[TEST] Syndicate / Xbox 360

Publié le par Dr Floyd

SYNDICATE

Support : Xbox 360

Existe également sur PS3 et PC

Genre : FPS cyberpunk

Editeur : EA

Développeur : Starbreeze

Sortie : 24 février 2012

syndicate-box.jpg



Testé avec le support de Gamoniac



Syndicate est à la base un jeu d'action-stratégie cyberpunk signé Bullfrog (et Peter Molynette) sorti en 1993. Un jeu en 3D isométrique bien connu des Gamopats barbus qui est même sorti sur des supports exotiques comme Jaguar et CD32 ! 18 ans plus tard la licence revient à la surprise générale, et encore plus surprenant, pour un spin-off car le jeu de stratégie s'est transformé en pur FPS, de quoi faire retourner le Peter Molyneux dans sa t... heu non il est toujours vivant. Tout ça sentait un peu l'exploitation facile de licence. Sauf que... c'est Starbreeze aux commandes.



Et Starbreeze c'est Les Chroniques de Riddick sur Xbox première génération (oublions le remake sans intérêt sur 360), sûrement le FPS le plus abouti de cette console (le vous conseille les 2 films dont le jeu est tiré, deux très bon nanars de SF). Mais c'est aussi le plutôt réussi The Darkness, un FPS très original des débuts de la 360 (dont la suite vient de débouler).

syndicate-001.jpg

Et donc aujourd'hui ils reviennent avec Syndicate, dont ils reprennent l'ambiance Cyberpunk. Dans un futur assez proche, le monde est composé de grosses corporations, les Syndicats, et une grosse partie de la population mondiale est alors équipée d'implants électroniques. Tout ceci génère beaucoup d'espionnage industriel et de corruption. Heureusement il y a vous, le soldat cybernétique de Eurocop ! Pas vraiment de scénario, juste une ambiance Cyberpunk réussie, vous luttez tout simplement contre les méchants, du FPS sans prise de tête comme j'aime.



syndicate-002.jpg

Starbreeze ne joue cependant pas la facilité question gameplay et reprend le concept du FPS façon Riddick. Ainsi l'immersion est excellente car le personnage fait plein de choses et ne se contente pas d'avancer et de tirer, il se sert régulièrement de ses membres, effectue des glissades, grimpe un peu partout, et la caméra très dynamique est un modèle du genre. Tout est parfaitement géré de manière très simple, on sent que les développeurs ont repris les acquis de Riddick. L'arsenal est très classique (du mini-gun au lance missile en passant par l'incontournable fusil à pompe), avec possibilité de tir secondaire.

syndicate-003.jpg

Cependant il y a un aspect original : votre puce DART qui vous permettra de pirater tous les systèmes (informatique, drones, portes, boucliers...) mais aussi de pénétrer l'implant de vos ennemis et de les forcer par exemple à se suicider (!!!), pratique non ? L'IA est plutôt bonne avec des ennemis résistants et ayant des réactions imprévisibles. L'action est intense, nerveuse, on enchaîne vagues d'ennemis, boss, petites phases de plateforme et interrupteurs, du très classique certes, mais très très efficace. On regrettera juste un peu l'aspect régénération auto, même si pour un combattant du futur on peut l'admettre, et même si le jeu vous donnera malgré tout beaucoup de fil à retordre.

syndicate-004.jpg



Le jeu fait un peu penser à Deus EX Human Revolution pour l'aspect artistique, mais en moins détaillé, et un peu plus froid. Cependant techniquement il n'y a rien à redire : le framerate est excellent, la vue caméra de votre personnage très dynamique et les effets de lumière vraiment impressionnants (les meilleurs que j'ai pu voir). Et le top du top c'est la bande son, formidable, avec des bruitages très réussis et des musiques bien adaptées. J'adore la touche Starbreeze qui nous propose toujours de très beaux jeux.

 Seule fausse note : la durée de vie assez courte (finissable à priori en 8 heures) et pas trop de replay value malgré un mode coop assez sympa.

Syndicate n'a pas été très bien reçu par la presse jeux video. il faut dire que c'est tiré d'un jeu rétro assez peu connu, qu'il n'a pas un gros potentiel publicitaire (huhu) et que c'est un "simple" jeu de genre sans artifices pour kéké-gamers. Mais ce qui compte dans un FPS c'est l'action nerveuse, l'immersion et la fluidité : le contrat est ici bel et bien rempli.



SUPPOS : 5/6

suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Commenter cet article

spycal 17/10/2016 18:09

Encore un soft qui fait partie de ces nombreux jeux mal aimés qui passent à la trappe alors qu'il sont dignes d'intérêt. Celui-ci par exemple aurait pu être un hit avec un gameplay juste approfondi...
C'est un bon jeu à défendre et à découvrir.

jeux 09/03/2012 22:53

Jeu assez sympa, pour les effets de lumieres j'ai un ecran de 24" donc j'ai pas mal aimé ! plutot reussi !

Gamobeauf 08/03/2012 23:55

A noter que le jeu est en inferior sur PS3.

Quelle console de merde cette PS3.

atomickid 08/03/2012 18:52

Klaoui, j'allais dire la même chose.
L'objectivité du doc n'est plus à prouver hein.

klaoui 08/03/2012 18:31

SVP QUID DU :

combien d'image seconde ?
Le framerate ?
le définition d'image ?
combien de polygone compte le personnage principal ?

tiens tiens doc tu as oublié ca sur un test 360 ...?

Didier59 08/03/2012 18:04

+1 jeu tres sympa

(les effets de lumière sont géniaux je confirme)

Thread 08/03/2012 15:55

Le jeu est très plaisant, ni plus ni moins.
Après c'est sûr qu'on ne se rue pas sur lui en premier quans on a envie de jouer mais il est vraiment agréable et l'IA est une réussite !

naps 08/03/2012 10:12

On n'a pas dû jouer au même jeu, "des effets de lumières vraiment impressionnants". Cette phrase à elle seule suffit à décrédibiliser totalement le test :D