[TEST] F.3.A.R. / Xbox 360

Publié le par Dr Floyd

F.3.A.R.

Support : Xbox 360

Existe également sur
PS3 et PC
Éditeur : Warner Interactive

Développeur : Day 1 Studio

Sortie : 24 juin 2011



FEAR-3-boite-gamopat.jpg

Testé avec le support de Gamoniac

F.E.A.R. premier du nom fut un fabuleux FPS : gameplay parfait, IA fantastique, ambiance géniale... On peut même dire que depuis on a pas fait mieux en matière de FPS, le genre étant tombé ces dernières années dans la casualisation grand public avec régénération automatique de la vie. F.E.A.R. 2 fut assez quelconque et donc le fait de voir passer ce jeu du studio Monolith à Day 1 Studio n'est pas forcement une mauvaise chose, car il fallait faire autre chose... De plus John Carpenter, le réalisateur de nanars haut de gamme hollywoodiens est dans le coup ! Ça peut être intéressant...



Si vous avez aimé vous faire peur avec FEAR 1 (quoi que perso ce jeu ne m'a jamais fait peur) ici l'ambiance est différente : même si l'ensemble est sombre et gore vous ne risquez pas de sursauter dans votre fauteuil, on se rapproche d'un FPS assez classique, horrifique certes, mais sans réelles frayeurs. Ensuite le scénario est vraiment quelconque (je ne vous en parle même pas), on a vraiment l'impression de jouer à différents niveaux sans liant entre eux, une sorte de jeu d'arcade/FPS où il faut réussir à nettoyer le niveau avant de passer au suivant. Cet aspect ne me dérange personnellement pas, un FPS est avant tout un jeu d'action avant d'être un jeu d'aventure. Doom, Duke Nukem, Blood, c'était de l'action et rien d'autre ! Par contre je me demande ce que John Carpenter vient faire dans cette histoire !!!!!??? Bref... L'important dans un FPS c'est le gameplay, l'IA et la survie à tout prix, mais nous y reviendrons.



FEAR-3-001.jpg

Même si il y a un mode solo il faut savoir que les développeurs ont surtout misé sur le mode coop, car l'aventure met en scène deux frères, Point Man et Fettel. Vous jouez donc soit en écran splitté, soit en local, soit via internet. Ce mode est vraiment bien conçu, les deux frères étant complémentaires, mais seront en même temps en compétition pour faire le meilleur score possible. Par contre en mode solo il est possible de jouer avec l'un ou l'autre des deux personnages, proposant ainsi un double gameplay sympa : Point Man préférant les armes, et Fettel la télékinésie, ce dernier se débloque en terminant une première fois le jeu.



FEAR-3-002.jpg

Revenons sur le gameplay, le point essentiel. Les commandes sont efficaces, la visée précise, le "bullet time" qui fait son grand retour très appréciable, et l'IA exceptionnelle (comparée à 99% des jeux de ce genre)... Génial ? Oui, sauf que... Day 1 a quand même opté pour la régénération automatique de la vie, arghhh ! Le détail qui tue... et qui dénature totalement la façon de jouer à un FPS, nous permettant de faire un peu n'importe quoi, comme se dresser à découvert devant les ennemis pour les aligner, puis de retourner "ressusciter" derrière une caisse... Désespérant. Les éditeurs veulent du spectacle à tout prix, et il est vrai que cette technique permet d'augmenter le nombre d'ennemis et de rendre l'action frénétique... au détriment de l'aspect survie, qui est pourtant la base du genre FPS. Bon ceci dit le gameplay est tellement bon qu'on accepte (en râlant) ce fait, habitué à cette façon de jouer sous tous les autres titres récents. C'est vraiment dommage car tout était parfait, d'autant plus qu'un aspect scoring a été rajouté ! Visez les têtes et réussissez tous les défis pour le meilleur score possible, offrant ainsi au jeu une réelle rejouabilité ! Un jeu court mais à longue durée de vie pour le gamer.

FEAR-3-003.jpg

Reste la réalisation. Le jeu propose des graphismes vraiment très corrects, certes pas aussi grandioses qu'un certain Crysis 2, mais tout à fait réussis, avec un framerate très convenable, du gore de "qualité" avec démembrements et ciglées de sang, ainsi que quelques petits effets visuels très sympa.  De plus l'ambiance sonore est de très bonne qualité, voix des soldats, chuchotement, bon doublage français... Non franchement c'est du très bon boulot.

F.3.A.R. est un FPS un peu à part, ce qui explique aussi le mauvais accueil de la part de journalistes boutonneux qui n'aiment pas le changement et qui veulent absolument du scénario et du blabla. Aussi peut-être que le jeu n'aurait pas du s'appeler comme ça, car on sent que la licence a juste été reprise pour l'aspect commercial. Ici nous avons affaire à un jeu d'action-scoring FPS sur plusieurs niveaux, jouable seul ou en duo. Point barre. Il est d'apparence très court, mais le fait de pouvoir y rejouer avec un autre personnage, et l'aspect scoring, font que sa durée de vie est finalement très bonne. Bon par contre il y a un défaut : la régénération automatique de la vie qui supprime une bonne partie du stress, mais cependant bien compensé par un gameplay au poil, une IA au top et une réalisation de qualité. Mais j'en reviens à une question essentielle : Où se situe la patte John Carpenter dans ce jeu ???!!!

 

Réalisation technique : 7/10

Aspect artistique : 6/10

Gameplay : 7/10

Replay Value : 6/10
26/40
SUPPOS : 4,5/6

(Appréciation personnelle)
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

 

Publié dans TESTS

Commenter cet article