[RETROPUB] 36.15 code Amstrad

Publié le par Dr Floyd

Désolé mais le Xbox Live et le PSN n'ont rien de novateur, déjà à la fin des années 80, le plus branché des micros croco, proposait un service de téléchargement en ligne ! Et ce grâce à l'exception française : le minitel et 36.15 Code Amstrad !

amstrad-3615.jpg

Vous achetiez le kit à 99 francs, à brancher sur votre minitel, puis vous vous ruiniez en téléchargements ! Alan Sugar aurait-il inventé le vaporware ???

Publié dans RETROPUB!

Commenter cet article

hakman 02/11/2010 09:39



En passant, je ne sais pas si vous avez remarqué dans la pub que Doc montre, l'amstrad était encore précurseur..... amstrad.cpc.free.fr.... précurseur de free?



hakman 01/11/2010 22:56



Oui voila, plus d'infos à ce lien


http://www.crashonline.org.uk/73/cd.htm


C'est bien vers la prise joystick que les données venant du CD "rentraient" dans l'Amstrad



hakman 01/11/2010 22:51



Il me semble que tu avais un câble spécial qui allait de la prise jack sortie son du baladeur, vers l'entrée similaire à l'entrée que tu utilisais pour les donnéées venant du minitel (prise
joystick si je me souviens bien)



Davidou 01/11/2010 22:42



et tu branchais le baladeur via quelle prise ?



Hakman 01/11/2010 22:06



Arf, j'en avais téléchargé quelques uns des jeux via 36.15 .....


Je me souviens aussi bien de jeux vendus dans le commerce téléchargeables et enregistrables, comme Rambo III ou Renegade III par exemple.


D'autres étaient téléchargeables mais non enregistrables (vous les perdiez dès que vous éteigniez le CPC), comme Wec le mans par exemple.


La facturation des jeux se faisait au temps passé à télécharger. Je suis sûre que techniquement en fait ça pouvait ne prendre que quelques minutes (he, on parle de jeux en 128Ko là hein!!!), mais
que pour facturer c'était du temps de communication, alors c'était inutilement long....


Tenez, autre innovation que peut être ne connaissiez vous pas avec l'amstrad. C'était une des toutes première machine à accepter les jeux sur CD-Rom... oui oui!


C'était même Codemasters qui avaient édité une compil de leurs meilleurs jeux sur CD rom à l'époque. Il suffisait d'avoir un baladeur CD (n'importe lelequel) pour envoyer les données vers
l'amstrad.


C'était vraiment une machine exceptionnel cet amstrad!!!!



ph 01/11/2010 22:03



Davidou a raison, un vaporware est un soft annoncé et toujours retardé. (Duke nukem est le bon exemple)



Davidou 31/10/2010 23:33



dans l'absolue, oui, mais ce n'est pas la définition du mot "vaporware" qui existe depuis longtemps (avant la dématérialisation)



Zurg AHAH 31/10/2010 20:01



bah oui justement du telechargement c'est de la vapeur , de l'argent gaspillé pour rien



Davidou 31/10/2010 19:15



Sauf qu'un "vaporware" ce n'est pas du tout ça les gars, c'est un logiciel annoncé mais toujours retardé, du vent quoi !
Le plus emblématique est Duke Nuke Forever et aujourd'hui GT5 !



Lord British 31/10/2010 07:57



copier sur une disquette (amstrad cpc) ou sur le disque dur (XBLA, PSN) c'est pareil c'est du vaporware



Ankhar 31/10/2010 07:42





"Alan Sugar aurait-il inventé le vaporware ??? " Et non pas du tout, car on copiait les jeux du minitel directement sur des disquettes, donc le support
était toujours là. D'ailleur ça durait trois plombes pour copier c'était horrible, une aprés midi entière pour télécharger un jeu !



Commentaire n°2 posté par Tankard aujourd'hui à 01h15



Bah, maintenant, tu le copie sur le disque dur, le support est aussi toujours là.




Psafel 31/10/2010 02:19



Et on se faisait bien sonner les cloches par les parents lorsqu'ils recevaient la note de telephone... C'était le bon temps....



Tankard 31/10/2010 01:15



"Alan Sugar aurait-il inventé le vaporware ??? " Et non pas du tout, car on copiait les jeux du minitel directement sur des disquettes, donc le support était
toujours là. D'ailleur ça durait trois plombes pour copier c'était horrible, une aprés midi entière pour télécharger un jeu !



Lord British 30/10/2010 23:12



Excellent


 


Le jeu sur la pub c'est L'arche du Capitaine Blood