[RETROGAMING] Mr Gimmick / Famicom

Publié le par Onels4

Mr. Gimmick
Support : Famicom

Développeur : Authentic Entertainment
Editeur : Sunsoft
Année : 1992 (Japon) 1993 (Scandinavie)


mr-gimmick-famicom.jpg

Mr. Gimmick (Gimmick! tout court au Japon, sauf erreur) a été publié au Japon mais pas en Amérique, sorti en 1992 sur Famicom, puis en version PAL en... Scandinavie. Programmé pour le marché américain, il n'y a jamais vu le jour, il faudra se contenter de cartouches repro. Le jeu a bien été développé par Authentic Entertainment, seul titre connu d'eux, Trip World sur GameBoy y fait penser, et on trouve des tas de références disant que Sunsoft l'a développé. La jaquette est claire : Authentic Entertainment. Peu importe le reste et les possibles rachats, passons au jeu !

gimmick-001.jpg

L'histoire est basique : une petite fille reçoit un jouet, les autres jouet, jaloux, la kidnappent et l'emmènent dans un monde de jouets où elle est retenue prisonnière. Il faut la délivrer, et c'est vous, Mr Gimmick (Yumetaro), qui allez faire le boulot.

gimmick-002.jpg

Il s'agit d'un jeu de plateforme qui rappelle par le graphisme Kirby, et par la difficulté Megaman, références faciles, cela dit et la ressemblance s'arrête au côté mignon, pour Kirby.

Vous contrôlez Mr Gimmick et votre arme est une étoile que vous générez au dessus de votre tête, et qu'il s'agit de jeter sur les ennemis. Tout le système du jeu est basé là dessus : cette étoile rebondit sur tout, et réagit avec un vrai moteur physique, qui prend en compte la vitesse, la nature du terrain et les angles. Vous ne pouvez avoir qu'une étoile à la fois à l'écran, donc autant le dire tout de suit, c'est coton.

gimmick-003.jpg

Là déjà, on perd la moitié des joueurs et ça sent le titre impossible à jouer. Que nenni ! Il faut apprendre, et si c'est difficile, ça n'est pas impossible pour autant. On apprend, et on peut même utiliser l'étoile comme support pour atteindre des zones en hauteur. Bien sûr il faut s'exercer et s'habituer, mais les contrôles réagissent au quart de tour, sans inertie, et ils sont ultra précis. De là le côté Megaman pour la précision : si vous êtes mauvais, c'est parce que le jeu est difficile mais pas parce qu'il est mal fait.

Bien sûr, on a besoin d'un moment pour appréhender et adopter la logique du jeu, d'autant qu'ici on ne saute pas sur les ennemis, et il vaut mieux les éviter que de chercher à tuer tout le monde, la plupart du temps. Les plateformes sont autant d'ennemis que les bestioles elles-mêmes.

gimmick-004.jpg

Au bout de chaque niveau, vous devrez affronter un des jouets, ils sont mignons mais méchants, et... il y a una IA, du jamais vu sur NES. Enfin pas souvent, plutôt.

La patte graphique est digne du premier Kirby NES, moins détaillé à l'écran, mais très soigné,n au pixel près, puisque les angles déterminent la possibilité de tirer ou non, de calculer des rebonds habiles (sans risquer d'être touché). Vos nerfs seront mis à rude épreuve, mais un joueur astucieux trouvera des moyens de se mettre à l'abri. Pas de timer, et tant mieux.

Pour les ennemis et leur IA, c'est quelque chose de très poussé pour un jeu NES, car les méchants répondent réellement à vos mouvements, surtout les boss. Si vous ne bougez pas, ils peuvent rester planqués. Aucun ennemi n'a un réel script répétitif à partir du moment où il vous voit. A vous d'être plus malin.

gimmick-005.jpg

Le contrôle du personnage est parfait. Le jeu laisse vraiment tout faire, et permet de s'améliorer, on peut doser les sauts bien évidemment, contrôler le personnage pendant un saut, tirer pendant un saut, etc. Il n'y a pas d'accélération possible, mais les pentes dans les niveaux vous donnent un coup de boost et feront appel à votre sens du timing, pour le meilleur et le pire.

