[TEST] Pink Sweets (Ibara Sorekara) / Arcade

Publié le par Genevois

PINK SWEETS (IBARA SOREKARA)
Support : Arcade
Développeur : Cave
Editeur : AMI

Sortie : 2006

pink-sweets-cover-gamopat.png

Après IBARA que j’ai adoré (voir mon test), j’étais obligé de me trouver PINK SWEETS (IBARA SOREKARA), sortit 1 an après, et qu’on peut considérer comme le 2e volume de la trilogie IBARA, PINK SWEETS, MUCHI-MUCHI PORK. Et ce n'est pas la peine que je vous dise que j’attendais beaucoup (trop ?) cette "suite".

Le jeu est toujours sur un PCB de petite taille dite de 3e génération. Installation fébrile du PCB dans ma borne avec mon Jamma 6in1… je lance le jeu ! Après des menus édulcorés comme il faut, on a le choix entre 4 vaisseaux. ils sont assez différents mais c’est surtout l’armement qui est très varié d’un vaisseau à l’autre.

ibara-2.png

La partie commence, les musiques sont très olé olé, genre techno amusante (il faut aimer). Les graphismes sont moyens, dans certains niveaux, les décors sont même très répétitifs. Je vais commencer par parler des modes de tirs très spéciaux du jeu. Ici pas de "save bomb", c'est déjà c’est un gros changement dans le gameplay. Le vaisseau dispose à l'avant d'une boule d’énergie qui peut aspirer les tirs laser (pas les missiles) des ennemis, ce qui a pour effet de faire grossir la boule d’énergie. Une fois au maximum, vous pouvez la déclencher, ce qui provoque une mega bombe qui sert aussi de "save zone". Les ennemis tués laissent des bonus d’upgrade pour l’armement, classique donc. Par contre, ce qui me gène beaucoup, c’est que lorsqu'on meurt, l’armement revient à zéro sans moyen de le récupérer (contrairement à Ibara où les bonus sortent du vaisseau avec possibilité de les reprendre). Donc sachez que lorsque vous perdez une vie, vous vous retrouvez tout nu... la galère.

ibara-2-002.png

Les boss. ils sont très mignons, en général des jouets géants, avec un armement de MALLLLAAAADE. Pour en venir à bout il faut une technique spéciale… et une fois trouvée, c’est une formalité, car les paths des tirs sont cycliques. Au début on meurt cent fois, puis après ça passe tout seul. Les niveaux sont assez longs, voir très longs et chiants, comme le niveau dans les nuages, nul, trop long, et trop dur.

ibara-2-003.png

Bizarrement, quand mes copains viennent jouer chez moi, ils préfèrent ce jeu plutôt qu’un Futari ou Ddp Daifukkatsu ? En fait, ils aiment en prendre plein la figure, avec une difficulté énorme… D’un autre côté on est en free to play, donc ce n'est pas vraiment gênant de mettre 50 crédits pour finir le jeu comme un bourrin…


Pink Sweets est pour moi un jeu plutôt loupé… graphiquement en dessous d’Ibara (un comble pour une suite), avec un gameplay de dingue à la difficulté mal dosée… 4/6 car c'est quand même un sacré bon shoot par rapport à la concurrence. Est-ce que le jeu ultime que j'attends sera MUCHI MUCHI-PORK ? On le verra dans mon prochain test.

Ce que je n’aime pas :
- certains niveaux trop longs et répétitifs,
- un système d’arment perfectible,
- certains décors loupés (le dernier niveau Lego est quant à lui magnifique),
- pas la suite d’IBARA que j’attendais.

Ce que j’aime :
- avoir osé le style cartoon/jouet,
- certains niveaux assez jolis quand même,
- des boss assez gros et au look de jouet.

SUPPOS : 4/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Commenter cet article

FeRiN_ 28/03/2011 20:26


@Oken: Il est à présent sorti sur 360 dans une compilation de Pink Sweet/Muchi Muchi Pork. La galette est dézonée, et elle vaut vraiment le coup pour les fan du genre ( pas pour DrFloyd donc .....
)


Thread 18/01/2011 14:21



il n'y a pas que la 3ds qui abime les yeux !



Axis 17/01/2011 14:23



Barbie s'en va en guerre ?



Oken 17/01/2011 08:26



Argh j'ai cru qu'il était enfin sorti sur la 360 !