[TEST] Puppeteer / PS3

Publié le par Dr Floyd

PUPPETEER
Support : PS3
Editeur : Sony Japan Studio
Sortie : 11 septembre 2013

puppeteer.jpg

Un spectacle de marionnettes sous la forme d'un jeu de plateforme, un nouveau pari artistique des studios de Sony, qu'on a hâte de découvrir tant le concept semble intéressant et original. La PS4 n'est pas encore là, détendons-nous un peu avant la furie des FPS et des jeux de caisses.

C'est un scénario de grand malade qui nous est proposé, écrit parait-il avec le scénariste de la série Hannibal : le nounours de la Déesse de la Lune a pété un câble et a volé ses pouvoirs et ses ciseaux magiques ! Rhooo bah c'est pas bien. L'horrible mammifère transforme alors les petits nenfants en méchantes marionnettes ! Vous jouez le rôle d'une marionnette rebelle, Kutaro, décapitée (je vous avait prévenu, c'est gore !) qui allez devoir trouver non seulement des têtes pour survivre mais aussi tous les fragments de Pierre de Lune afin de détrôner le roi-nounours tout vilain pas beau. Toi, là bas dans le fond, qui joue à Killzone sur la PSVita pendant que je parle... TU SORS !

puppeteer-002.jpg

Les décors sont splendides et variés, ils respirent la vraie matière (le bois, le carton, le tissu..) un peu comme dans Little Big Planet. Une géniale voix-off commente le jeu, avec le public qui se manifeste par des applaudissements ou autres exclamations, sans compter des compositions musicales fort sympathiques. Bref, l'immersion est vraiment excellente, on y croit à ce conte, on a vraiment l'impression d'être devant un spectacle de marionnettes à l'ancienne.

100 têtes à récupérer pour votre collection, ok mais l'intérêt pour le gameplay est plutôt nul, elles font en fait office de vies et sont associées à des secrets. Cela peut vous encourager à refaire le jeu plusieurs fois pour débusquer tous ces secrets, car vous ne pouvez en porter que 3 à la fois, de têtes.

puppeteer-003.jpg

Pour progresser dans le jeu, vous utilisez par exemple des ciseaux pour découper le décor, un bouclier pour renvoyer les projectiles, un grappin pour modifier le décor, etc... Une fée vous accompagne, et celle ci est en fait contrôlable avec le stick droit. Ce n'est pas forcement évident de coordonner les deux personnages, ce qui peut vous inciter à la délaisser et à louper quelques secrets. Un second joueur peut cependant vous rejoindre pour jouer le rôle de cette fée accompagnant Kutaro. Celle ci pourra gêner les ennemis ou intervenir sur le décor.. mais c'est franchement un peu chiant à se cantonner à ce rôle secondaire.... sauf peut-être à jouer avec votre fiston de 8 ans qui aurait du mal à jouer sur le personnage principal.

puppeteer-004.jpg

Le jeu se présente en fait comme une succession de mini puzzle-games lents et scénarisés plutôt que comme un jeu de plateforme. Fans de Super Mario, sachez donc que ce jeu n'a rien à voir avec le gameplay précis du plombier moustachu ! Sinon le terminer est assez simple et rapide, 21 niveaux, surement moins d'une demi heure par niveau.... Etant à la base fan d'arcade, j'aurai préféré un vrai jeu de plateforme dans ce même monde magnifique de marionnettes, mais bon, le concept est quand même sympa, les situations variées, c'est un petit jeu sympa... à jouer avec vos gamins.

Un peu comme Little Big Planet et Journey, Puppeteer est avant tout un jeu d'ambiance avec une grosse patte artistique. Les enfants non drogués aux jeux violents devraient aimer ce puzzle-plateforme game, et peut-être vous par la même occasion, subjugué que vous serez par la beauté de la mise en scène.

SUPPOS : 4,5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Commenter cet article