L'animation est détaillée, avec plein de visuels pour Gimmick quand il glisse, saute, rebondit, tire, et ça reste bien fluide. Bien sûr, les ennemis aussi se vautrent dans le vide, ce qui permet de faire le malin et les aider à tomber, que du bon !

gimmick-006.jpg

Le jeu compte 7 niveaux, très différents. Le dernier n'est d'ailleurs accessible que si vous obtenez la fin alternative (il y en a une), il faudra donc trouver les trésors dans chaque niveau, autrement dit risquer votre vie un peu plus... à cette condition vous pourrez avoir la vraie fin et le dernier niveau. Là ça devient vraiment méchant. Pas impossible, mais méchant. Vous avez le droit d'être touché deux fois, et votre vie peut montre jusqu'à 4 barres. On trouve des potions, mais il faut s'accrocher. L'eau tue, le vide tue, les ennemis sont vifs et les boss méchants.

Le nombre de continues est illimité, encore heureux, mais pas de sauvegarde ni de passwords, en même temps les niveaux sont courts et on peut apprendre par cœur. Le défi est là, à chaque joueur de le relever ou pas, en fonction de sa patience.

gimmick-007.jpg

Le son est d'une grande qualité, les musiques surtout, mais attention : sur la vraie cartouche, il y a un ajout permettant d'utiliser un canal propre à la Famicom et absent de la NES. On trouve aussi des cartouches pirates (sous le titre Pipe V), qui ne proposent pas tout le son, même sur une Famicom. La cartouche authentique est noire avec le titre Gimmick, la cartouche pirate jaune, en format Famicom. Elle propose 30 vies au lieu de... beaucoup moins, et coûte moins cher, évidemment. Le jeu étant rare, les prix s'envolent, vous voilà prévenus. Rabattez-vous sur Memorial Series: SunSoft Vol. 6 sur PS1 ou PSN, si vous arrivez à mettre la main dessus.

Pour le reste, vous l'avez compris, le jeu est difficile, aussi dur qu'un Megaman sinon plus, et très exigeant. Personnellement, je trouve tellement grand le nombre de daubes sur NES (hélas) que je ne peux qu'applaudir devant un jeu aussi soigné, fin et mignon.

Mr. Gimmick est un de ces jeux rares et précieux, développé avec un soin extrême et qui fait honneur aux systèmes 8 bit. Un classique... quand tout le monde le connaîtra.

SUPPOS : 5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

baracouda 27/12/2012 11:36

Encore un jeu que j'aimerais bien avoir mais qui doit sûrement coûter un bras...

Déjà la version famicom en loose à 150€ sur la bay alors j'imagine le prix pour la scandinave super rare en boîte !

Gaymobeauf 26/12/2012 14:20

Les daubasses çay le mal.

poko 26/12/2012 13:02

Les daubasses c'est surtout sur nes qu'on s'en est tapé,mais on a eu aussi de très bons jeux. Quant la Wii U et sa line up correcte, elle est très bien partie,mais j'espère qu'elle aura autant de
hits que la snes et la wii..

waluigi 26/12/2012 11:58

Les daubasses c'est surtout sur wii qu'on s'en est tappé. c'est donc bien relatif sur Nes, console que je respecte dix fois plus. Quant la Wii U et sa line up lamentable, elle est pas très bien
partie...

Thread 26/12/2012 10:09

Nes hard comme on dit mais bien foutu ! L'étoile à charger et lancer, ça déroute, j'avais mis un temps fou à m'y habituer. Je n'ai jamais fini le jeu hélas...

onels4 21/03/2012 07:35

Merci à tous les deux. :)

MeRToN 20/03/2012 18:40

Je vais surement tester ça (en émulateur pour une fois) ça a l'air sympa.

Thread 20/03/2012 10:14

en effet il semble assez terrible ! Merci de nous faire connaître de telles merveilles ! quand je pense aux merdes NES que l'on a eu chez nous comme saint seiya ou dragonball (mais il y a bien
pire)...