010 14:18



Je ne comprends pas trop l'article. Cette absence de "hasard" n'est pas le monopole des next-gen... Quand je jouais sur Amstrad, Amiga, NES, et j'en passe, je devais connaitre le jeu quasiment
par coeur pour le terminer. Chaque partie se ressemblait et les bad guys surgissaient toujours du même endroit... La majorité des jeux rétro entrent dans cette catégorie...


Le facteur replay dépend du joueur, de ce qu'il attend d'un titre. J'ai terminé UNCHARTED 1 et 2 plusieurs fois chacun, et je vais sans doute bientôt les refaire. La replay value dépend du
joueur, pas du testeur et/ou webmaster aigri qui aime cracher son venin par pur plaisir et qui croit détenir, seul, l'unique vérité.


 



waltari 07/05/2010 14:16



je ne peux que conseiller fantavision sur ps2 au doc!


un jeu video,ça se passe devant un écran et le joueur agit sur ce qui se passe sur cet ecran à l'aide d'une manette et autre peripherique.


que le jeu soit fun,chiant ou naze,ça reste un vrai jeu video.


apres,les descriptions du doc sur ce que doit etre un jeu video ne concerne que son avis!



Axis 07/05/2010 13:49



Aléatoire ? Aucun algorithmes ne peuvent générer de "l'aléatoire" sur des machines dite logique ! Le hazard n'existe pas en infomatique ! On peut calculer des statistiques pour modifier le
comportement d'un jeu et donner une "illusion" de hazard aux joueurs.


Maintenant le jeu d'aujourd'hui même si ils sont spectaculaires, ils ont moins d'âme car ils n'ont plus ce coté "artisanal" de la microinfomatique des année 70, 80 et 90. Le jeu video n'est plus
une oeuvre mais un produit formaté pour plaire au plus grand nombre. Bienvenue dans la mondialisation.


 



Gast 07/05/2010 13:23



De l'aléatoire dans le jeu ? OK, je vous laisse 3 mois pour faire une démo d'un RTS complètement aléatoire (par l'IA des adversaires par exemple) tout en étant certain que le joueur va s'amuser,
malgré l'émergence de règles qui sera certainement incontrôlable... Car c'est très simple de faire un lancer de dés sur un choix de brique qui descend (on ne gère qu'un seul paramètre)


Et je rajouterais que je suis d'accord avec Mizou et Van-Lock, les goûts et les couleurs se discutent (même si je ne suis vraiment pas fan de jeux-films intéractifs)


Bref, tout ça pour dire que faire un jeu très complexe (contraintes des éditeurs, car ce sont eux qui payent, il ne faut pas oublier ça) et être sûr que le joueur s'amuse (ça reste le leitmotiv
de la plupart des designers, ne mettez pas tout le monde dans le même panier) est de plus en plus hardu.


C'est très facile de critiquer, mais gardez à l'esprit les réalités d'aujourd'hui en tête.



Jeremy 07/05/2010 11:48



Une réponse du Doc à tous ces interressants commentaires serait la bienvenue non?



Anc 07/05/2010 11:37



perso,je trouve l'idée de comparer un jeu de société à un jeu video assez bonne, mais entre se faire un monopoly et un dead space, on va dire que la valeur emotionel et fun est carrément autre !


 


Quant à l'idée de critiquer le par coeur, j'ai refais le mois dernier megaman 2 a 5 (le premier est impossible... snif) et ghost n goblins, des jeux que tu mets en avant sur ton site comme des
bombes, ne va pas dire que c'est pas du part coeur ?!



lucas 07/05/2010 10:11



Je suis pas d'accord on peut tres bien s'amuser sur des jeux qu'il faut apprendre pas coeur, il m'arrive de rejouer à gouls'n ghost que j'avais sur ma supergrafx et meme 20 ans apres je sais
exactement ce qu'il faut faire, mais j'ai toujours beaucoup de plaisir à parcourir ce jeux. Pour connaitre un jeux parcoeur il faut déjà y jouer une tonne d'heure, et si on joue autant à un jeux
c'est bien qu'il vaut le coup, autres exemples tous les shoot de cave.



baracouda 07/05/2010 09:51



Pas du tout d'accord, je vois pas ce qu'il y a à apprendre par coeur dans les jeux récents bien au contraire !


Par contre dans les vieux jeux d'arcades là oui il fallait apprendre par coeur par ou aller arriver un mob et comment l'éviter le mieux possible pour espérer le finir en 1 continu ou scorer comme
un malade...


