[PREVIEW] DANTE INFERNO / PS3

Publié le par Shion

dante-inferno-004.jpg  DANTE INFERNO
Preview PS3
Prévu également sur Xbox 360

GENRE: Beat'em Up/Action/Plateforme


Développeur : Visceral Games
Éditeur : EA


SORTIE: Février 2010
(Europe, USA, Japon, Asie)


Depuis quleques jours il est possible de télécharger la démo de Dante's Inferno sur le PSN US. Après un très réussi Dead Space qui a prouvé que le genre survival n'était pas seulement réservé à Capcom, EA a décidé de s'attaquer à un autre style, le beat'em all plateforme façon God of War. Prévu pour février prochain, l'attente en vaut-elle la peine? Je pense avoir un début de réponse...

L'histoire se passe au XIIe siècle, en 1191, lors de la troisième croisade, les chevaliers occidentaux, en guerre contre Saladin, se sont emparés de la Cité d'Acre. Le début du jeu prend donc histoire dans cette ville. On contrôle un chevalier du nom de Dante qui se bat à l'aide d'une hallebarde.

Dès le début, donc on doit s'en servir pour terrasser nos ennemis en surnombre. Des messages apparaissent sur l'écran et interrompent l'action en guise de didacticiel. On apprend alors que la touche "carré" sert aux coups faibles mais rapides et que la touche "triangle" est associée aux coups plus forts mais plus lents. Dante dispose d'une barre de vie verte située en haut à gauche de l'écran(tiens? J'ai déjà vu ça quelque part...). Après avoir terrassé tous les ennemis présents à l'écran, la progression dans le niveau est possible. On apprend alors que la touche X sert à sauter et qu'il est possible de faire un double saut. On est dans du God of War pur et dur, les mêmes boutons pour les mêmes styles d'action. On était prévenu, donc poursuivons.

Arrivé à l'écran suivant, notre héros se fait lâchement poignardé par derrière et se retrouve devant Death (la Mort) en personne. Premier boss du jeu qui n'est pas si évident que ça pour une première prise en main. Il est possible de se mettre en garde en appuyant sur L2 (contre L1 pour GoW) et d'esquiver en se servant du stick droit qui permet à Dante de se dégager d'une attaque en suivant la direction donnée par le stick (comme Kratos donc). Après un moment, la barre de vie du boss arrive proche de zéro, et ce que j'attendais est arrivé... une QTE (Quick Time Event)!!! Il faut donc appuyer sur les boutons affichés sur l'écran pour mettre à mort le boss. Dante s'empare donc de sa faux, et voici la véritable arme du jeu.


dante inferno 001
Je vous offre un petit crucifix?

Après avoir échappé au trépas, après quelques temps, notre courageux chevalier rentre dans son Italie natale, à Florence. En arrivant chez lui, il se rend compte avec stupeur que sa bien aimée, Béatrice a été tuée. C'est alors que l'âme de la belle apparaît mais se fait enlever par une ombre qui l'emmène dans une église. Sans perdre de temps, Dante se rend donc dans cette bâtisse, y retrouve sa belle qui disparaît à nouveau mais en lui laissant un crucifix. Ce dernier est affilié à la touche O et permet de balancer des croix de lumières, idéal donc contre les ennemis aériens et ça tombe bien, puisque justement un groupe de démons ailés arrive. près avoir mis fin aux quelques vagues de bestioles volantes, des squelettes sortent du sol de l'église qui s'effondre de plus en plus. On apprend alors une nouvelle possibilité: en attrapant un ennemi avec R2, il est possible de le punir ou de le pardonner. En fonction de ce que l'on choisit à chaque fois, une des deux petites jauges situées à côté de la barre de vie se remplit en bleu pour les pardons ou en rouge pour les punitions. Une fois que cette jauge est remplie et à condition d'avoir ramassé suffisamment d'orbes laissés par les ennemis battus, on peut upgrader notre arme et apprendre des nouveaux combos. Il existe deux styles d'upgrade. L'upgrade Saint et l'Upgrade Malin, en fonction donc du nombre de pardons ou de punitions accordés.

Après ce combat, on poursuit donc notre route dans les sous-sols toujours à la recherche de la malheureuse Béatrice, Dante peut escalader des murs ou les descendre. Des espèces de sources d'eau verte sont dispersées ça et là, elles servent à régénérer la vie. Des ennemis arrivent à nouveau, et là, on nous explique le pourquoi de la petite jauge orangée qui se remplit doucement en bas de l'écran. C'est la barre de rédemption, à force de frapper les ennemis, on remplit cette barre qui une fois pleine, sert à déclencher une furie comme dans God of War où notre perso devient plus puissant et insensible aux coups de ces adversaires. Une fois la jauge vide, l'état de furie prend fin. Des nouvelles sources d'eau orange cette fois-ci se trouvent contre le mur, pour remonter cette jauge.

