[RETROGAMING] Super Hang-On / MegaDrive

Publié le par Kanut

SUPER HANG-ON
Support : Sega Megadrive
Développeur/Editeur : Sega
Année : 1989


super-hang-on-boite.png

Pourquoi en ce mois de novembre 2012, je vous propose un test de ce titre désuet, Super hang-On ? C'est simple, je viens de le découvrir presque vingt-cinq années après sa sortie ! Il m'a charmé en beaucoup de points et je vais me faire loisir de les évoquer.

Comme dans tout bon hit d'arcade vous n'aurez pas la migraine en choisissant votre mode de jeux. Ici, dans un premier temps, on vous propose : New Game (pour commencer une nouvelle partie) ou bien Password (pour continuer votre progression dans le mode original). Segundo, si vous choisissez New Game, vous pourrez alors profiter du mode arcade ou commencer votre purge dans le mode Original (j'y reviendrai...). Mais startons directement dans ce qu'il y a de meilleur !

super-hang-on-001.png

Dans SHO (super hang-on) pas question de tourner en rond. C'est comme le Paris Dakar, les courses partent du point A et se terminent au point B, découpées en secteurs (check-point) qu'il vous faudra rallier dans un temps limité. A chaque passage sous les check-points, le chrono reprendra une bouffée de secondes, ce qui vous permettra peut-être de rouler jusqu'au suivant... Voir même, de déflorer l'ultime, flanqué d'un drapeau à damier. Par contre, si vous pantouflez en traînant vos pattes dans les conifères, le temps lui, n'en a que faire. Vous l'aurez compris, il va falloir jouer au Valentino Rossi pour survivre, car si le Time arrive à zéro c'est le Game-Over illico. Presto, passons au gameplay.

super-hang-on-002.png

La touche B pour accélérer, le A pour freiner et le C pour le Boost. Mais ce dernier n'est accessible qu'à partir de 280 kmh et vous propulsera jusqu’à 324 kmh en un clin d'oeil ! Au moment où vous l'enclenchez, des flammes sortent par les quatre orifices d'échappement, c'est super arcade et bien jouissif, surtout que vous pouvez l'employer sans limites. Oui, pas de jauge, le turbo c'est cadeau. Attention tout de même à ne pas l'utiliser à vau-l'eau...


Pour finir, le but du mode arcade est de terminer la course avant la fin du timer, c'est tout. Pas de classement en temps réel contre une IA. L'intérêt n'est pas moindre pour autant, car un système de points a été choisi pour donner l'envie aux joueurs d'y retourner encore et encore pour "péter ce foutu record". Je vous explique, plus vous roulez vite et plus le score de points monte vite, très simple. Par contre, plus vous roulez lentement et plus le score de point défile lentement. Et si vous prenez une gamelle, le score de points s’arrêtera carrément de tourner (mais vous ne perdrez pas ceux que vous avez auparavant engrangé).

super-hang-on-003.png

Quid de la tenue de route ? Il vous faudra vous familiariser un tantinet avec SHO avant de prendre votre pied. En effet, il y a une légère latence entre le moment où vous appuyez pour tourner et le moment où la moto se penche. C'est je pense, voulu par les programmeurs, dans le but d'intensifier la concentration du joueur et faire moins bourrins. Au final ça en devient très agréable croyez moi. De plus, tout arcade qu'il est, on utilisera souvent le frein ou la décélération pour passer certaines courbes. Ce qui laisse une marge considérable pour les férus de scoring.

Deux étranges détails:
- Lorsque vous appuyez sur aucun bouton, la moto roule toute seule à 90 kmh et même en freinant, elle garde cette vitesse de croisière. Bizarre, comme c'est bizarre.
- Dans la ligne droite final, à l'arrivée du dernier check-point, les bruitages se coupent et on ne peut plus utiliser le boost. encore une étrangeté.

supe-rhang-on-004.png

Et la vitesse d'animation dans tout ça ? C'est un peu raide lors de la première partie. Puis, avec le temps, va, tout s'en va... De toute façon, il faut mettre son cerveau en mode 16bit pour se régaler sur un vieux jeu comme Super Hang-On. Au chapitre de l'animation, parlons de l’excellent codage des boîtes de collisions. Si vous passez à 2 millimètres d'une pancarte, vous ne tomberez pas. De ce fait, on peut vraiment friser d’impertinence, en prenant de gros risques dans les trajectoires.

L'effet de vitesse. Ni trop salée, ni trop poivré, sega a trouvé le juste équilibre pour son SHO. Ce n'est pas un draxter non plus, de 90 à 220 ça reste mollasson... A 324 kmh vos papilles vont zouker, sans en devenir épileptique. Concernant l'IA : Pas chiante, c'est un point important du jeu. Lors d'un frottage de roue, vous perdez un peu de vitesse, mais rien de bien méchant. Les concurrents n'ont pas de trajectoire changeante ou kamikaze. C'est très agréable de slalomer entre les motos adverses. Par contre, quand vous chutez, vous perdez beaucoup de temps, en moyenne 5 secondes avant de remonter sur la selle. Mais c'est pas plus mal, car ça pousse à faire attention et à se servir du frein.