Tous les scoreurs arcade connaissent d'ailleurs leurs jeux par coeur et il n'évolue presque pas entre 2 parties.



George Abitbol 07/05/2010 09:44



Bel article en bois ! Un beau ramassis de clichés aussi prévisibles que ceux qu'ils dénoncent.


Les jeux se divisent en 2 catégories un point c'est tout : ceux que l'on aime et puis les autres.


Alors joue à tes jeux au gameplay ancestral et laisse le soin aux autres d'apprécier les merdes casual que tu dénigres à longueur de temps.


Aller me comparer Tetris et Gear Of War ...


Le Doc est un fascite de merde, UN FASCITE DE MERDE !!!



Gamophobe 07/05/2010 07:48



pour faire plaisir au Doc on va faire un gears of wars avec niveaux et monstres aléatoires ! ha tu tombes sur le boss de fin au début de la partie ?



merton 07/05/2010 05:39



Idem que le commentaire au-dessus: il en faut pour tous les gouts. Tu donne ton avis de joueurs accro au scoring, je l'ai été aussi pendant longtemps mais le temps passe, il se fait aussi plus
rare. De ce fait j'apprécie aussi un jeux qui me dirige si c'est fait de manière agréable. J'aime me faire un golden axe, un counter-strike-source ou un shadow of the colossus voir un tetris,
cela va juste dépendre de mon humeur et du contexte.



Mizou 07/05/2010 04:28



Je suis d'accord avec van lock et je rajouterais que tous les genres de jeux ont leur place. On ne joue pas à un metal gear guns of
the patriots (jeu génial selon moi) pour les mêmes raisons qu'on joue à tetris, street fighter ou mario... Aussi
beaucoup de jeu de l'époque que tu sembles regretter sont également basés sur le par coeur et sont toujours aussi cultes et joués malgré leur grand âge, là encore je citerais mario mais aussi flashback, ou même les bons vieux shoots. Si on devait jouer
uniquement pour le scoring on se priverait de tout un pan du jeu vidéo qui, sous une autre
forme, est tout aussi jouissif (un film interactif? pourquoi pas, du moment que c'est bien fait) Que certains créateurs de jeu
soient des réalisateurs refoulés n'est pas un mal, car le jeu vidéo, peut-être plus que dans le
cinéma propose des moments complètement géniaux en terme de mise en scène et de sens du
spectacle.


Bref, du moment que tous les genres peuvent coexister et satrisfaire un maximum de monde il n'y
a pas lieu de se plaindre. Il faut arrêter d'être si sectaire. L'ouverture et l'éclectisme sont des preuves d'intelligence.



ReNKaNaaN 07/05/2010 01:50



Il y a donc sur cette terre une personne qui détient la vérité absolue !!!! ????


Waooouuhhhh !!!!



Van-Lock 07/05/2010 01:05



Je pense qu'une chose n'est à pas oublier, c'est que les jeux "d'antant" sont ce qu'ils sont avant tout à cause des limitations techniques qui ont au fond ont toujours bloqués les créateurs de
jeu d'aller plus en avant et ce à chaque générations. Je sais qu'on peut me contredire en citant justement Geometry Wars mais il faut pas oublier que c'est un genre d'adaptation moderne d'un
style "ancestrale".


Ce que je veut dire c'est que si on imaginait une réalité alternative loufoque où le jeu video aurait fait ses premiers pas sur des machines et technologies de puissances égales à celle
d'aujourd'hui, je ne pense pas qu'on se serait contenté d'inventer d'abord le scoring et l'aléatoire. Ce genre de jeu n'a existé qu'à cause des limitations de l'époque, parce-que c'était ce qu'il
y avait de mieux à faire. Après le contre exemple devient justement les pitfall, sonic, etc... Mais c'est ainsi, le jeu video doit exister en tirant partit de la nouveauté c'est comme ça qu'on
avance.


Je vois pas où est le but de se pleindre et descendre en fleche le JV d'aujourd'hui dans la mesure où justement les nouveau moyens disponibles dépassent le simple fait d'imaginer des jeux comme
purement désigné dans l'article. On ne ferait pas un casse brique à 50 millions de $ avec l'unreal engine 3. Et tant que ce genre de jeu continue de perdurer comme GW et autres, où est le
problème?


Aussi géniaux qu'étaient les jeux video qui ont bercé notre jeunesse, on en est aujourd'hui, à mon humble avis personnel, à ce qu'il doit être aujourd'hui, même si c'est triste à dire et que je
regrette aussi beaucoups de voies qu'empruntent beaucoups de jeux.



