[RETROGAMING] Golden Axe Warrior / Master System

Publié le par Sylesis

Titre : Golden Axe Warrior
Support : Master System
Éditeur : Sega
Sortie : Action RPG

golden-axe-warrior.jpg

Golden Axe Warrior et moi, c'est une histoire d'amour : le premier vrai jeu que j'ai acheté moi même sur Master System en 1991. Au moment où je l'ai eu, je commençais l'anglais au collège : vous imaginez comme ça m'a motivé pour apprendre la langue, alors que je jouais dictionnaire sur les genoux. C'est grâce à ce jeu que j'ai mon niveau de maîtrise actuel. Bref, le genre de jeu qui devrait être remboursé par l'éducation nationale.

En démarrant une partie, on vous demandera le nom de votre personnage, puis on vous donnera votre mission et vous débuterez dans une clairière : Death Adder a attaqué le royaume de Firewood et volé les neuf cristaux pour les cacher dans neuf labyrinthes. Death Adder a tué vos parents : retrouvez les cristaux et tuez Death Adder. Neuf cristaux, neuf labyrinthes et un méchant. J'entends les puristes Nintendo-maniaque respirer à fond pour crier "Plagiat !" à pleins poumons. Et je ne saurais leur donner tord : il est vrai que Golden Axe Warrior reprend les codes de Zelda premier du nom. La question est : est il plus qu'un clone ?

golden-axe-warrior-001.jpg

Les commandes sont relativement simples : le bouton 1 sert à accéder à l'inventaire et le bouton 2 à utiliser l'objet actif. L'inventaire est divisé en plusieurs zones :

- en haut à gauche, la fenêtre des objets activables. On y trouve notamment les armes et les magies. A droite se trouve la carte du monde ou du labyrinthe selon que vous soyez dehors ou non,

- juste en dessous : les objets agissant passivement et donc non-sélectionnables. A droite les clés en votre possession,

- en dessous se trouvent listées votre armure et votre bouclier. Le bouclier est passif et sera utilisé quand vous ne frapperez pas,

- enfin la zone du bas que vous verrez en permanence rassemble le chandelier avec les cristaux trouvés, votre argent (la monnaie est la corne), votre santé et votre indicateur de magie.

 

golden-axe-warrior-002.jpg

 

A défaut d'être original dans son gameplay, Sega reprend pour ce jeu un univers qu'il a développé lui même : celui de Golden Axe. Cette saga montrait le combat d'un barbare, puis de trois héros, contre le sinistre Death Adder. Dans l'épisode Warrior, ces héros ne sont pas jouables mais joueront un rôle important : ce sont eux qui vous transmettront leur magie. Ainsi Ax Battler le barbare vous donnera la magie de la terre, le nain Gillian Thunderhead vous donnera celle du tonnerre et la princesse Tyris Flare celle du feu. Univers oblige, les pouvoirs consommeront des pots de magie.

Lors des discussions avec les personnages importants, vous verrez leur portrait. On constatera d'ailleurs que les graphismes sont somptueux et les visages très fins. Remarquez, ils étaient déjà très réussis dans le jeu de baston.

golden-axe-warrior-3.jpg

Golden Axe Warrior alternera les passages dans le monde extérieur et les labyrinthes où vous affronterez les lieutenants de Death Adder. Chaque labyrinthe contient un objet qui vous sera nécessaire pour progresser et un boss dont la mort vous donnera un cristal. Tuer le boss par contre ne sera pas immédiatement nécessaire et à une exception près, vous pourrez entrer dans un labyrinthe, prendre l'objet et passer au suivant. A titre d'exemple, je me suis trompé lors de ma première partie, et j'ai fini le deuxième labyrinthe avant le premier.

Si les musiques en extérieur sont guillerettes et très agréables, celle des labyrinthe est sombre et vous plonge dans une atmosphère austère : vous êtes seul dans le domaine de l'ennemi, pas dans un village au cour d'une betterave-party, et personne ne viendra vous aider devant la horde. Austère ne veut pas dire désagréable : là encore, l'oreille appréciera.

Autre détail qui réchauffera le coeur de l'amateur de Sega : vous retrouverez dans ce jeu un certain nombre d'ennemis qui viennent du jeu d'arcade. Notamment les lézards qui fouettent avec leur queue, les sorciers qui laissent des pots de magie à leur mort ...

golden-axe-warrior-004.jpg

Quels sont donc ces objets que l'on trouve ? Une torche pour éclairer les salles sombres ("pompé !" Oui, je sais), un canot pour traverser les rivières, une cloche des glaces et même une hache. La hache est la deuxième arme utilisable dans le jeu avec l'épée. Le choix de leur utilisation ne dépend pas de leur puissance mais du contexte.

