[RETROGAMING] Dynamite Headdy / Megadrive

Publié le par Onels4

DYNAMITE HEADDY
Support : Megadrive

Editeur : Treasure
Année : 1994
Existe également sur Master system et Game Gear
Disponible sur la console virtuelle Wii


dynamyte-headdy-box.jpg

Vous êtes Headdy, une marionnette au caractère bien trempé. Dark Demon, une marionnette maléfique, veut asservir toutes les autres marionnettes. Des machines à sa solde capturent et sélectionnent les marionnettes pour en faire des esclaves. Headdy échappe à ses ravisseurs alors qu'on le conduisait à l'incinérateur, après avoir été jugé inapte à servir correctement le tyran. Il se vexe et décide de combattre les Keymasters, serviteurs de Dark Demon, et détruire leur maître. En même temps, Trouble Bruin - autre marionnette jalouse de son succès - le traque inlassablement.

Treasure... rien que le démarrage de la cartouche avec le logo en 3D qui s'anime affiche un label qualité à lui seul. Treasure, c'est aussi Axelay, Gunstar Heroes, Alien Soldier, Rocket Knight, Light Crusader, certains Castlevania et Contra, les Simpsons sur Arcade, plus tard Radiant Silvergun, Ikaruga, etc.

dynamite-headdy-megadrive-gamopat-001.jpg

Ce qu'on remarque en premier, c'est la surabondance de détails et d'éléments, associée à l'originalité de l'univers. Le monde est un vaste théâtre de marionnettes, de plateformes, de cordes, de mécanismes secrets, d'engrenages, poulies, leviers, faux décors... l'imagination peut vagabonder, pour le plus grand plaisir du joueur. Ce monde est foisonnant de petits personnages colorés et variés, impossible de se lasser.

dyna-002.jpg

L'univers est original et fonctionne bien, le premier niveau est à lui seul un tuto géant sous forme de petites pièces où l'on peut rentrer pour s'entraîner à manier Headdy. Son nom s'explique facilement : il attaque en projetant sa tête dans une des 8 directions, un peu comme le poing de Rayman (sorti un an plus tard, mais en projet depuis 93).

Les animations, très nombreuses, donnent à l'univers et au personnage une consistance et une épaisseur particulières. Les niveaux regorgent de détails, de petites animations uniques, comme des changements de décor, des mécanismes secrets ou la machinerie du théâtre, il y a toujours quelque chose à regarder. Headdy pour sa part n'est pas en reste et peut jouer sur plusieurs registres, du comique à l'héroïque, tout en restant mignon et attachant sans sombrer dans une mièvrerie nunuche mais tout public que l'on pourrait craindre. Faisant semblant d'être niais, et malgré sa petite voix, Headdy est charismatique !

dyna-003.jpg

Les niveaux sont difficiles à délimiter, on en termine un quand le rideau se baisse, il y a des boss bien sûr, des mini-boss, des mini jeux dans le jeu, des niveaux bonus, c'est à la fois déboussolant et réjouissant, car ça reste toujours simple et accessible. Pas de chronomètre, pas besoin de foncer. On a le temps de regarder, et la palette est bien utilisée : le jeu est très coloré, mais sans que cela jure comme sur beaucoup de titres, ce n'est jamais criard, en gardant cette petite touche de magie qu'on attend. Bien sûr il y a des tas de scrollings, des effets de pseudo 3D, mais bien dosés et intégrés au jeu, ce n'est pas là tant pour vous faire baver que servir le gameplay, que du bon !

