[TEST] BLUR / Xbox 360

Publié le par Dr Floyd

BLUR
Support : Xbox 360
Existe également sur PS3 et PC
Editeur : Activision
Développeur : Bizzare Creation
Sortie : 28 mai 2010

blur-box.jpg

Testé avec le support de Okajeux

Face au Burnout de EA et au Split Second de Disney, Activision se devait de réagir et proposer à son tour un jeu de caisse orienté arcade... Et là on a très peur de la bouse intersidérale sans âme... Remarquez la barre n'est pas placée très haute : Burnout est un simulation ridicule de fusées et Split Second propose un concept totalement absurde.

Et pour faire quelque peu original Activision et Bizzare (créateurs de la très moyenne série Project Gotham) ont choisi, comme c'est bizarre, de faire dans le Mario Kart like, mais avec des voitures réelles sous licence. A priori étrange concept que de mélanger réalité et course à items.... Et pourtant vous allez voir que ça passe plutôt très bien.

Le jeu propose 20 voitures en course, et une trentaine de circuits. Le gameplay est purement arcade, avec des freinages pas vraiment indispensables sauf dans les virages serrés pour déraper avec style. Le jeu est moyennement rapide, et c'est une excellente nouvelle car c'est ainsi totalement lisible, contrairement au grotesque Burnout Paradise. Et il y a surtout un aspect tactique non négligeagle du fait des items à récupérer sur la piste, d'où le côté Mario Kart.


blur-001.jpg

Huit power-up sont ainsi récupérables (On retrouve les traditionnels nitro, projectiles, éclairs, mines, etc....) avec la possibilité d'en stocker trois, de switcher entre eux, voire de s'en débarrasser. Bref, c'est une mini gestion de stock ! Moins de frustration que dans Mario kart cependant car bien souvent plusieurs items différents sont placés côte à côte sur la piste et vous pourrez ainsi faire votre marché. De plus ces power-up peuvent avoir plusieurs fonctions si vous les utilisez vers l'avant ou vers l'arrière : un projectile peut vous protéger si envoyé vers l'arrière, le turbo peux servir de freinage d'urgence, etc... Notez aussi que votre voiture s'abîme et il faudra penser aux items de réparation.

Sachez enfin qu'en pleine course vous pouvez éventuellement penser aux "missions secondaires" comme franchir une série de portes, ce qui vous permettra de débloquer plus de choses. Ah oui une chose très importante : contrairement à Mario Kart ou même Gran Turismo, le jeu ne semble pas tricher, l'IA est en effet crédible, et ne favorise pas stupidement les retardataires, un paramètre capital dans un jeu de caisse.


blur-002.jpg

Le mode solo est ainsi très sympa, simple et totalement efficace. Courses classiques, à checkpoint, de destruction, ou face à face, rien d'original mais bien fait. Vient alors le mode multijoueurs, soit en local jusque 4 en écran splitté ou en ligne jusque 20. Un mode de jeu hyper complet et particulièrement fun, où les courses deviennent diaboliques.

Du côté de la réalisation on reprochera au titre des circuits peu inspirés avec des graphismes un peu ternes. Mais bon cela reste correct, d'autant que le jeu est toujours fluide (même si pas en 60fps), c'est bel et bien le principal. Idem pour la bande son très discrète. Ce n'est clairement pas un jeu qui en met plein la vue, mais il a vraiment la pêche, et les concepteurs se sont vraiment concentrés sur le gameplay.


Blur est un Mario Kart like avec des voitures sous licences particulièrement bien pensé, nerveux, pas trop rapide et avec de réels choix stratégiques, qui pêche juste par une réalisation assez moyenne. Si le mode solo est rapidement bouclé, le mode multi est quant à lui source de plaisirs sans limites ! On va dire pour conclure que Blur est un excellent jeu d'occas' qui défoule vraiment. J'aime bien ce jeu.

SUPPOS : 4,5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Commenter cet article

Didier Super 26/10/2010 18:50



burnout paradise une merde ? ahah n'importe quoi