[TEST] Lifesigns: à coeur ouvert / DS

Publié le par MickMack

LIFESIGNS: A COEUR OUVERT
Support : Nintendo DS
Editeur: JoWood
Développeur : Spike
Sortie : 27 mars 2009

lifesigns-boite.jpg

Lifesigns vous met dans la peau d'un interne en chirurgie en 2e année...et dernière apparemment, ce qui me fait penser que les japonais dans les JV ont une légère tendance à entrer dans la vie active redoutablement tôt ! Après les avocats de Phoenix Wright à peine pubères, voici les médecins adolescents...A vous les joies des diagnostics, opérations, mais aussi relations du personnel, drague dans les couloirs, vacances au soleil et autres psychodrames...

Le soft comporte 2 parties bien distinctes.
La plus importante d'entre elles est la partie aventure, environ les 3/4 du jeu. Si vous comptiez opérer à tire-larigot, passez votre chemin, l'aventure consiste en d'interminables pérégrinations dans les couloirs de l'hôpital, ou vous rencontrerez les différents membres du personnel soignant, les patients... En discutant avec eux, vous débloquerez des objets et des déclarations, qui utilisés sur d'autres personnages vous feront progresser dans l'aventure...

lifesigns-001.jpg lifesigns-002.jpg 


Cette partie ressemble en fait énormément à un manga interactif, impression renforcée par le découpage en "épisodes". Très peu de choix décisifs à faire, malheureusement, seulement quelques mini-jeux d'ailleurs difficiles. Cela dit l'histoire se laisse suivre sans problème. Le tout est en français, mais visiblement les traducteurs sont partis en vacances avant d'avoir fini le boulot. L'épisode 5 est bâclé et les dialogues sont incompréhensibles et semblent tout droit sortis de Google Trad ! Un petit détail pas innocent: certes le jeu est très manga, mais "ecchi"... Entre les flirts et relations amoureuses, le cosplay, le pervers amateur de petites culottes, et les jeunes patientes dénudées à palper (attention, certaines sont farouches...), impossible de nier qu'il s'agit d'un angle assumé du jeu. Mais les japonais aiment apparemment !

L'autre partie, médicale, consiste en diagnostics et opérations. Vous devez d'abord examiner le patient, par palpations ou avec le stéthoscope: à vous de trouver les éléments cliniques décisifs pour constituer votre diagnostic. Ce dernier est automatique, mais cette partie est très réaliste, voire pointilleuse. Je ne suis pas certain que tout le monde comprenne l'intérêt d'une écho du cul de sac de Douglas, mais bon, les gens regardent bien Urgences.

lifesigns003.jpg ligesigns004.jpg 


Une fois le diagnostic fait, on opère. Et là, si les étapes chirurgicales sont encore très réalistes, c'est entièrement scripté. Pas de mauvais choix à faire, seulement des fausses manoeuvres. Et heureusement, puisque vous devez boucler certaines opérations en moins de 3 minutes (!) pour qu'elles soient réussies. Cette partie du jeu est très prenante, et nous passerons sur le fait qu'un interne 2e année fasse de la chirurgie digestive, cardiaque et neurologique au pied levé.
C'est moins difficile que Trauma Center, et à moins d'être un manchot du stylet/scalpel vous devriez sauver à peu près tout le monde. Selon votre réussite aux opérations, vous débloquez différents épilogues aux épisodes, du décès des patients aux happy-ends amoureuses...

Les graphismes manga sont corrects et stylés, avec beaucoup de détails pour les phases opératoires. La partie sonore n'est par contre pas vraiment inoubliable, mais rien d'horrible. Quant à la jouabilité elle est très précise au stylet pour les opérations, mais il n'y a pas grand chose d'autre à faire !

Bref, que penser de ce jeu ? Simplement qu'il est dommage qu'il y ait si peu d'opérations, et que la traduction soit si bâclée sur la fin, ce qui laisse une mauvaise impression (à jouer en japonais pour ceux qui peuvent). En dehors de ça Lifesigns sort des sentiers battus et on passe quand même un bon moment dans les couloirs de l'hosto... si on aime un tant soit peu les manga.

SUPPOS : 3/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Commenter cet article

Pyramid-Roug 11/08/2011 22:10


Et un ripoff de Trauma Center, un !!