Donc je récapitule, on a une barre de vie en haut de l'écran en vert, à côté, deux petites barres verticales qui se remplissent en rouge ou en bleu, en fonction du jugement que l'on accorde aux ennemis et en bas de l'écran, une barre orange pour déclencher la rédemption.


dante inferno 002
Dans quelques minutes, cette église ne sera plus que ruines.

On arrive enfin devant les grandes portes de l'Enfer. Une âme attend Dante, il s'agit de Virgile, le poète romain (qui dans la Divine Comédie de Dante, guide le héros parmi les Enfers). A son contact, on apprend donc une magie. Une nouvelle barre apparaît donc à l'écran, sous la barre de vie, de couleur violette. Vous l'aurez deviné, il s'agit de la barre de magie qui pourra être rechargée avec les sources d'eau violettes ou les orbes laissés par les monstres pendant les combats. Un groupe de démons arrive pour nous permettre de tester notre nouveau pouvoir. Des espèces de satyres font également leur apparition, ils sont beaucoup plus résistants que ce que l'on a pu voir jusqu'ici et il est donc impossible de les juger directement, il faut d'abord les affaiblir.

A noter que le jugement n'est pas une obligation, on peut très bien tuer les ennemis à la bourrin sans s'occuper de leurs pauvres âmes tourmentées. Enfin, arrive un boss assez imposant, mais pas très difficile à battre. Une fois sa barre de vie bien réduite, s'enchaîne à nouveau une série de QTE qui permet à Dante de chevaucher ce boss et d'écraser tous les petits ennemis qui apparaissent. Se servir de ce gros démon en tant que monture est une excellente idée, puisqu'il va nous permettre d'ouvrir ces imposants portes de l'Enfer. Une pression sur R1 et elles s'ouvrent. Quant à la suite, il faudra donc attendre février prochain. S'ensuit un trailer nous montrant plusieurs passages de ce qui nous attendra.

Techniquement parlant, je trouve le jeu plutôt réussi. C'est assez détaillé et l'ambiance est vraiment bonne. La bande son colle plutôt bien à ce qui se passe sur l'écran et le jeu est très fluide. La maniabilité, on l'a vu, pour les connaisseurs de God of War, on est en terrain connu, ça permet donc une prise en main très rapide et les contrôles répondent parfaitement bien.


dante inferno 003
Death, le premier boss du jeu.

Après ces quelques minutes passées sur Dante's Inferno, je dois dire que le premier contact m'a conforté quant à ce que je pensais de ce titre. Visceral Games n'a semble-t-il pas pris de risques en développant un clône de God of War (je l'ai suffisamment souligné dans les lignes qui précèdent). Seulement, le tout était de savoir si ce titre allait tenir la route, et je vais dire que ce que j'ai vu m'a rassuré. Le jeu semble, de par son univers, réussir à se créer une identité propre, avec un début de scénario (et des clins d'oeil à l'oeuvre à laquelle il fait référence) qui donne envie de voir la suite. Ce gameplay, qui a su faire ses preuves dans le passé, se montre une fois encore efficace. Bref, les seules interrogations pourraient à présent se porter sur la durée de vie du soft et le déroulement des niveaux en espérant ne pas tomber sur quelque chose qui finisse par lasser, avec pourquoi pas des petites énigmes et un bestiaire varié avec de nombreux énormes boss.

Dante's Inferno semble tenir ses promesses, je vous laisse et vais commander un exemplaire du jeu... En février, ça va ch... !!!

Publié dans TESTS

Commenter cet article

killlu 16/12/2009 02:36


La new me semblait bien trop enthousiaste pour être vraie, mais au final, il n'est pas de la main du Doc, je suis rassuré LOL


Anc 15/12/2009 20:22


Perso, c'est surtout l'histoire qui me botte carrément, c'est pas tout les jours qu'on traverse les cercles de l'enfer ! Et l'avant gout des Doom me donne envie d'y repasser mes vacances !

Entre tatanner des dieux ou affronter des démon... dur de choisir entre God of war 3 et celui ci, vivement qu'ils sortent !


jonhead 15/12/2009 19:18


Sa ressemble quand meme beaucoup a GOW.Maintenant si le jeu est bon c'est le principal.


Anc 15/12/2009 17:12


Alléchant !! Vivement la démo française !!


Gamerdome 15/12/2009 14:54


... bref.

Le test de la démo est très bien fait, très explicite (un peu trop peut-être puiqu'il spoil un peu, mais comme ce n'est qu'une démo, ça passe encore).
Et il donne encore plus envie d'y jouer, même s'il plagie pas mal sur GOW, il a l'air excellent. Ce jeu sera mien, tout comme Bayonetta, Darksiders et GOW III.



chromatic 15/12/2009 14:35


cest marrant comme quand un test est positif cest toujours sur qua la fin le nom en bas de la page nest pas DR FLOYD  lol 


jehuty 15/12/2009 10:42


le même test vu par floyd terminerai ainsi:
"comparatif avec version 360:la ps3 rame,15 FPS,aliasing de partout,bref encore une inferior version pour la console de sony.Inquiétant de voir que ça ne change pas même 3 ans après sa sortie"

Dit pas le contraire floyd,on sait tous que tu le pense