[TEST A LA BOURRE] Super Princess Peach / DS

Publié le par Keneda'

super-princess-peach-box.jpg SUPER PRINCESS PEACH
Support : Nintendo DS


Éditeur : Nintendo

Développeur : Nintendo


Sortie : 26 Mai 2006


Apôtres de la virilité, bonsoir. Il est temps de mettre un pack au frais, de balancer du ACDC à fond et d’enfiler votre jupette rose, car nous allons tester un jeu pour les mâles, les vrais : Super Princess Peach !

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas cette gourdasse de princesse qui se fait enlever, mais c’est bien le plombier italien ! Peach va donc partir à son secours équipée… d’un parapluie ! Objet bien plus efficace qu’un AK-47.

super-princess-peach-image.jpg

Vous ne serez pas surpris par le jeu en lui-même, c’est de la plate-forme 2D classique. Toutefois ce jeu recèle tout de même quelques originalités. En effet, vous pourrez utiliser votre fameux parapluie multifonctions pour frapper les ennemies, les avaler, surfer sur l’eau, planer un court instant…. Certaines de ces techniques sont disponibles dès le début de l’aventure. Quand aux autres, il faudra les acquérir dans le magasin de Toad (oui celui-ci fait payer sa princesse, décidément les tributs ne sont plus ce qu’ils étaient) grâce aux pièces que vous aurez récolté à travers les niveaux.

Par ailleurs, Peach dispose également d’une autre arme redoutable : ses émotions ! Selon l’humeur, sélectionnable via l’écran tactile, elle pourra être en feu si elle est en colère, chialer des litres si elle est triste, voler si elle est joyeuse, et regagner de la vie si elle est … contente.

super-princess-peach.jpg

Le tout se déroule dans un univers très enfantin et coloré, une sorte de Yoshi’s Island en plus girly, et même si vous fan de ACDC vous risquez d'apprécier quand même le rendu à l'écran : c'est beau, coloré et fluide. Votre progression est matérialisée par des déplacements sur une carte divisée en 5 zones. Entre chaque niveau, vous pourrez faire un tour au magasin de Toad afin d’upgrader la donzelle. A noter qu’il y a des objectifs secondaires de collection dans chaque niveau. Il y aura toujours trois Toad à délivrer, et de manière plus irrégulière, des notes de musiques et des pièces de puzzles sans grand intérêt.

Si l’univers est très enfantin, ce qui n'est pas gênant, hélas la difficulté l’est aussi (on est bien loin d’un Ghost & Goblins !). Peach dispose d’une énorme barre de vie, et pour mourir, il faudra vraiment le vouloir, d'où un réel manque de challenge. Seuls les boss sont un poil plus difficiles.

Avec Super Princess Peach on tenait là un bon jeu de plateforme 2D, beau, efficace, avec de bonnes idées, et où pour une fois il faut secourir le plombier. Mais hélas le challenge manque énormément, le jeu est beaucoup trop facile et c'est vraiment dommage.

SUPPOS : 4/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Commenter cet article

BigB 11/08/2010 15:08



peut etre le jeu vise plus des petites filles .. une sorte d'introduction au monde mario ... pas un truc de hard core platformiste !



Alex 10/08/2010 18:26



moi j'adore et j'aurai mis 5,5


et pourtant je suis fan de AC/DC