XtremGaia 07/05/2010 00:49



Je pense aussi qu'il y a un part de verité mais tout ne se base pas sur une durée de vie illimité, un hasard tout le temps... En aprticulier les flipper, je trouve pas ca marrant. De plus, je
contredis un peu ta definition du jeu video car j'ai joué a Sonic, je me suis amusé a Sonic, et je peux y rejouer tous les jour. Ce n'est pas vrai pour les Sonic recent cependant qui manque de
charme et de personnalité.


Je pense que dans une argumentation de definition du JV,  il y aura une grande part de subjectivité et non pas de vérité general.


J'aime les JV où l'univers est intrigant, où le scenario t'absorbe, où y'a de l'imaginaire a foison, où y'aura de la nostalgie, où y'a eu de la frustration... Bref le JV, c'est une serie de ligne
de code servant a passer un peu de temps et a  apporter le maximum d'emotion et de sensation possible. Amusons nous simplement :)



taraf 07/05/2010 00:15



J'avoue ne pas très bien comprendre l'article. Ton message est clair et défendable mais ta façon de l'amener est assez étrange, tu mélanges un peu tous les genres de jeu au début pour arriver à
un unique genre à la fin et qui est forcément le meilleur. Tout cela alors que ces jeux n'ont strictement aucun rapport entre eux ni dans ce que l'on en attend ni dans le plaisir qu'ils donnent
qui est différent.


Que tu aimes bien les jeux à partie rapide et où il faut avoir des réflexes de surexcité dès que ça monte trop en difficulté c'est ton choix mais des fois on a quand même envie de se poser un
peu. Perso, je ne peux pas jouer à Geometry wars plus d'une demie heure, je serai capable de faire une crise d'épilepsie. En plus, j'aurai trop peur de devenir fou.


Bref je relirai ça demain, je me trompe peut-être



caejas 06/05/2010 22:57



En même temps je ne veux rien dire mais TOUS les vieux jeux de plateforme et même mtn c'est du parcoeur, jore c'est  une grande nouvelle et ce n'est que récent. Maintenant le problème du
jeux video c'est que contrairement au début on l'a complètement assimilé nous sommes passé du WAHOOOO TROP BIEN a Ok stun jeux video. QUI sincèrement arrive a retfouver les vrais frissons des
premieres prise en main de manette ? Alors que bon du Mario........ ça c'est du par coeur ! D'ailleur suffit de voir les mecs qui finisse le jeux en 5 min. Bref phénomene connu DEPUIS toujours
sauf que aujourd'hui on s'en lasse.



mimix 06/05/2010 22:40



réflexion intéressante... c'est vrais qu'un jeu vidéo au sens de jeu de société c'est pas si courant de nos jours. mais sans doute car sur ce créneau, il n'y a peut-être plus grand chose à
faire...



Joris73 06/05/2010 22:34



C'est pour ca que les jeux de combat, voiture et party game fonctionne si bien.


Dans mario kart c'est toujours différent, dans mario party pareil, street figther...


Mais il y a aussi les jeux multijoueur comme halo ou chaque partie est différente.



Popol 06/05/2010 22:21



"de la branlette vidéoludique"


 


LOL LOL LOL



Alex 06/05/2010 22:20



Comme le poker, un joueur ne s'en lasse jamais


 


Très interessant doc ton papier



Pheldge 06/05/2010 22:11



Je plussoie.


Je viens de découvrir Splinter Cell sur Xbox, et ça me saoûle déjà : faut apprendre tout quasi par coeur, les combinaisons de touches pour faire telle ou telle action à un moment précis. Si tu
loupes le truc d'un quart de millième de poil de cul de babouin, t'es mort... Bonjour le "ludique".



Bombseb 06/05/2010 22:06



ouaouh je ne savais pas.... j'y pas assez joué surement...


 



Dob 06/05/2010 22:01



dans pac man il est possible d'apprendre par coeur un parcours pour chaque tableau qui fait que jamais un fantome ne te touche,


  j'ai déjà vu les schémas dans un magazine



Bombseb 06/05/2010 21:57



Salut Doc, je suis d'accord avec toi sur le fond, mais pas pour pacman


Pourquoi dis tu que pacman est basé sur le par coeur ?? il n'y a rien de prévisible dans pacman....



dreamparadox 06/05/2010 21:35



Il y a une part de vérité dans ce que tu dis la.


Mais comment expliques tu alors que nous revenions toujours sur des jeux comme SONIC?