[RETROGAMING] Power Blade / Nes

Publié le par AntonioMontana71

POWER BLADE
Support : Nes / Famicom
Développeur : Natsume
Editeur : Taito
Support : cartouche
Nombre de joueurs : 1
Sortie : 23 Janvier 1992 (Mars 1991 pour les USA, Avril 1990 pour le Japon)

power-blade-nes-copie-2.jpg

Holà la populace ! Réveillez-vous, j’ai deux nouvelles pour vous, une bonne et une mauvaise !
– Ouais bah commence par la mauvaise.
- La fin du monde approche !!! Des extraterrestres ont pris le contrôle du système de gestion de la planète Terre ! Non vous ne rêvez pas, vous êtes bien en 2191 et il vous reste à peine une journée pour dire au revoir à ceux que vous aimez.
- OK, cool, et c’est quoi la bonne alors ?
– Eh bien Schwarzy est toujours vivant et il est accessoirement notre seul espoir !!!

Alors oui, le synopsis n’est pas très reluisant, mais le jeu vaut le coup d’œil. TEST !

Vous incarnez donc un homme dont l’apparence est proche du colosse autrichien Arnold Schwarzenegger dénommé Nova. Habillé d’un jean de métal et d’un marcel noir très saillant, notre héros part à la rencontre des différents extra-terrestres s’étant  introduits dans la ville afin de les éliminer un par un. Et pour l’aider dans sa tâche, il sera armé d’un boomerang (en 2191 je rappelle, m’enfin …). Le jeu se décompose en six niveaux, plus un niveau "suprême" une fois les six premiers niveaux terminés. Vous me direz "donc il y a sept niveaux ?". Oui il y a sept niveaux mais les six premiers niveaux sont accessibles dans n’importe quel ordre à la manière d’un Megaman.

power-blade-001.jpg

Chaque niveau se décompose en deux étapes. La première est un scrolling fighter où chaque ennemi battu est susceptible de laisser tomber un item : hamburger pour la régénération, bombes pour tuer les ennemis présents à l’écran, mais aussi des étoiles, des multi-boomerang et le "special item" : le Power Blade (c’est le nom du jeu, magique, non ?). Le Power Blade est une armure spécial permettant à Nova de pouvoir encaisser trois coups sans dégât, mais également d’être plus puissant en attaque. Bref, autant vous dire que vous ne l’avez pas à tout bout de champ au travers du niveau, mais revenons à nos moutons. Donc la première partie est comme je viens de vous l’expliquer, et elle se concrétise par la rencontre de Nova avec un de ses potes. Ce dernier lui remet une clé lui permettant d’atteindre la seconde partie : le boss. Donc autant de boss que de niveaux avec une difficulté assez inégale entre eux, bien que le jeu soit relativement facile.


power-blade-002.jpg

Et c’est peut être là son plus gros point faible. Un bon joueur le terminera en 1H/1H30 grand max. La jouabilité en elle même est aussi assez simple mais efficace comme la plupart des jeux sortis sur NES : un bouton pour sauter, un bouton pour lancer le boomerang, la croix directionnelle pour se déplacer et le bouton Start pour les bombes.

power-blade-003.jpg

Au niveau graphique, on fait face à un des plus beau jeu de la NES. Des images hautes en couleurs, des sprites magnifiques et des personnages assez bien réalisés. On sent que la console est exploitée au maximum à tel point qu’on est proche d’un rendu 16 bits.

power-blade-004.jpg

Les sons font également partie intégrante de la beauté du jeu. Les musiques sont toutes plus somptueuses les unes que les autres avec une réelle détermination a donner du punch au jeu, et pour cause, elles ont été réalisées par la talentueuse Kinuyo Yamashita, qui fut la compositrice notamment de Castlevania et de Megaman X3. On notera que chaque niveau a droit à sa propre mélodie ce qui est assez rare pour l’époque pour autant de niveau.

power-blade-005.jpg

Power Blade est un excellent jeu, assez méconnu, que certains voient comme une copie de Megaman. Techniquement très au point, on appréciera l’exploitation totale de la puissance de la 8bit. Cependant, deux points faibles sont à notifier. Tout d’abord le scénario qui est vraiment tiré par les cheveux et où se côtoient boomerang, extraterrestres et hamburgers. Son second point faible est la durée de jeu qui est extrêmement faible et qui laissera forcément le joueur sur sa faim, surtout de la part d’un jeu Taito.

SUPPOS : 5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

Oli 14/10/2013 15:41

Refonte du jeu japonais POWER BLAZER pour les États-Unis. Et...enfin bref.

FRD 13/10/2013 19:52

Cependant, deux points faibles sont à notifier. Tout d’abord le scénario qui est vraiment tiré par les cheveux et où se côtoient boomerang, extraterrestres et hamburgers. Son second point faible
est la durée de jeu qui est extrêmement faible et qui laissera forcément le joueur sur sa faim, surtout de la part d’un jeu Taito.

et le jeu obtient un royal 5/6 ?!?!?!?

Alex 13/10/2013 14:14

En même temps qu'est ce que tu veux faire avec deux boutons ! La réactivité du personnage est quasiment parfaite sur power blade !

Correcteur 13/10/2013 11:49

"efficace comme la plus part des jeux sortis sur NES"

> Là j'ai saigné des yeux.