Les graphismes d'antan. Oui, ça sent bon le pixel par ici. Des couleurs criardes aux dégradés bicolores, la quintessence des premiers jeux megadrive. Sinon la moto et le pilote sont agréablement dessinées. ça donne envie de dévaler le globe, c'est bien cela le plus important.
Les musiques sont au nombre de quatre. Le thème "outride a crisis" a ma préférence. Pour ce qui est du hurlement des moteurs, des crissements de pneu, vous repasserez, c'est inaudible. Vraiment dommage.

super-hang-on-005.png

Le mode de jeu ORIGINAL

Le deuxième mode de jeu, dit "original", est censé créer une addiction chez le joueur. Imaginez, une moto à la ramasse, un mécano tout juste bon à changer une roue de vélo, un sponsoring low-cost, une course pour battre un rival et empocher de quoi Upgrader sa vie. Voila ce qui vous attend. Un concept surexploité de nos jours mais peu commun à l'époque pour un jeu de bécane.

Je ne vais pas vous mentir je n'accroche pas du tout à ce mode. Ce n'est pas tant le principe qui me chagrine, c'est le manque de fun. Au début la moto rame de trop. Pour tourner il y a un vrai gros lagg déplaisant (rien à voir avec celui du mode arcade). De plus, oublié donc le turbo, ce serait trop beau. Il n'y a qu'une course à se mettre sous la dent, c'est un circuit fermé. On doit en faire deux tours, pour une durée totale avoisinant les 3 minutes 40 secondes. Si le jeu en valait la chandelle encore, ça passerai, mais les sommes d'argents récoltées sont ridicule. Sans compter que vous pouvez dégrader votre moto lors d'une chute. Alors, il faudra passer par le garage et par la caisse. C'est lourdingue.


L'avantage c'est que vous pouvez demander un password avant la crise de nerf. Warning, il est long. Prévoir un stylo avec une cartouche neuve et une rame de papier. Les plus acharnés feront avec, et les moins téméraires iront voir ailleurs (mode arcade) assez rapidement


Super Hang On est un vrai jeux pour les roots. J'espère vraiment que vous aurez la foi de le tester ou d'y revenir car le plaisir est presque immédiat. En plus les jeux de moto ne sont pas légion, alors foncez et dite vous que mieux motard que jamais !

SUPPOS : 5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

xs911s 30/05/2016 19:56

Ce jeux nettement inférieur à la version Master system sorti bien avant.

Loïc 12/12/2012 18:19

à noter que le lag quand on tourne qui est insuportable (j'ai d'ailleurs revendu le jeu pour ça) et rend pour moi le jeu absolument injouable, n'existe pas sur le hang on présent sur la cartouche
Megagames I (SEGA aurait arrangé le truc ?)

Loneken 19/11/2012 21:22

Rhaaa, que donnerai un road rash HD "actuelle gen"?

regardez moi ce potentiel en animation

http://www.youtube.com/watch?v=tvHz2u-33Y4

Bizarre que personne ne semble vouloir réactiver cette licence mythique qui a su garder un fort capital sympathie envers les joueurs.

Vu les soupes de course de bagnole qu'on nous sert chaque année pourquoi ne pas revenir vers Road Rash?

Tiens, dans un registre comparable, vous vous souvenez de Chase HQ? Une bagnole de flic qui devait défoncer le parechoc des malfrats pour les obliger à s’arrêter. Toute une époque ma pôv
dame...

C'était mieux avant... crévindiou!

Bluntstick 19/11/2012 19:06

Ovation pour le jeu de mot "Vieux motard que jamais !!" :D

Ouais_supère 19/11/2012 14:36

C'est surtout le son, qui est le gros point fort de la version Amiga, par rapport à la version Megadrive.

Thread 19/11/2012 10:22

+1 POUR LA VERSION AMIGA !
Le mode de représentation 3d choisis pour les consoles ordi/16 bits ne valait pas celle choisie pour la borne hélas (voir pour les explications les tests d Mr MEEA).
+1 pour Tourist Trophy Ps2
Quand à Jailbreak je confirme, il pue...

Urbinou 19/11/2012 09:37

Le gros plus de la version Amiga était de pouvoir diriger à la souris, c'est quand même autre chose qu'au pad !

atomickid 19/11/2012 00:59

Je comprends pas le problème avec jailbreak, décidément, y'a beaucoup de haine envers cet opus, pourtant il est ultra fun eentre amis. Le 3D je le trouve poussif, et lent. Je pige pas.

rhod 18/11/2012 16:48

oui, effectivement, la version Amiga est géniale

Loneken 18/11/2012 16:24

Revendu illico à l'époque je l'avais trouvé bien trop primaire et vite ennuyeux...

Par contre j'ai jamais regretté mes road rash (1&2, j'ai pas pu avoir le 3 à mon grand regret, surement le meilleur épisode, dommage) série juste mythique de la MD et une série que j'ai
continué de pratiquer sur PS1 avec RR et RR-3D (j'ai pas eu l'épisode jailbreak non plus mais aucun regret cette fois vu la daube que c'était)

Sinon le meilleur jeu de simu de moto que j'ai eu (et que j'ai tjs) c'est Tourist Trophy sur PS2, une pépite que je recommande chaudement en occase si vous l'avez jamais essayé.(c'est un peu, bcp
même, gran turismo 4 version moto, oui carrément ^^ puisque c'est polyphony digital qui est le papa)

Enfin pour les puristes de course moto y'a toute la famille moto GP et superbike aussi... qui n'ont rien à envier à la série F1 en matière de simu. (qlq soit l'époque et les consoles
d'ailleurs)

donc non, on est pas tellement mal servi en matière de jeu de moto ^^. Bien au contraire...

Axis 18/11/2012 13:44

La version Amiga est aussi un must.
Il faut dire que tout comme la Megadrive, l'Amiga a un 6800 de chez Motorola sous son capot.