[TEST] ALAN WAKE / XBOX 360

Publié le par Dr Floyd

alan-wake-box.jpg   ALAN WAKE
Support : Xbox 360



Editeur : Microsoft

Developpeur : Remedy

Sortie : 14 mai 2010



Alan Wake, on a fini par croire au "vaporware" façon Duke Nukem Forever ! Mais le voici le voilà enfin cinq ans après son annonce bordel de sprite ! Un jeu à classer selon ses concepteurs dans la catégorie "thriller psychologique". Bon ok, il est 23h, je m'installe dans le canapé lumière éteinte, prêt à trembler...

Je ne vais pas trop vous dévoiler le scénario, car ça serait vous gâcher le plaisir, sachez seulement que Alan Wake est le nouveau Stephen King, un écrivain à succès dans le domaine du fantastique. Sauf qu'il est en panne d'inspiration le pauvre, et sujet à d'affreux cauchemars. Allez, un petit séjour dans un patelin paumé à la montage pour se ressourcer avec sa femme devrait pouvoir lui rendre son inspiration... Sauf que le patelin en question est plutôt étrange, façon Twin Peaks, et que, vous vous doutez bien, ça va mal tourner ! Tant mieux sinon le jeu serait déjà fini :)

alan-wake-002.jpg

 

Tout comme dans Max Payne (c'est le même scénariste) l'histoire vous est racontée directement par le héros, un héros qui doute, qui ne sait plus trop où il en est. Les flashbacks très à la mode dans les séries TV sont aussi de mise. L'histoire est bien travaillée et bien structurée, les personnages principaux ou secondaires bien développés. Bref le scénario est vraiment mature et intrigant, l'envie de progresser pour en découvrir plus est permanente.


Alan Wake n'est pas un jeu qui se la pète façon Resident Evil ou Silent Hill. C'est avant tout un jeu crédible, pas un véritable survival horror délirant, le terme thriller psychologique étant ici parfaitement adapté. Donc un jeu sans gros monstres à terrasser, sans grande variété dans les ennemis et les armes, sans boss de fin de niveau, et avec des situations souvent répétitives. Et franchement je préfère ce style, c'est beaucoup plus crédible, et donc on se place facilement dans la peau du personnage. Ne vous inquiétez pas le jeu comporte quand même sa dose de scènes mémorables mais je vous laisse découvrir tout ça. Dès la fin du premier chapitre le jeu va devenir par moments très angoissant, me rappelant mes "cauchemars" lors de la découverte de Resident Evil 4 il y quelques années.


alan-wake-001.jpg

Le gameplay et le déroulement du jeu n'innovent pas : le jeu est linéaire, la plupart du temps il faut avancer pour rejoindre un point, tout en affrontant des ennemis, et aussi en luttant contre vos angoisses. Mais la maniabilité est très bonne, bien meilleure que cette de Resident Evil, notre héros manipulant les armes et la torche avec facilité, et lui au moins il peut tirer en se déplaçant. Face aux ennemis il faut jongler avec la torche, l'arme et les esquives, avec quelques moments de stress vu que votre batterie s'épuise et qu'il faut recharger votre arme.

alan-wake-003.jpg

 

Vos ennemis sont possédés et invulnérables, sauf si vous les éclairez suffisamment avec votre torche, alors ils perdront leur invincibilité et vous pourrez les achever de manière classique au pistolet. A noter aussi que vous devrez lutter contre une puissante force mystérieuse détruisant tout le décor sur son passage (pire qu'une tornade !). Vous possédez une classique barre de vie et vous pourrez vous régénérer grâce aux sources de lumière. Bref, vous l'avez compris, la lumière est votre alliée. Aussi même si la fuite peut vous aider à vous sortir de situations compromises, Alan Wake s'épuise et il faudra gérer les courses. Bref, un gameplay sans artifices, simple et efficace.

 

alan-wake-004.jpg


Le jeu est magnifique d'un point de vu technique. Les paysages sont sublimes, la végétation est vivante, le jeu est fluide, et les temps de chargement quasi inexistants. Il y a aussi plein de petits détails sympa : possibilité de regarder la télé, d'écouter la radio, hommage à Hitchcok, etc.... On peut juste reprocher des animations faciales un peu en dessous du reste et quelques détails s'affichant un peu tardivement, mais là je chipote un peu. En fait je vous ai gardé le meilleur pour la fin : le jeu des ombres et des lumières totalement hallucinant, créant une atmosphère oppressante, terrifiante par moments, c'est vraiment le point fort du jeu, d'autant que c'est totalement maîtrisé, et ne générant aucun ralentissement. Remedy n'avait pas le choix, la lumière étant au centre du gameplay, il fallait être convaincant sur ce point.

Alan Wake est un survival horror mature, travaillé, et psychologique, bien plus crédible, immersif, terrifiant et passionnant que n'importe quel Resident Evil, Alone in the Dark ou Silent Hill. Mise en scène exceptionnelle, scénario captivant, et réalisation de qualité, Remedy nous livre ici un petit chef d'oeuvre vidéoludique, le meilleur jeu du genre sur cette génération de consoles. Seuls les fans d'action qui pète et de zombis seront un poil déçus. Bon, je vais essayer de dormir maintenant.

