[RETROPUB] Commodore croque la pomme !

Publié le par Dr Floyd

En 1982 Commodore lance le C64 et s'attaque frontalement à Apple ! 30 ans après Apple se marre...

Publié dans RETROPUB!

Commenter cet article

dams 18/07/2012 00:19

Oui, bravo Apple d'avoir survécu grâce au renflouage de Billou. Merci de t'être transformée de société de produits de qualité de luxe en société de produits de qualité trop chers et m'as-tu-vu...
Commodore est mort, vive Commodore!

polski 18/07/2012 00:17

amen

vildik 17/07/2012 22:41

Venant de quelqu'un qui ne se donne pas la peine d'argumenter un semblant de lynchage pour son propre plaisir, ça me va droit au coeur :) Merci :)
Je tiens à préciser que je possede des Macs& des Pc depuis mon plus jeune age (avant que quelqu'un se décide à juger) et que comme vous, adepte du "c'était mieux avant" dans le domaine du JV,
pour moi, Apple, c'était bien... avant 2007.

Ca n'engage que moi, et heureusement, manquerai plus que ça froisse certains mac-user.
Un Troll serait dénué d'argumentation et de logique, comme le veut son "détournement" et la définition qui s'y applique.

zorriski 17/07/2012 19:37

un troll des le 3 eme post..un mauvais en plus

vildik 17/07/2012 18:04

et en 2007, Appeul lança sa plus grosse réussite : le Brainstorming marketing, vendant des produits obsolètes, en rachetant des brevets déja utilisés; redéfinnissant le besoin et la necessité,
arrivant même dans la majeure partie des cas à faire croire aux gens qu'ils sont l'inventeur du smartphone, voir de l'informatique tout court.


Et pour avoir fait faire autant d'achats irréfléchis et compulsif, chapeau bas La pomme.

rodi 17/07/2012 09:29

En 1982, Apple vendait toujours l'Apple 2 qui était beaucoup plus cher qu'un Commodore C64 : le public visé n'était pas le même

Grebz 18/05/2011 11:20


Apple visait dès le départ plutôt les pros ou les riches particuliers, tandis que Commodore, malgré quelques logiciels pro (si si, il y en a eu, compta, gestion, traitement de texte...), visait
avant tout les familles avec un ordinateur à tout faire, avant tout pour s'amuser et avec l'excuse supplémentaire de pouvoir aussi faire des trucs sérieux.
Ça facilitait la tâche aux gamins qui demandaient un micro-ordinateur à leurs parents pour Noël : "il y a plein de logiciels éducatifs et tu pourras tenir les comptes de maman !"