Les jeux à 2€ c'est le MAL !

Publié le par Azerty0210

Regident-evil.png

Selon Reggie le Fils tant Aimé, Capitaine America de Nintendo, les jeux disponibles sur AppStore, Android Market ou autres... c'est le mal !

En coûtant généralement quelques $ ou €, ils auraient un impact négatif sur la mentalité des consommateurs (???!!!). Il pense que par ricochet les acheteurs estimeront que les jeux ne devraient coûter que 2€ sur tous les supports, les gens oubliant au passage les frais de production et de distribution plus élevés...
Allez du Reggie-Show dans le texte :

“Je pense que le plus gros risque pour notre industrie actuellement ce sont ces jeux bons marché au format « jetable » pour le consommateur. Angry Birds est une très belle expérience, mais comparé aux centaines de jeux vendus 1 ou 2$, je pense que ça créé chez le consommateur une mentalité visant à penser que les jeux devraient être vendus 2$. Je pense d’ailleurs que certains de ces jeux sont déjà vendus trop chers à 1 ou 2$, mais c’est une autre histoire."

On sait que l'ennemi actuel de Nintendo c'est Apple, d'où ces déclarations. Une façon de nous prévenir (préparer) que Angry Birds sur 3DS sera à 50$ mon cher Reggie (Dent Evil) ?

Publié dans NEWS

Commenter cet article

Grebz 09/02/2011 12:27


D'accord avec Ouais_supère, sauf pour la dernière phrase. L'art n'est pas né avec l'argent, les premières formes d'art avaient plutôt une vocation religieuse. Étaient-elles consciemment de l'art ?
Probablement pas, mais on s'éloigne du sujet.

Autant je trouve que les jeux à 50 euros et plus sont un scandale et un non-sens, autant je pense effectivement que, d'une façon générale, l'habitude du gratuit peut avoir des conséquences
négatives.

D'une part, il est normal pour les créateurs (individus ou entreprises) de rentrer dans leurs frais lors de la création d'un jeu (restons dans le domaine du jeu vidéo), d'autre part du côté des
joueurs, plus on possède et moins on utilise. On a tendance à prêter plus d'importance à un jeu qu'on a acheté et qu'on cherche à rentabiliser en le finissant et en le retournant dans tous les
sens, plutôt qu'à tester en diagonale les 30 jeux qu'un pote vous a filé sur son disque dur portable.

Effectivement, je suis convaincu que si les entreprises de jeu vidéo essayaient (essayez, bordel !) de vendre leurs jeux à 20 euros, les clients hésiteraient bien moins. L'achat d'un jeu pourrait
devenir plus facilement compulsif. "Oh... 20 euros ? Allez, je me le prends...". Alors qu'à 60 ou 70 euros, t'y réfléchis à 2 fois.

Seulement le problème, c'est que beaucoup de joueurs sont persuadés que les 70 euros vont directement dans la poche de l'éditeur. Bah en fait pas du tout. Quand vous achetez le dernier Activision à
70 euros, Activision va toucher environ 5 euros. Et le reste ? Bah la TVA déjà, et puis la part des constructeurs (oui, Nintendo, Sony et Microsoft touche de l'argent sur les jeux faits par les
autres sur leurs consoles ! C'est scandaleux mais personne n'ose se rebeller par peur d'être black-listé), la marge du magasin, etc.

La solution à mon avis, ce serait la vente directe au consommateur, mais ça engendre d'autres problèmes (relations entre éditeurs et distributeurs, mise en avant du produit auprès du grand public,
etc.).

Bref, le problème est complexe et croyez-moi, les éditeurs de jeu ne sont pas les mieux lotis. Les constructeurs par contre sont des beaux enfoirés. Et quand ils sont à la fois éditeurs ET
constructeurs...


Ouais_supère 09/02/2011 11:19


Je serai moins critique que certains à l'égard des propos du bonhomme.
Je ne crois pas que l'on puisse nier que l'habitude d'avoir les choses pour rien ou presque, surtout lorsque l'on considère un domaine "artistique" ne modifie pas en bien les mentalités.
Ou bien il faudra accepter que le jeu vidéo soit un produit de consommation courante, et alors il ne faudra plus se plaindre d'être traités comme de simples consommateurs (ce qui, certes, est déjà
pas mal le cas) et que la créativité soit abandonnée car non rentable.

Et puis on sait très bien comment ça se passe: si tout est dévalué, alors on voudra tout mais on ne jouera à rien, de la même façon qu'aujourd'hui on écoute mp3 après mp3 sans être fichu, un an
après, de se rappeler de la moitié de ceux-ci.
Et ça, ça n'est pas forcément un problème de qualité, mais bien, comme le suggère le mec, de mentalité: si ça ne vaut presque rien, alors ce sera traité comme quelque chose qui ne vaut pas grand
chose.

Le fruit de la création, de l'imagination, de l'intelligence, et du talent doit avoir un prix à la hauteur des qualités qu'il requiert.
Le jour où il sera gratuit, l'art disparaîtra.


baracouda 09/02/2011 10:45


C'est sur que certain jeux à 2€ pourraient largement se financer uniquement avec de la pub et être gratos.
Après même les grosses prodes c'est totalement anormal de payer des jeux 60/70€. Je pense qu'en faisant les jeux à 40€ maxi ils en vendraient beaucoup plus.


Thread 09/02/2011 08:36


c'est encore trop cher ! Les jeux devraient être gratuits d'abord ! ^^ Euh je veux dire LES BOUSES devraient être gratuites ! ^^


Oken 09/02/2011 08:33


Ce qui est mal c'est de vendre 50 € un jeu qui n'a pas nécessité des montagnes de travail. Et vendre un jeu 10 fois moins cher, mais à 100 fois plus de personnes ça les gènerait ?
Il y a de la place pour les jeux à 3 € et ceux à 50 €, de la place pour les joueurs occasionnels et pour les plus accros, pour les petits et pour les gros. C'est juste que ça les énerve de se faire
piquer le marché des jeux "pas cher". Ils en ont largement profité et grassement. C'est un bon coup de pied au cul pour qu'ils se bougent un peu. Mais malheureusement je n'y crois pas trop.


mad_zero_0 08/02/2011 23:38


Moyen pour le jeu de mots final... Mais le photomontage rend plutôt bien! :)