SUPPOS : 5.5/6

suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

> Déballage vidéo de la version Collector

Publié dans TESTS

Commenter cet article

Pyramid Roug 31/10/2010 14:37



Sly tu as tout à fait raison, ça se voit que le Doc n'a jamais joué à Silent Hill 2, ce pur chef-d'oeuvre...



Naoshige 15/05/2010 16:12



D'ailleurs, Alan a vraiment un endurance de pouipe, parce qu'il se fatigue super vite. J'ai lu le test qu'en diagonal, mais le jeu est vraiment très bon, d'ailleurs je pense que ce serait
vraiment une bonne idée d'en faire un vrai bouquin.



X1080 15/05/2010 08:41



si gamephobe en courant Alan Wake se fatigue


 


très bon test



Gamophobe 14/05/2010 23:02



Comment cela peut-etre credible, la fatigue n'est pas gérée allons...



thread 14/05/2010 18:33



Un détail important : pour 5 euros de plus, prenez la version collector !! Outre le coffret magnifique en forme de livre, il contient un CD bonus et la BO du jeu dans un beau fourreau, le jeu
dans sa boîte et sutout... LE BOUQUIN "les dossiers Alan Wake" très très bien fichu, passionnant, avec couverture cartonnée, illustrations magnifiques, bref une édition digne des meilleures
éditions collector souvent vendues plus chères !


En tout cas je suis d'accord, c'est le meilleur jeu du genre et de loin. Bonjour le stress avec cette fichu lampe qui s'épuise bien trop vite etla grande difficulté à fuir (Alan s'essoufle au
bout de quelques mètres tel un vieux fumeur, aucune endurance, c'est ça de resterassis à écrire sans faire de sport, feignasse !).


 


Dommage que les ennemis soient peu variés, mais l'Ombre qui nous poursuit et les courses éperdues en frêt en permanence dansdes jeux de lumières jamais vus auparavant, le tout allié à un scénario
en béton et découpé en épisodes tel une série TV font de cejeu un desplus passionnants qui soient. Heavy rain version "Silent Evil Siren". Letop !!!!!



Anc 14/05/2010 17:03



Mais sinon, il faut peur ?


je demande pas non plus un project zero, mais dans tous le test et les coms, j'ai pas vue cette notion de peur ! même si j'ai conscience que je parle à de grands enfant qui n'ont plus peur,
j'aimerais bien qu'on parle de ce détail, car il existe trop de façon d'avoir une bonne ambiance, mais un bonne frousse des famille, ou même un coté malsain (silent hill 2 par exemple), ça me
tenterais bien !



gaga 14/05/2010 15:33



Tout a fait d'accord avec Dr Floyd


Ce que j'apprécie tous particulierement c'est qu'ils ne soient pas tombés dans le gore.


Ce jeu d'hombre et de lumière, cette ambiance, quel JEU !!!!!!!!!


 






RIO 14/05/2010 15:30



Très, très bon jeu, d'ailleur pas fait un bon jeu aussi immerssif de puis longtemps. Un air de résident, de silent, d'alone... L'impression de jouer a un roman est là, les petits défauts du jeu
(perso assez rigide, souvent les mêmes enemies) sont totalement gommés par le scénar et cette ambiance si prennante. La ville et ses environs sont très bien réalisés, l'environement est vaste, le
coté linéaire passe bien car ce n'est tout de même pas des couloirs et il n'y a pas de mur invisible, soit il y a un mur soit on tombe et au bout de 8heures de jeu je ne suis toujours pas passé
au même endroit (juste un retour au poste de police), pas mal de persos rencontrés aux dialogues et doublures impécables (mais pas interractif)


Certe il n'est pas parfait mais on tient là l'un des meilleurs jeu de cette gen.


 


 



Sly 14/05/2010 12:50



Il a l'air bien sympa quand même, cet Alan Wake, à tester. Par contre, ta phrase : "Alan Wake est un survival
horror mature, travaillé, et psychologique, bien plus crédible, immersif et passionnant que n'importe quel Resident Evil, Alone in the Dark ou Silent Hill." Ok si tu parles
de cette génération de consoles, mais n'oublies pas de rejouer à Silent Hill 2, à l'occase, juste pour le trip. C'était le premier survival horror à vraiment atteindre la perfection, tellement il
était, comme tu dis, travaillé, mature, psychologique, immersif et passionnant, mais également traumatisant, nauséabond et malsain. C'est devenu le mètre étalon des survivals, bien plus que ces
daubasses en mal d'action de Resident Evil et Alone in the Dark. Ensuite, j'avoue, à partir du 3, ça a commencé à merder, même si le 3 reste très bon, après "Aie aie aie!" la catastrophe!


En tout cas cet AW a l'air bien sympa. C'est un des rares jeux qui me motiverait à enfin me payer une console de cette Gen, et pas seulement aller squatter chez des potes!