[TEST] Theatrhythm: Final Fantasy / 3DS

Publié le par Ryo Hazuki

THEATRHYTHM: FINAL FANTASY
Support : Nintendo 3DS
Éditeur : Square Enix
Développeur : Indies Zero
Sortie : 6 juillet 2012

theat-box.jpg

Quoi de mieux pour fêter les 25 ans d'un mythe que de vouloir toucher ses fans ? 25 ans, de quoi gagner le gros lot et de quoi rendre beaucoup de gens heureux. Comment faire cela ? Proposer une blinde de DLC et frapper dans les émotions que les joueurs ont ressenti à l'époque de leur première partie dans les différents épisodes principaux de la saga. Tel est le but avoué de ce Theatrhythm Final Fantasy.


"Un jeu de rythme ? Un truc de japonais ça...". C'est le moins que l'on puisse dire. Si les japonais sont friands de RPG et que la sortie d'un Final Fantasy (et d'un Dragon Quest) est, aujourd'hui encore, un évènement majeur au Japon, ils restent extrêmement attachés aux spin-off et sont adeptes des jeux de rythmes en général. En gros, les japonais sont cool.

theat-001.jpg

Il me semble d'ailleurs important de signaler que si le jeu est sorti chez nous, il était clairement destiné au marché nippon avant tout. La demande était juste très forte au delà de l'archipel. Si les textes ont été traduit (en anglais uniquement), les vidéos ainsi que les versions des morceaux sont en japonais ! Bon, ça ne gêne pas quand on se tape la magnifique Suteki da ne (ce jeu de mot olol) mais cela pourra déranger les joueurs qui ne connaissent que la version occidentale de Melodies of Life, par exemple.

Il ne faudra pas non plus vous surprendre à trouver des fautes d'orthographes ; le jeu semble vraiment avoir été localisé à la va-vite mais, honnêtement, tout est compréhensible et les textes au Final (olol), on s'en bat les clochettes.

theat-002.jpg

Avant toutes choses, vous devez savoir que le jeu regroupe les aventures du premier Final Fantasy (1987) jusqu'au merveilleux Final Fantasy XIII (2009). Même si je regrette qu'il n'y ait pas la présence du sous-estimé Final Fantasy X-2, j'ai été heureux de voir que Final Fantasy XI était de la partie.

Ainsi, comme dans un Final Fantasy plus classique (comprendre : en mode jeu de rôle), vous allez devoir constituer une équipe. Vous aurez le choix, à la base, entre treize personnages qui, vous l'aurez deviné, sont l'un des protagonistes principaux de chacun des treize épisodes. Chacun de ces personnages aura des capacités et des caractéristiques qui lui seront propre. Il est aisé de déduire que si Cloud aura beaucoup de force, Terra, elle, aura surtout beaucoup de magie.

theat-003.jpg

Il y a un aspect RPG car, tout comme dans les épisodes Dissidia, le jeu conte l'histoire de la lutte du Bien (Cosmos) contre le Mal (Chaos) en mettant en scène la lumière du Cristal de la Mélodie qui emplit le monde de son harmonie. Ainsi, à travers les divers morceaux du jeu, vous gagnerez de la Rythmia, l'onde musicale qui emplit toute chose, afin de redonner l'éclat au Cristal. Comme ils disent, une "quête mélodique".

Vous aurez plusieurs modes de jeux mais je préfère vous faire découvrir seulement le mode "principal", le mode Séries. A vous de parcourir le mode Challenge (c'est sur ce mode que porte la démo du jeu) et, surtout, le mode Chaos Shrine. A travers ce mode, vous allez jouer cinq musiques à la suite d'un épisode précis. Ces cinq musiques constituent cinq étape. Si les étapes Ouverture et Conclusion sont assez raté, les trois autres valent vraiment le détour et c'est à travers celles-ci que vous gagnerez, en plus de la Rythmia, de l'XP pour vos personnages ainsi que des objets divers.

teath-004.jpg

Parmi ces trois étapes qui ne se jouent pas tout-à-fait de la même manière, on trouve les BMS (musique de bataille) dans lesquelles vous affronterez différents Streumon, les FMS (musique de terrain) qui sont des morceaux de voyage plus tranquille et surtout les EMS (musique de cinématique) qui montrent des évènements important de chaque jeux, cela pour donner beaucoup d'émotion aux joueurs. Et ne croyez pas que les cinématiques de Final Fantasy XIII ne tournent pas sur la 3DS, elles sont fluides en plus d'être d'excellentes qualités.

Avec énormément de bonus à débloquer, une durée de vie conséquente, une difficulté superbement dosée, un gameplay jouissif (osef de le détailler, essayez la démo plutôt), des musiques plutôt bien choisis, seul l'aspect DLC fait de l'ombre au tableau (le tarif final est plutôt douloureux sachant qu'il y en aura très certainement d'autres à venir). Sélection 'coup de cœur Ryo Hazukienne', sûrement mon jeu de l'été, peut-être même mon Game Of The Year pour la Nintendo 3DS !

SUPPOS : 4/6

suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Commenter cet article

xa_chan 31/07/2012 16:22

Bof... je l'ai acheté sur ma 3DS japonaise lors de sa sortie, j'y ai joué... et je l'ai revendu peu de temps après !

Son défaut ? Je ne suis pas spécialement fan de FF !! Du coup, tout le côté émotion m'est passé un peu au-dessus, je dois avouer... Je l'avais pris pour le côté jeu de rythme, mais ne pouvant
m'identifier à aucune musique, ça m'a rapidement lassé...

Reste un excellent jeu, bien pensé, aux modes intéressants et variés... mais à réserver aux fans de FF, je pense, ou au moins à ceux qui ont joué aux FF !

Tadeka 31/07/2012 15:34

La bande son a indéniablement participé à l'aura magique des FF d'antan, c'est pour cela que le Dieu Nobuo Uematsu n'est inconnu d’aucun fan .
S'il faut absolument avoir une spin-off musical, c'est bien celui de FF .

popo 30/07/2012 12:41

Génial ce jeu,à posséder absolument, mais seul défaut: ne pas pouvoir jouer à la musique la plus célèvre de ff7,enfin à part en intro vite fait avec un intérêt ludique plus que limité par rapport
aux bms etc.....bref j'adore ,je vous le conseille!