dyna-004.jpg

Le gameplay est plus que varié grâce à l'inventivité des concepteurs, à partir d'un seul personnage simple et son attaque particulière, on propose au joueur un grand nombre de bonus, car la tête de notre Headdy peut changer. Il suffit de croiser un de ses amis qui lui donne le power-up, enfin la nouvelle tête, car il transporte une petite caisse, (le symbole défile dessus, tapez au bon moment). Il y a 18 têtes différentes ! Un bouton permet de retrouver la tête de base, au cas où. Le système est sans faille, certaines têtes étant utilisées pour améliorer l'attaque, d'autres pour les déplacements. Elles sont toutes détaillées dans la notice du jeu, j'ai retrouvé ce plaisir d'antan à feuilleter pour regarder chaque bonus un par un, en détail : la quête encyclopédique du joueur qui cherche le moment où dans sa partie il retrouve le trésor annoncé par le manuel. Grand bonheur, que vous avez je l'espère connu avec ce type de notices.

La maniabilité est très bonne et reste simple, on se prend vite au jeu, à mordre les bestioles ascenseur, utiliser la tête à piquants pour monter entre deux parois en rebondissant... et si on se loupe, on retombe à terre, sans se blesser, sans tomber dans un trou... ça fait du bien, un jeu conçu pour faire plaisir, qui ne punit pas à tout bout de champ le moindre saut qui ne serait pas millimétré.

dyna-005.jpg

La partie sonore n'est pas en reste mais est vite éclipsée par l'image. Les musiques sont variées, métalliques sauce Megadrive, mais soignées et prenantes. De bons bruitages, dont certains rappellent furieusement Sonic, rien à redire.

Il y a un côté loufoque, très Parodius, surtout avec les boss et mini boss, entre le chat rose, la séquence shoot'em up avec un scrolling horizontal ultra rapide, le dragon qui roule des yeux et les autres, on se trouve facilement à sourire bêtement face à l'écran.

En eux-mêmes, les boss ne sont pas très difficiles, voire franchement simples pour les premiers, la difficulté se corse par la suite, il faut trouver la technique, car ils ont tous un point faible, et parfois c'est tout sauf évident, même quand on sait quoi faire.

DYNA-006.jpg

On ne dispose que de trois vies, alors l'écran de Game over, on le voit forcément, mais le replay value est ok, on ne le finit pas d'un coup, ça résiste, mais en restant faisable. Pas de ralentissements malgré les animations innombrables, pas de difficulté découlant d'une mauvaise programmation ou de choix de conception discutables. On peut être gêné par les attaques en diagonales, le choix de la manette sera important, notamment la qualité de la croix. Choisissez bien votre pad MD.

Pas de mots de passe, et un seul joueur, mais sur ce type de jeu, c'est assez courant. A deux, passez le pad au voisin de temps en temps, la technique a fait ses preuves.

DYNA-007.jpg

Dynamite Headdy est un concentré de bonne humeur proposant une réalisation graphique extrêmement soignée au service d'un gameplay original pour un jeu de plateformes, un jeu éclipsé par quelque très gros titres, à ne pas oublier au fond d'un tiroir !

Petite anecdote, si vous avez le jeu en version japonaise, vous remarquerez des différences par rapport aux versions des USA et d'Europe, comme des robots là où au Japon on affiche des poupées et des couleurs encore plus vives, et une difficulté plus grande chez nous, ce qui est rare, d'ordinaire les versions japonaises étant calibrées pour être plus difficiles.

Suppos : 5,5/6 (appréciation personnelle)
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

gamopet 03/08/2012 21:18

les tests d'onels servent surtout sa gloriole, c'est pourquoi il les débite à la chaine. c'est bien beau de parler de plaisir de jeu quand on ne prend meme pas le temps d'y jouer

kenshiraoh 02/08/2012 23:15

Dommage que le topic ait été fermé.
Je n'ai pas l'historique des désaccords avec Dmusashi mais il est resté très courtois et sans réelle attaque personnelle.
Après, lorsque l'on sait que certains avis (de l'aveu même d'anciens testeurs) de la presse spécialisée (lue par tout le monde comme le grand manitou avant l'avènement d'internet) étaient basés sur
du vent et la quasi non-expérimentation des jeux, on peut relancer le débat sur le rôle du testeur.
Les petites piques sur l'historique des jeux de Treasure relèveraient plutôt du journalisme.

