Sauvons le secteur vidéoludique français... ou pas ?

Publié le par Kementari

Un rapport d'information de 97 pages (http://www.senat.fr/rap/r12-852/r12-8521.pdf) rédigé par le groupe de travail sur les jeux vidéos (les sénateurs GATTOLIN et RETAILLEAU) pour le compte du Sénat propose 10 solutions pour relancer l'industrie française du jeu vidéo, en profonde mutation actuellement.



Parmi ces solutions, on trouve l'instauration d'une nouvelle taxe sur les ventes de jeux vidéo neufs "afin d'alimenter un fonds soutenant la production française". On nous promet un taux très réduit qui correspondrait à un montant de quelques centimes ou dizaines de centimes par jeu sur des produits commercialisés entre 50 et 70€. Cette taxe servirait à financer l'industrie française du secteur des jeux vidéo et pourrait rapporter plusieurs millions d'euros.

A la publication de ce rapport, j'ai déjà pu lire plusieurs réactions négatives à l'instauration de cette nouvelle taxe. En effet, il faut rappeler que les jeux vidéo vont déjà augmenter dès le 1er janvier 2014, la TVA applicable passant de 19,6% à 20%.

Cette nouvelle taxe est avant toute chose faite pour relancer la croissante des entreprises françaises du secteur vidéoludique, en leur permettant de nouvelles subventions et enfin arrêter la fuite des cerveaux vers l'étranger et la délocalisation d'entreprise française innovante vers d'autres lieux plus avantageux fiscalement (au Canada notamment) car oui, la France est en retard dans ce domaine, ce n'est pas nouveau !

Cette taxe serait davantage pour soutenir les PME et TPE et non pas les "gros" du secteur comme Ubisoft ou Ankama car aujourd'hui, le secteur des jeux vidéo est assez éphémère et donc le succès d'un jeu s'opère de sa sortie jusqu'à quelques mois plus tard seulement, une grosse partie de l'investissement initial devant donc  être principalement marketing.
Pour cela, le groupe de travail propose aussi l'instauration d'une plateforme de distribution en ligne française de jeux vidéo pour permettre aux plus petits de promouvoir et faire découvrir leurs productions à moindres frais.

Les autres solutions proposées sont des mesures d'aides de financement ou d'allègement fiscal pour permettre aux entreprises vidéoludiques françaises d'être compétitive au niveau international (surtout que la "touche française" est appréciée de part le monde !) et de développement de l'offre de formation lié à ce domaine.
 
Ces solutions ne sont pour le moment que des propositions, rappelons que de nombreux rapports rédigés par les commissions sénatoriales ne sont jamais votées. Alors, vous êtes plutôt pour ou contre cette nouvelle taxe ?

Publié dans NEWS

Commenter cet article

Zgooz 26/09/2013 21:25

Ah non, on n'est pas le premier avril.
Ils connaissent quelque chose au marché du jeu vidéo les gus qu'ont pondu ce rapport ?
Les taxes servent à ne financer qu'une chose : le service publique qui gère lesdites taxes. Elles n'iront nul part d'autre. Un site de distribution de JV gérer par l'Etat ? Sérieux ?
Ca aurait été Fabius qui aurait pondu ce rapport ça aurait été au moins marrant (rapport au plan informatique pour tous des 80's). Là c'est juste navrant.

Bob l'eponge 26/09/2013 13:49

Le jeu vidéo français ? Ah, ça existe ?

Elgregou 26/09/2013 13:04

Et ils pensent empêcher la fuite des cerveaux à l'étranger en augmentant les taxes ? Si les gens se cassent de ce pays, c'est bien parce que la vie y est trop chère, que les politiques sont
corrompus et hypocrites (la preuve avec cet article, d'ailleurs), que notre littérature contemporaine est à chier (ce n'est pas en refourguant du Molière jusqu'à la nausée dans les classes qu'on va
évoluer), que notre sécurité intérieure est minable (plus personne ne veut habiter à Marseille, les victimes sont les fautives tandis que les voyous font la fête...), que notre système punitif est
absent, que notre cinéma est un exemple de beaufitude absolue, que notre taux de chômage est record, que notre président est un incapable alors que le précédent était un escroc, et enfin qu'on
baisse notre froc face à tout.

Ma chérie et moi en avons déjà parlé mais, si nous n'avions pas eu d'attaches ici (famille, amis...), nous aurions déménagé depuis longtemps au Canada.

Zorro 26/09/2013 08:11

il y a deja une taxe tres elevée sur les JV, qu ils l utilisent pour ça plutôt que pour d autres conneries

gluttony 26/09/2013 07:41

Pas mal d'autres points détaillés sur un article de JV.com, notamment le fait que les jeux doivent possiblement être megamultilangue pour être sur la plateforme de distribution fr:
http://www.jeuxvideo.com/news/2013/00068135-steam-francais-et-nouvelle-taxe-sur-les-jeux-video-des-parlementaires-le-proposent.htm

Popeye 25/09/2013 23:36

La troïka (commission européenne, Banque centrale européenne et le FMI) a imposé l'austérité histoire de sauver les banques. Austérité = baisse de la consommation et du pouvoir d'achat, chômage,
faillites et déprime ambiante. Normal que le secteur du jeu vidéo soit en crise dans ces conditions! Ce n'est pas en rajoutant une nouvelle taxe qu'ils vont changer quoi que ce soit mais en
stoppant cette stupide politique européenne d'austérité.

Mug 25/09/2013 21:45

Un problème : une taxe ... on dirait du Piketti !!! Ca fait des décennies que çà dure ... L'Etat stratège n'a plus les moyens de sa politique ... Si le secteur est si porteur pourquoi le
subventionner ? Et s'il ne l'est pas ... pourquoi insister ?
On devrait taxer les rapports parlementaires tiens ...

Mug