Parce que oui, demandez à Foulmetal l'armurier de Torgnol : une épée et une hache ne s'utilisent pas de la même façon :

- la hache ( et notamment la bilette contour) comporte deux lames : la première soulève la tête, la deuxième l'arrache. Plus concrètement, la hache sert à couper les arbres et à frapper selon un demi-cercle, ce qui permettra de toucher ce qui est devant et à coté de vous sans bouger : foncez dans la mêlée et laissez la brute parler,

- l'épée est forcément longue, plus longue que la hache. Elle permet de frapper de plus loin. Concrètement elle permet de frapper un ennemi de l'autre coté d'un obstacle, ce qui permet souvent de tuer sans être touché.

Un mot au sujet de la maniabilité ? Exemplaire. Vous pouvez frapper en un éclair, puis parer un projectile avec votre bouclier ou effectuer une esquive et frapper à nouveau de manière très précise.

golden-axe-wrrior-005.jpg

Un jeu dans le jeu : le casino.

Il y a plusieurs façons de gagner de l'argent dans Golden Axe Warrior :
- vous tuez des monstres et ils laissent des cornes à leur mort,
- des gens vous en donnent (attention, certains vous en prennent),
- vous allez au casino et vous êtes chanceux.

Chaque partie au casino coûte 10 cornes. Vous serez alors face à une série de cartes et vous devrez en retourner 3 : la somme de leurs valeurs déterminera votre gain ( ou votre perte). Les cartes sont :
coupe : +10
émeraude : +30
cane : -10
épée : -30
flip-card : elle se cumule aux trois à retourner et inversera les valeurs,
lucky-card ( soleil) : rendra toutes les cartes négatives positives.

Un rapide calcul permet de voir qu'il est possible de gagner 80 cornes comme d'en perdre 100 très rapidement. C'est alors qu'on est content de jouer sur une Master System 1 : le bouton reset est facilement accessible d'une légère pression de l'orteil lors de pertes d'argent trop dure à remonter.

golden-axe-warrior-006.jpg

J'ai mentionné les graphismes, la maniabilité et la bande-son. L'animation ? Extrêmement réussie. Le jeu ne ralenti que très rarement, seulement lors de changement de tableaux, et elle est également détaillée. Par détaillée, je veux dire que malgré la taille du sprite du héros, on le voit très nettement reculer le bouclier qu'il tient à sa gauche pour apporter de l'allonge aux coups d'estoc qu'il donne avec son épée. Ça parait juste un détail, mais c'est la somme des petits détails qui fait la qualité d'un titre.

D'ailleurs autre chose qui contribue à la qualité de Golden Axe Warrior : sa durée de vie. Les premiers labyrinthes sont très courts, mais les derniers sont très complexes : le dernier comprend 47 salles. Et puis la carte du monde est vaste.

De plus, vous êtes libre. Enfin libre en fonction de vos moyens de déplacement, mais en dehors du boss du 5ème labyrinthe qui doit être tué pour accéder au deuxième continent, vous pouvez tuer les boss dans l'ordre de votre choix (à part le dernier, of course). A titre d'exemple, mon frère et moi avons un jour fait un challenge en 2 étapes : ramasser les objets de chaque labyrinthe sans tuer le boss (à part le 5ème), et tuer les boss dans l'ordre inverse. Pas facile, mais on a réussi.

Réponse à ma question-fil rouge : Golden Axe Warrior est il un simple clone ? La réponse est "non". S'il en reprend les mécanismes, le titre de Sega nous emmène dans un autre univers bien distinct de Zelda. Ce voyage s'avère d'ailleurs très agréable car les qualités techniques sont au rendez-vous dans ce jeu. C'est bien simple : il montre avec beauté la puissance du matériel de la Master System. Golden Axe Warrior n'est d'ailleurs pas simplement un bon jeu mais à mon sens le meilleur de son genre sur la console. Il se devait donc d'avoir un test ici.

SUPPOS : 6/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

Yabon 06/07/2013 21:13

Une idée de la durée de vie du jeu en heure ?

Je bave sur ce jeu depuis un petit moment, il faut jute que j'arrive à mettre la main dessus pour pas trop cher.

Hakman 06/06/2013 11:26

Très bon test, qui donne envie.
Dommage que Sega ait attendu aussi tard pour sortir ce jeu (1991).
La megadrive était déjà là, et nous avions déjà tous le regard tourné vers les jeux qui se rapprochaient des bornes d'arcade sur la nouvelle machine, ou encore des adaptations de jeux Amiga/Atari
que l'on pouvait ENFIN goûter sans avoir besoin de ces machines pourtant fabuleuses (je pense notamment à Populous)

Goomba_powaa 04/06/2013 19:16

Très bon test

Aled-kixx 04/06/2013 12:28

Merci pour le test alléchant, un jeu que je vais certainement me refaire sur emulation, c'est encore sur portable que la résolution passe le mieux

Yama 04/06/2013 08:05

La qualité semble effectivement au rendez-vous mais sans cet effet madeleine de Proust ce qui saute en premier au visage c'est ces graphismes arrache-rétine caractéristiques de la Master System. Je
n'arrive toujours pas à m'y habituer, la faute à mon jeune âge qui m'a fait barboter directement dans la génération 16bits et ses graphismes incroyables...

D'ailleurs, cette déclinaison de Golden Axe existe t-elle sur les générations suivantes ?