Personnellement, à l'heure de youtube et des longplays, je me demande à quoi sert un test puisqu'on peut se faire, selon ses goûts personnels, une idée de la quasi-totalité des titres sortis.
Le système du jeu, son identité visuelle, son ambiance et la personnalité en découlant suffisent à se faire une idée de base et faire ainsi une pré-sélection.

C'est pas pour rien que Pix'n'love et IG mag ornent les bibliothèques de nombreux collectionneurs/rétro-gamers : ils apportent des dossiers avec du fond (travail de journalisme -malgré tout remis
en question sur des points techniques précis-, dossiers originaux, interviews d'acteurs actuels du média vidéoludique etc.). Qui lisait encore Joypad en 2010 ?

Et cela se retrouve même dans les vidéotests, souvent chiants ou sans goût particulier (à part le plus connu actuellement qui a su tirer son épingle du jeu). Level one avait un concept indiscutable
et précurseur, les Psyho play avec les infos en temps réel, la pression de la vie en moins, sont pimentés etc.

Bref, les tests "traditionnels" de jeux vidéo ont-ils encore leur place ?

unsniperauloin 01/08/2012 12:18

Et surtout bien plus cultives que vous (en meme temps ce n'est pas trop dur).

Warhol 01/08/2012 12:14

Mais où sont les anciens détracteurs de Gamopat ? Ils étaient bien meilleurs que Gamos :)

onels4 01/08/2012 12:13

http://www.gamopat-forum.com/t44598p50-test-dynamite-headdy-megadrive#1125690

Carlos 01/08/2012 11:38

Non, Gamos a raison : http://www.mobygames.com/browse/games/treasure-co-ltd/

AlexOne 31/07/2012 21:45

Gamos aurait du se documenter avant de parler LOL

Il y connait rien et donne des leçons.......

Ouais_supère 31/07/2012 20:16

Euh, je crois que le testeur que tu dénigres a raison, pour Treasure.
Fais une recherche Google, s'il te plait.

gamos 31/07/2012 19:50

"Treasure, c'est aussi Axelay, Rocket Knight, certains Castlevania et Contra".
Bon, ca en dit long sur les connaissances du "testeur"^^
Detail amusant, lors du test, il ne serait arrive qu'au niveau 3 du jeu et apres il parle de difficulte, de duree de vie et de replay value. C'est tres fort aussi !
Mais ou sont les anciens de testeurs de Gamopat ? Ceux qui SAVAIENT de quoi ils parlaient ?

onels4 09/07/2012 14:36

Salut, je fais toujours des photos de ma télé, directement, avec la console. :)
J'ai fait un genre de tuto pour détailler :
http://www.gamopat-forum.com/t40511-tuto-photographier-son-ecran-de-tele-cathodique
Sur ces consoles 16 bit j'aime le rendu obtenu. :)

CollecZone 09/07/2012 11:30

Superbes graphismes.
Au fait les screenshots du test, ce sont des photos de la TV ?

Thread 09/07/2012 11:04

un de mes chouchous sans problème !
C'est vrai qu'au début on est un peu dérouté avec la maniabilité spéciale due aux possibilités du héros et aussi au visuel ultra fouillé qui m'a déstabilisé car très chargé à mon goût mais
néanmoins lisible.
Un très bon Treasue trouvable -pour une fois- pour 5-7 euros en complet ! N'hésitez pas !

ProtonMan 09/07/2012 00:11

fumer tue, gamopat ruine

Alastor_LM 08/07/2012 10:04

super *.* !
m'enfin voila je l'ai commandé du coup...
rhaaa faut que j'arrête de trainer sur gamopat...

Ouais_supère 07/07/2012 10:46

Retour en force et surtout en forme d'Onels, merci pour ce test, et pour ces chouettes photos.